Committed to connecting the world

SDG

International Girls in ICT Day 2014 events

​Le Ministre du développement de l'économie numérique et des postes​

Burkina Faso, 2014, April 28​

Le collège Kolgh-Naaba de Ouagadougou a abrité du 28 au 30 avril 2014 la première édition de la journée des jeunes filles dans le secteur des TIC. Initiation à l'utilisation de l'ordinateur et d'internet, conférence publique, don d'ordinateurs ont constitué le menu de cette édition. Initiative de l'Union internationale, cette journée a permis à plus d'une centaine de filles de se familiariser avec cet outil.

« TIC et opportunités pour les jeunes filles », c'est le thème de la première journée des jeunes filles dans le secteur des TIC (JFTIC). L'idée de célébrer une journée spéciale pour les jeunes filles dans le secteur des TIC est une initiative de l'Union internationale des télécommunications. L'internationale des télécoms est partie d'un constat : le secteur des TIC n'est pas un secteur où la jeune fille fait facilement carrière. Cela est peut-être dû à des stéréotypes, ou à une méconnaissance du secteur. C'est pourquoi, « nous avons alors souhaité à travers ces journées informer la jeune fille sur les opportunités de carrière que présente le secteur des TIC et aussi sur les atouts en termes d'accompagnement dans les diverses activités de la vie, en termes de diversification des canaux d'accès à l'éducation et au savoir, aussi en termes d'auto-formation et de flexibilité offerts », explique Alfred Sawadogo, représentant le ministre du développement de l'économie numérique et des postes à la cérémonie de clôture. M Sawadogo est le directeur général de l'Agence nationale de promotion des technologies de l'information et de la communication (ANPTIC).

Cette journé​​​e devrait inciter davantage les jeunes filles à se sentir mieux concernées et s'engager dans ce secteur porteur d'avenir. En tous les cas, les élèves du collège Kolgh-Naaba en sont les premières bénéficiaires et semblent apprécier. « C'est une initiative à saluer. On nous a appris les différents sites à visiter, les termes couramment utilisés sur Internet. On nous a aussi présenté divers sites sur lesquels nous pouvons avoir des bourses d'étude ou bien pour nous orienter dans nos études », se réjouit Audrey Thiombiano, actuelle déléguée générale des élèves de Kolgh-Naaba. Mêmes sentiments de satisfaction chez leurs encadreurs. « Nous sommes satisfaits pour ce que nous avons vécu ici pendant ces trois jours. On a eu l'occasion de comprendre plus sur les opportunités des TIC pour les jeunes filles et surtout de savoir qu'on encourage les jeunes filles à venir dans ce secteur », soutient Brice Edgard Kambiré, éducateur principal.

Mais, le temps a été insuffisant pour permettre au maximum d'élèves de profiter de ces nouveaux outils d'éducation. « Les deux jours (pour la formation) étaient insuffisants pour pouvoir couvrir les 927 filles que nous encadrons ici. Ce n'est qu'une centaine qui a pu bénéficier d'une formation approfondie. Il y a encore plus de 300 jeunes filles qui attendent d'approfondir leurs connaissances en informatique », explique l'éducateur principal.

Selon le représentant du ministre en charge des TIC, la réflexion est en cours afin de mieux préparer la prochaine édition. C'est dire que la JFTIC devrait désormais s'inscrire dans les agendas du ministère du développement de l'économie ainsi que les établissements scolaires de Ouagadougou, et peut-être tout le Burkina.

  
  
Picture Size
  
  
Le Ministre du développement burkina 2014 (1).jpg
  
640 x 36041 KB 10/27/2016 10:57
Le Ministre du développement burkina 2014 (2).jpg
  
640 x 36057 KB 10/27/2016 10:57
Le Ministre du développement burkina 2014 (3).jpg
  
640 x 36042 KB 10/27/2016 10:57
Le Ministre du développement burkina 2014 (4).jpg
  
640 x 36034 KB 10/27/2016 10:57