Page d'accueil UIT Union Internationale des Télécommunications English | Español 
  Copie Imprimable 
Page d'accueil UIT
Page d'accueil : Salle de presse : Communiqués de presse : Salle de presse
  
Communiqué de presse
Union internationale des télécommunications
Pour diffusion immédiate
Téléphone:+41 22 730 6039  
Téléfax:+41 22 730 5933
Courriel:pressinfo

Un appui "planétaire" aux objectifs de la société de l'information
Le cyberespace, ressource partagée dans l'intérêt de l'humanité tout entière Publication des résultats à l'occasion de la Journée mondiale des télécommunications

Genève, le 17 mai 2004 — Les objectifs fixés à la première phase du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI), à savoir, améliorer l'accès aux technologies de l'information et de la communication (TIC) d'ici à 2015, ont bénéficié d'un appui marqué dans une enquête menée à l'échelle planétaire par l'UIT.

Figure 1

Le Sommet a approuvé une Déclaration de principes et un Plan d'action qui contiennent des mesures visant à permettre aux pays défavorisés de bénéficier des avantages des TIC. Le Sommet a été organisé par l'UIT sous le haut patronage du Secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi Annan, dans le but d'obtenir que le développement économique et social, qui est de plus en plus tributaire des TIC, aboutisse à un monde plus juste, plus prospère et plus équitable.

Il ressort de l'enquête que l'écrasante majorité des personnes interrogées estime que, pour édifier une société de l'information dans laquelle tous les citoyens du monde puissent avoir également accès aux ressources de l'information et les utiliser pour permettre un développement économique et social durable, il faut que le cyberespace soit déclaré comme étant une ressource qui doit être partagée par tous dans l'intérêt de l'humanité tout entière.

Cette opinion est partagée par plus de 94% des personnes ayant répondu à l'enquête (voir la Figure 1). De plus, ces résultats sont homogènes dans toutes les régions considérées (voir la Figure 2).

TIC: Ouvrir la voie au développement durable

L'enquête a été publiée à l'occasion de la Journée mondiale des télécommunications, qui commémore la création de l'Union internationale des télécommunications en 1865. L'UIT, organisation multilatérale la plus ancienne du monde, a choisi de célébrer son 139ème anniversaire autour du thème "TIC: ouvrir la voie au développement durable".

Pour M. Yoshio Utsumi, Secrétaire général de l'UIT, "Les TIC ne peuvent pas, à elles seules, nourrir les affamés, éliminer la pauvreté ni réduire la mortalité infantile, mais elles constituent un catalyseur de plus en plus important qui favorise la croissance économique et la justice sociale. Elles rendent possible, dans le domaine agricole, l'amélioration de la production, de la diversité et de la distribution. Grâce à elles, les soins de santé de base peuvent être dispensés à ceux qui en ont le plus grand besoin et qui vivent dans des zones où l'accès aux services sanitaires est faible voire nul. Elles peuvent élargir le champ d'action des éducateurs en leur donnant les moyens d'apporter la connaissance dans les coins les plus reculés de notre planète".

M. Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies a ajouté ceci "À l’occasion de cette Journée mondiale des télécommunications, prenons la ferme résolution de tout faire pour ouvrir la voie à un âge des télécommunications qui soit véritablement libre, non sélectif et prospère. Le texte complet des messages de M. Annan et Utsumi est ici.

Connectivité à l'échelle de la planète: Evaluation des objectifs

Figure 2

Les 10 objectifs qui ont été énoncés dans le Plan d'action du SMSI en vue d'améliorer l'accès aux TIC d'ici à 2015 et qui ont été approuvés par 175 Etats Membres, ont tous été considérés comme étant très importants dans la perspective de l'édification d'une société de l'information profitable à l'humanité tout entière. Encore une fois, ces résultats sont homogènes en ce qui concerne la région, le sexe, l'âge ou la profession des personnes ayant répondu à l'enquête.

Les objectifs fixés pour 2015, tels qu'ils ont été approuvés dans le Plan d'action du SMSI, sont indiqués ci-après avec les pourcentages obtenus:

1. Connecter les universités, les collèges, les établissements d'enseignement secondaire et les écoles primaires à des moyens TIC

  • Pour 85,43% des personnes interrogées, cet objectif est très important.

2. Connecter les centres scientifiques et les centres de recherche à des moyens TIC

  • Pour 84,76% des personnes interrogées, cet objectif est très important.

3. Faire en sorte que plus de la moitié des habitants de la planète ait accès aux TIC à leur portée

  • De l'avis de 69,2% des personnes interrogées, cet objectif est très important. Le pourcentage recueilli est plus élevé en Afrique et dans les Etats arabes (83% et 82%) et moins important en Europe et en Australasie (64% et 55%).

4. Connecter les villages à des moyens TIC et créer des points d'accès communautaires

  • Pour 65,75% des personnes interrogées, cet objectif est très important. Cet objectif a enregistré un pourcentage encore plus élevé en Afrique et en Asie (79,44% et 72,73%).

5. Connecter toutes les administrations publiques, locales et centrales et les doter d'un site web et d'une adresse e-mail

  • Parmi les personnes interrogées, 65,53% ont considéré que cet objectif était très important, les pourcentages les plus importants étant enregistrés en Afrique (80,56%) et en Asie (71,90%).

6. Connecter les centres de santé et les hôpitaux à des moyens TIC

  • Pour 64,89% des personnes interrogées il s'agit là d'un objectif très important. Toutefois, il a été considéré comme étant moins important en Europe (57%), alors qu'en Afrique et dans les Etats arabes les pourcentages obtenus sont nettement supérieurs (74% et 78%). Cela peut s'expliquer par le fait, que, dans ces régions, la population fait davantage confiance aux possibilités qu'offrent les TIC d'étendre les services de santé aux régions reculées ou moins développées.

7. Connecter les bibliothèques publiques, les centres culturels, les musées, les bureaux de poste et les archives à des moyens TIC

  • Cet objectif est très important pour 64,87% des personnes interrogées. Il a recueilli un pourcentage nettement supérieur en Afrique (76%) et en Asie (73%), par rapport à l'Europe (59%) et aux Amériques (68%). Les résultats reflètent peut-être la disponibilité relative des technologies de l'information comme ressource dans les bibliothèques d'Europe et d'Amérique.

8. Adapter tous les programmes des écoles primaires et secondaires afin de relever les défis de la société de l'information, compte tenu des conditions propres à chaque pays

  • Pour 62,82% des personnes interrogées, cet objectif est très important, la gamme de pourcentage oscillant entre 55% (Europe) et 76% dans les Etats arabes et aux Amériques.

9. Encourager l'élaboration de contenus, et réunir les conditions techniques propres à faciliter la présence et l'utilisation de toutes les langues du monde sur l'Internet

  • Pour 52,79% des personnes interrogées, cet objectif est très important, la gamme de pourcentage variant entre 45% en Europe et 70% dans les Etats arabes.

10. Donner accès à toute la population mondiale aux services de télévision et de radiodiffusion

  • Parmi les personnes interrogées, 47,80% ont considéré que cet objectif était très important. L'appréciation "très importante" était nettement plus faible en Australasie et en Europe (30% et 43%) mais beaucoup plus forte en Afrique (70%). Encore une fois, ce pourcentage reflète peut-être la disponibilité actuelle de la technologie dans ces régions.

Quelques mots sur l'enquête

L'enquête a été réalisée en ligne entre le 10 avril et le 10 mai 2004. Les 1 250 personnes interrogées provenaient d'Afrique (8,71%), Asie (9,8%) d'Australasie (3,02%), des Amériques (22,07%), d'Europe (52,6%) et des Etats arabes (3,10%). Les pourcentages obtenus dans ces régions correspondent aux indicateurs de l’accès aux télécommunications, tels qu’ils ont été fixés pour le SMSI dans le Rapport sur le développement des télécommunications dans le monde 2003 et sont le reflet de la « fracture numérique »qui sépare les pays développés des pays moins développés.

Parmi les personnes ayant répondu à l'enquête, 20,78% ont déclaré travailler pour les pouvoirs publics, 8,56% pour le compte d'organisations internationales, alors que 21,03% étaient membres de la société civile, 35,41% exerçaient une activité commerciale et 14,21% faisaient partie des médias.

A propos de l’UIT

 

 

Début de page -  Commentaires -  Contactez-nous -  Droits d'auteur © UIT 2008 Tous droits réservés
Contact pour cette page : Unité de la Communication institutionnelle
Mis à jour le 2005-01-07