Page d'accueil UIT Union Internationale des Télécommunications English | Español 
  Copie Imprimable 
Page d'accueil UIT
Page d'accueil : Salle de presse : Communiqués de presse : Salle de presse
  
Communiqué de presse
Union internationale des télécommunications
Pour diffusion immédiate
Téléphone:+41 22 730 6039  
Téléfax:+41 22 730 5933
Courriel:pressinfo

Indice d'accès numérique établi par l'UIT: premier classement universel des pays pour les TIC 
L'éducation et l'accessibilité financière, conditions indispensables pour stimuler l'adoption de nouvelles technologies 

Genève, le 19 novembre 2003 - Le premier indice universel visant à classer les pays en fonction de l'accès aux technologies de l'information et de la communication (TIC) réserve quelques surprises. Ainsi la Slovénie est à égalité avec la France, tandis que la République de Corée, qui ne figure d'habitude pas parmi les dix premiers dans un classement de ce type, vient en quatrième position. A l'exception du Canada, classé dixième, les dix premiers pays du monde sont exclusivement des pays asiatiques et européens. L'indice d'accès numérique (DAI) se différencie d'autres indices en ce sens qu'il inclut plusieurs nouvelles variables telles que l'éducation ou l'accessibilité économique. Il concerne au total 178 pays, ce qui en fait le premier indice véritablement universel dans le secteur des TIC.

Pour ce qui est de l'accès numérique, les pays sont classés en quatre catégories selon leur niveau d'accès (excellent, bon, médiocre ou faible). Les pays dont l'accès est défini comme "bon" sont essentiellement des pays d'Europe centrale et orientale, des pays des Caraïbes, des Etats du Golfe et des pays émergents d'Amérique latine. Nombre d'entre eux utilisent les TIC comme catalyseur du développement et les politiques publiques les aident à obtenir des résultats spectaculaires en matière d'accès aux TIC. Il faut à cet égard citer d'importants projets tels que l'initiative "Internet City" à Dubaï dans les Emirats arabes unis (venant en tête des pays arabes d'après l'indice), le "Multimedia Super Corridor" en Malaisie (pays d'Asie le mieux classé) et le projet "Cyber City" à Maurice (au premier rang des pays d'Afrique, avec les Seychelles). Cet indice d'accessibilité numérique sera un outil précieux pour suivre l'évolution future de ces économies émergentes qui ne manquent pas d'ambition.

Les plus importants progrès au cours des quatre dernières années dans le secteur des TIC ont été le fait des quatre "Tigres" asiatiques. Il semble que l'anglais ne soit plus un facteur décisif qui favorise l'adoption rapide d'une technologie, d'autant que l'on trouve davantage de contenus disponibles dans d'autres langues.

L'indice d'accès numérique est l'un des résultats de l'édition 2003 du Rapport sur le développement des télécommunications dans le monde qui sera bientôt publié par l'UIT, à l'occasion du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI). Ce document constituera une référence précieuse qui permettra aux pouvoirs publics, aux organismes internationaux d'aide au développement, aux organisations non gouvernementales et au secteur privé d'évaluer la situation des technologies de l'information et de la communication dans chaque pays.

Redéfinir le potentiel des TIC

Il apparaît, d'après l'indice d'accès numérique récemment établi par l'Union internationale des télécommunications, que le moment est venu de redéfinir le potentiel des TIC. Ainsi que l'explique Michael Minges, de l'Unité de marché, économie et finance à l'UIT, "Jusqu'à maintenant, on considérait souvent que le principal obstacle à la réduction de la fracture numérique tenait à ce que les infrastructures étaient limitées. Or, nos recherches montrent que l'accessibilité économique et l'éducation sont des facteurs tout aussi importants". Pour évaluer globalement la possibilité donnée aux particuliers d'avoir accès aux TIC et de les utiliser, l'étude réalisée par l'Union va au-delà de l'analyse, traditionnelle à l'UIT, des infrastructures de télécommunication telles que la téléphonie mobile ou la téléphonie filaire.

Par exemple, presque 40% des Péruviens ont indiqué dans un sondage, soit ne pas avoir d'ordinateur, soit ne pas pouvoir s'offrir de services Internet, ce qui met en lumière le facteur clé qu'est l'accessibilité économique. Les recherches montrent également que l'utilisation de l'Internet est étroitement liée au niveau d'éducation. En Chine, plus de la moitié des internautes ont reçu une formation supérieure. C'est pourquoi l'indice intègre plusieurs nouveaux critères, par exemple la scolarisation et le pourcentage de revenu consacré aux dépenses Internet.

Cet indice comprend huit variables couvrant cinq domaines, de manière à donner une image globale des résultats par pays. Ces cinq domaines sont les suivants: existence d'infrastructures, accessibilité financière, niveau d'éducation, qualité des services TIC et utilisation de l'Internet. Les chiffres obtenus, qui indiquent que des obstacles potentiels freinent l'adoption des TIC, peuvent aider les pays à cerner leurs points forts et leurs points faibles.

Cet indice présente plusieurs avantages par rapport à d'autres indices analogues, car il est d'une portée universelle et la sélection rigoureuse des variables qui le composent garantit la transparence. Cet indice porte principalement sur les facteurs qui ont une incidence immédiate lorsqu'il s'agit de déterminer les possibilités d'accès aux TIC offertes aux particuliers, et il exclut délibérément des variables pouvant faire l'objet d'une appréciation qualitative, telles que l'environnement réglementaire. Ainsi que l'explique M. Minges, "La structure du marché et le degré d'ouverture à la concurrence peuvent être diversement interprétés. Nous avons délibérément exclu les facteurs qualitatifs afin d'éviter de fausser les calculs.

La société de l'information a besoin d'outils affinés pour pouvoir se fixer des objectifs et évaluer les progrès 

Les efforts entrepris par l'UIT pour recenser les indicateurs de mesure d'accès aux TIC reflètent ceux de la communauté internationale, qui cherche à évaluer de manière concrète et en toute transparence les résultats obtenus par les pays. Les Nations Unies ont adopté un ensemble d'objectifs de développement, les Objectifs de développement pour le Millénaire, assortis d'indicateurs, afin de suivre l'évolution de la réduction de la pauvreté et de la faim, entre autres. L'accès aux TIC figure dans ces objectifs (objectif 18: "En coopération avec le secteur privé, mettre les avantages des nouvelles technologies, en particulier des technologies de l'information et de la communication, à la portée de tous"). L'indice DAI est un outil concret d'aide à l'évaluation de cet objectif fondamental. 

L'analyse du rôle des TIC est particulièrement importante, étant donné que la généralisation de l'accès peut doper le développement économique et améliorer la vie quotidienne de chacun. L'Internet permet un accès instantané à l'information, en tout temps et en tout lieu, et ouvre d'immenses perspectives à l'amélioration des soins de santé, à la fourniture de services éducatifs et à la protection de l'environnement. Les TIC s'avèrent être un outil indispensable à la réalisation d'autres objectifs en matière de développement, par exemple ceux qui sont énoncés dans la Déclaration du Millénaire.

Le texte complet du rapport donne un aperçu des indicateurs utilisés pour mesurer l'accès à la société de l'information; il examine en détail l'adoption des technologies de l'information par les entreprises, les établissements d'enseignement et les administrations; il analyse les rôles respectifs des TIC et des objectifs de développement énoncés dans la Déclaration du Millénaire des Nations Unies. Le Rapport sur le développement des télécommunications dans le monde sera publié au début du mois de décembre, juste avant le SMSI à l'occasion d'une réunion des Nations Unies sur l'évaluation des progrès de la société de l'information.

Pour plus d'informations, veuillez vous mettre en rapport avec indicators@itu.int

L'accréditation/inscription en-ligne pour les Médias pour la Phase de Genève du SMSI est disponible ici (en anglais).

A propos de l'UIT

A propos du SMSI

Indice d'accès numérique (DAI), 2002

Niveau d'accès: excellent Niveau d'accès: bon Niveau d'accès: moyen Niveau d'accès: faible
Suède0.85
Danemark0.83
Islande0.82
Corée (Rép. de)0.82
Norvège0.79
Pays-Bas0.79
Hong Kong, Chine0.79
Finlande0.79
Taïwan, Chine0.79
Canada0.78
Etats-Unis0.78
Royaume-Uni0.77
Suisse0.76
Singapour0.75
Japon0.75
Luxembourg0.75
Autriche0.75
Allemagne0.74
Australie0.74
Belgique0.74
Nouvelle-Zélande0.72
Italie0.72
France0.72
Slovénie0.72
Israël0.70
Irlande0.69
Chypre0.68
Estonie0.67
Espagne0.67
Malte0.67
République tchèque0.66
Grèce0.66
Portugal0.65
Emirats arabes unis0.64
Macao, Chine0.64
Hongrie0.63
Bahamas0.62
Bahrëin0.60
St-Kitts-et-Nevis0.60
Pologne0.59
Rép. slovaque0.59
Croatie0.59
Chili0.58
Antigua-et-Barbuda0.57
Barbade0.57
Malaisie0.57
Lituanie0.56
Qatar0.55
Brunéi Darussalam0.55
Lettonie0.54
Uruguay0.54
Seychelles0.54
Dominique0.54
Argentine0.53
Trinité-et-Tobago0.53
Bulgarie0.53
Jamaïque0.53
Costa Rica0.52
Sainte-Lucie0.52
Koweït0.51
Grenade0.51
Maurice0.50
Russie0.50
Mexique0.50
Brésil0.50
Bélarus0.49
Liban0.48
Thaïlande0.48
Roumanie0.48
Turquie0.48
L'ex-Rép. yougoslave de Macédoine0.48
Panama0.47
Venezuela0.47
Belize0.47
St. Vincent0.46
Bosnie-Herzégovine0.46
Suriname0.46
Sudafricaine0.45
Colombie0.45
Jordanie0.45
Serbie-et-Monténégro0.45
Arabie saoudite0.44
Pérou0.44
Chine0.43
Fidji0.43
Botswana0.43
Iran (R.I.)0.43
Ukraine0.43
Guyana0.43
Philippines0.43
Oman0.43
Maldives0.43
Libye0.42
Dominicaine Rép.0.42
Tunisie0.41
Equateur0.41
Kazakhstan0.41
Egypte0.40
Cap Vert 0.39
Albanie0.39
Paraguay0.39
Namibie0.39
Guatemala0.38
El Salvador0.38
Palestine0.38
Sri Lanka0.38
Bolivie0.38
Cuba0.38
Samoa0.37
Algérie0.37
Turkménistan0.37
Géorgie0.37
Swaziland0.37
Moldova0.37
Mongolie0.35
Indonésie0.34
Gabon0.34
Maroc0.33
Inde0.32
Kirghizistan0.32
Ouzbékistan0.31
Viet Nam0.31
Arménie0.30
Zimbabwe0.29
Honduras0.29
Syrie0.28
Papouasie-Nouvelle-Guinée0.26
Vanuatu0.24
Pakistan0.24
Azerbaïdjan0.24
Sao Tomé-et-Principe0.23
Tadjikistan0.21
Guinée équatoriale0.20
Kenya0.19
Nicaragua0.19
Lesotho0.19
Népal0.19
Bangladesh0.18
Yémen0.18
Togo0.18
Salomon (Iles)0.17
Cambodge0.17
Ouganda0.17
Zambie0.17
Myanmar0.17
Congo0.17
Cameroun0.16
Ghana0.16
Lao (R.d.p.)0.15
Malawi0.15
Tanzanie0.15
Haïti0.15
Nigéria0.15
Djibouti0.15
Rwanda0.15
Madagascar0.15
Mauritanie0.14
Sénégal0.14
Gambie0.13
Bhoutan0.13
Soudan0.13
Comores0.13
Côte d'Ivoire0.13
Erythrée0.13
Rép. pop. du Congo0.12
Bénin0.12
Mozambique0.12
Angola0.11
Burundi0.10
Guinée0.10
Sierra Léone0.10
Centrafricaine (Rép.)0.10
Ethiopie0.10
Guinée-Bissau0.10
Tchad0.10
Mali0.09
Burkina Faso0.08
Niger0.04

Note: Sur une échelle de 0 à 1, 1 étant le niveau d'accès le plus élevé. Les valeurs de l'indice DAI sont indiquées au centième. Pour les pays qui présentent une même valeur, ces valeurs sont indiquées au millième.

Source: UIT

Indice d'accès numérique (DAI), 2002: chiffres clés

Rang Global Pays Indice DAI   Rang Global Pays Indice DAI
5 premiers pays (région Afrique subsaharienne)   5 premiers pays (région des Etats arabes)
1 52 Seychelles 0.54   1 34 Emirats arabes unis 0.64
2 62 Maurice 0.50   2 42 Bahrëin 0.584
3 78 Sudafricaine 0.45   3 48 Qatar 0.55
4 86 Botswana 0.43   4 60 Koweït 0.51
5 99 Cap Vert 0.39   5 67 Liban 0.48
 
10 premiers pays (région Amériques)
1 10 Canada 0.78   6 44 Antigua-et-Barbuda 0.57
2 11 Etats-Unis 0.78   7 45 Barbade 0.57
3 37 Bahamas 0.62   8 51 Uruguay 0.54
4 38 St-Kitts-et-Nevis 0.60   9 53 Dominique 0.54
5 43 Chili 0.58   10 54 Argentine 0.53
 
5 premiers pays développés (région Asie-Pacifique)   5 premiers pays en développement (région Asie-Pacifique)
1 4 Corée (Rép. de) 0.82   1 46 Malaisie 0.57
2 7 Hong Kong, Chine 0.79   2 49 Brunéi Darussalam 0.55
3 9 Taïwan, Chine 0.79   3 68 Thaïlande 0.48
4 14 Singapour 0.75   4 84 Chine 0.43
5 15 Japon 0.75   5 85 Fidji 0.43
 
5 premiers pays (région Europe occidentale)   5 premiers pays (région Europe centrale et orientale)
1 1 Suède 0.85   1 24 Slovénie 0.72
2 2 Danemark 0.83   2 26 Estonie 0.69
3 3 Islande 0.82   3 32 République tchèque 0.66
4 5 Norvège 0.79   4 36 Hongrie 0.63
5 6 Pays-Bas 0.79   5 39 Pologne 0.59
 
5 premiers pays ayant gagné des places auclassement 1998-2002   5 premiers pays ayant perdu des places auclassement 1998-2002
Rang 98 Rang 02 Pays Variation   Rang 98 Rang 02 Pays Variation
24 4 Corée (Rép. de) 20   12 21 Nouvelle-Zélande -9
22 9 Taïwan, Chine 13   11 19 Australie -8
20 14 Singapour 6   30 36 Sudafricaine -6
13 7 Hong Kong, Chine 6   17 23 France -6
7 2 Danemark 5   5 11 Etats-Unis -6
Chiffres donnés pour 40 pays pour lesquels on disposait de statistiques en 1998.

Note technique

L'indice d'accès numérique (DAI) mesure, dans un pays, la possibilité globale qui est donnée aux particuliers d'avoir accès aux technologies de l'information et de la communication et de les utiliser. Cet indice se compose de huit variables réparties en cinq catégories. Chacune de ces variables est convertie en indicateur dont la valeur se situe entre zéro et un, après division de la variable par la valeur maximale "théorique". On affecte ensuite à chaque indicateur dans sa catégorie un coefficient de pondération et on établit une moyenne des valeurs ainsi obtenues pour avoir la valeur globale de l'indice DAI.

Catégorie

Variable

Valeurs pour Hong Kong, Chine

Valeur théorique

Indicateur

Coefficient de pondération

Indice de la catégorie

1. Infrastructures
1. Nombre d'abonnés au téléphone fixe pour 100 habitants
2. Nombre d'abonnés au téléphone cellulaire mobile pour 100 habitants
56.6 /
 
91.6 /
60 =
 
100 =
0.94 *
 
0.92 *
(1/2) =
 
(1/2) =
0.47 0.93
 =
0.46
2. Accessibilité économique
3.1 - (Prix de l'accès à l'Internet en pourcentage du revenu national brut par habitant)
99.8 /
100 =
0.998 *
1 =
0.998  
3. Education
4. Alphabétisation des adultes
5. Scolarisation, niveaux primaire, secondaire et supérieur confondus
93.5 /
 
63.05 /
100 =
 
100 =
0.94 *
 
0.63 *
(2/3) =
 
(1/3) =
0.620.83
 =
0.21
4. Qualité
6. Largeur de bande Internet internationale (en bits) par habitant
7. Nombre d'abonnés au large bande pour 100 habitants
1'867 /
 
14.6 /
10'000 =
 
30 =
0.88a *
 
0.49 *
(1/2) =
 
(1/2) =
0.440.68
 =
0.24
5. Utilisation
8. Nombre d'utilisateurs de l'Internet pour 100 habitants
43.0 /
85 =
0.51 *
1 =
0.51  
Indice d'accès numérique (moyenne des cinq catégories ci dessus) 0.79
Note: a) Les valeurs présentant une grande dispersion entre les pays, on utilise pour leur calcul la formule logarithmique suivante:
(LOG (1 867) - LOG (0,01)) / (LOG (10 000) - LOG (0,01))

5 premiers pays par catégorie de l'indice DAI, 2002

Infrastructures: 5 premiers pays par nombre d'abonnés au téléphone fixe pour 100 habitants   Infrastructures: 5 premiers pays d'après le nombre d'abonnés au téléphone mobile cellulaire pour 100 habitants
1 Suède 65.25   1 Taïwan, Chine 106.5
2 Etats-Unis 65.02   2 Luxembourg 105.4
3 Chypre 62.44   3 Israël 95.5
4 Canada 61.30   4 Italie 92.5
5 Taïwan, Chine 57.45   5 Hong Kong, Chine 91.6
Source: Base de données UIT des indicateurs de télécommunication dans le monde.   Source: Base de données UIT des indicateurs de télécommunication dans le monde.

 

Accessibilité économique: 5 premiers pays d'après les tarifs Internet en pourcentage du revenu par habitant
1 Hong Kong, Chine 0.19
2 Etats-Unis 0.51
3 Singapour 0.64
4 Danemark 0.68
5 Canada 0.68

Note: Indice calculé au prix le meilleur marché pour 20 heures d'utilisation de l'Internet par mois, divisé par le chiffre du revenu par habitant donné par la Banque mondiale.

Source: UIT

 
Education: premiers pays d'après l'indice "Education" du PNUD
  Alphabétisation Scolarisation Indiceéducation
Australie 99 114 0.99
Belgique 99 107 0.99
Danemark 99 98 0.99
Finlande 99 103 0.99
Pays-Bas 99 99 0.99
Nouvelle-Zélande 99 99 0.99
Norvège 99 98 0.99
Suède 99 113 0.99
Royaume-Uni 99 112 0.99
Note: Pour calculer l'indice "Education", on prend 2/3 du taux d'alphabétisation, auquel on ajoute 1/3 du taux de scolarisation. Les pays sont énumérés par ordre alphabétique. La méthode et les statistiques sont ceux qui sont utilisés par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

 

Qualité: 5 premiers pays d'après le nombre d'abonnés à l'Internet large bande pour 100 habitants   Qualité: 5 premiers pays par largeur de bande internationale Internet (en bits) par habitant
1 Corée (Rép. de) 21.9   1 Danemark 20'284
2 Hong Kong, Chine 14.6   2 Suède 10'611
3 Canada 11.1   3 Pays-Bas 10'327
4 Taïwan, Chine 9.4   4 Suisse 8'991
5 Belgique 8.4   5 Belgique 8'121
Source: Base de données UIT des indicateurs de télécommunication dans le monde.   Source: Base de données UIT des indicateurs de télécommunication dans le monde.
 
Utilisation: 5 premiers pays d'après le nombre d'utilisateurs de l'Internet pour 100 habitants
1 Islande 64.9
2 Suède 57.3
3 Corée (Rép. de) 55.2
4 Etats-Unis 55.1
5 Japon 54.5
Source: Base de données UIT des indicateurs de télécommunication dans le monde.

 

 

 

Début de page -  Commentaires -  Contactez-nous -  Droits d'auteur © UIT 2008 Tous droits réservés
Contact pour cette page : Unité de la Communication institutionnelle
Mis à jour le 2006-01-10