Page d'accueil UIT Union Internationale des Télécommunications English | Español 
  Copie Imprimable 
Page d'accueil UIT
Page d'accueil : Salle de presse : Communiqués de presse : Salle de presse
  
Note d’information à la presse
Union internationale des télécommunications
Pour diffusion immédiate
Téléphone:+41 22 730 6039  
Téléfax:+41 22 730 5933
Courriel:pressinfo

Une stratégie mondiale pour la société de l'information est ébauchée avec succès

L'"inclusion en ligne" soulignée par tous les participants à la première réunion du Comité de préparation

Genève, le 5 juillet 2002 — La première réunion du Comité de préparation (PrepCom-1) du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) a achevé aujourd'hui ses travaux, les participants étant généralement d'avis que les parties prenantes doivent coordonner et regrouper leurs efforts pour faire en sorte que les technologies de l'information et de la communication (TIC) profitent à tous les habitants de la planète.

M. Yoshio Utsumi, Secrétaire général de l'UIT, a déclaré devant plus de 950 délégués représentant 141 gouvernements, ainsi que de nombreuses institutions internationales et de nombreux groupes du secteur privé et de la société civile qu'ensemble ils pourraient élaborer "une compréhension commune de la société de l'information et l'indispensable plan d'action pour canaliser le potentiel des TIC afin d'éradiquer la pauvreté et de créer un monde plus juste, prospère et pacifique".

Le Sommet mondial sur la société de l'information se tiendra sous le haut patronage de M. Kofi Annan, Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, l'UIT étant chargée d'en diriger les préparatifs. La première phase du Sommet aura lieu à Genève du 10 au 12 décembre 2003 et la seconde se tiendra à Tunis en 2005. L'initiative de ce Sommet revient à la Conférence de plénipotentiaires de l'UIT qui a reconnu, en 1998, que le fossé se creuse entre ceux qui ont et ceux qui n'ont pas accès à l'information, alors même que les télécommunications jouent un rôle de plus en plus important sur le plan politique, économique et socioculturel.

Le Sommet devrait déboucher sur la rédaction d'une déclaration affirmant clairement une volonté politique et sur l'élaboration d'un plan d'action concret permettant d'atteindre les objectifs de la société de l'information, compte tenu de la multiplicité des intérêts en jeu.

Une étape importante dans la société de l'information

M. Utsumi a ajouté que, pour faire date dans l'histoire de l'établissement de la société de l'information, le Sommet se doit d'être une véritable réunion de cerveaux, rassemblant tous les partenaires concernés des pays développés et des pays en développement. "Je suis heureux de pouvoir dire qu'après la première réunion du Comité de préparation, je ne doute pas que nous soyons en passe d'atteindre cet objectif". Il a toutefois mis en garde les participants, car beaucoup de travail reste à faire pour que le Sommet en vienne à constituer une occasion sans précédent pour les Chefs d'Etat, les institutions des Nations Unies, le secteur privé, les ONG et la société civile, d'élaborer un plan d'action clair et concret pour améliorer l'accès aux TIC afin que la "fracture numérique" puisse être transformée en une "opportunité numérique" qui puisse être mise en oeuvre par toutes les parties prenantes, et qui le sera.

Au-delà de la technologie, le Sommet se doit de privilégier les applications. "Le problème n'est pas simplement de trouver le moyen de fournir plus d'ordinateurs et plus de téléphones, mais d'élargir l'accès à l'information, de mettre l'accent sur les possibles utilisations des TIC pour atteindre les objectifs socio-économiques plus larges, comme l'éradication de la pauvreté". M. Utsumi a fait observer que ce but pourra seulement être atteint si les Chefs d'Etat, les institutions des Nations Unies, les ONG et la société civile s'engagent à oeuvrer ensemble. Il incombe aux Etats d'"élaborer des politiques et des cadres réglementaires nationaux qui jetteront les fondations qui permettront à tous leurs citoyens de tirer parti des TIC". Il a indiqué que l'inclusion du secteur privé est indispensable, "étant donné qu'il est un utilisateur important des TIC et qu'il contribue à créer les conditions matérielles grâce auxquelles tous les habitants de la planète pourront profiter des TIC". De même, la société civile, "grâce à sa diversité et au pragmatisme qu'elle manifeste vis-à-vis des problèmes de développement, est un acteur essentiel de la société de l'information". Et d'inviter les organisations internationales "à exercer leur aptitude à agir en tant que catalyseur du changement en rassemblant toutes les parties prenantes".

La necessité d'une coopération et d'une collaboration entre toutes les parties prenantes a été réaffirmée par M. Adama Samassekou, Président de la plenière et Président de l 'Académie africaine des langues ainsi que par l'ancien Ministre de l'Education du Mali qui s'est dit fier de représenter l' Afrique dans le processus préparatoire. Il a ajouté :"Je suis également fier de représenter toutes les régions du monde et tous ceux qui sont directement interessés par la société de l'information."

Etablir les conditions de la réussite

Le Sommet mondial sur la société de l'information a déjà une portée historique, en ce sens qu'il est organisé par plusieurs institutions, et non pas par une seule. Un Comité d'organisation du Sommet de haut niveau (HLSOC) a été créé pour coordonner les efforts du système des Nations Unies en vue de la préparation, de l'organisation et de la tenue du SMSI. Le HLSOC se compose d'un représentant du Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies et des Chefs de secrétariat des institutions spécialisées de l'ONU suivantes: FAO, AIEA, OACI, OIT, OMI, UIT, CNUCED, PNUD, PNUE, UNESCO, HCR, ONUDI, UPU, OMS, OMPI, OMM. Il comprend aussi le Directeur général de l'OMC, le Directeur exécutif de l'UNITAR, les Secrétaires exécutifs des commissions économiques régionales de l'ONU et le Président de la Banque mondiale. Le Secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications est le Président du HLSOC. Cette volonté d'inclusion vise à mieux refléter la réalité de la société de l'information et à garantir que soient établis des principes fondamentaux, auxquels tous adhéreront.

Ces principes directeurs destinés au Sommet ont été officialisés pendant la réunion du Comité de préparation avec l'adoption du Règlement intérieur et la participation de toutes les parties prenantes, qui ont fait montre d'un esprit positif. Ces principes sont:

  • la transparence à tous les niveaux;
  • l'accès aux informations et le partage des informations;
  • la possibilité de présenter des idées, des arguments et des points de vue;
  • l'ouverture d'esprit au cours des débats.

Les contributions des ONG, de la société civile et du secteur privé seront traitées sur un pied d'égalité, toutes les soumissions écrites étant les bienvenues pour autant qu'elles soient conformes aux thèmes du Sommet. Ces soumissions seront publiées sur le site web du SMSI et largement diffusées avant la deuxième réunion du Comité de préparation. Toutes les parties prenantes seront alors à même d'en discuter le contenu et de tenir des ateliers et des réunions pour coordonner leurs positions. En outre, il sera organisé un certain nombre de tables rondes thématiques, à participation multiple, dont les résultats seront soumis au Comité de préparation et incorporés à ses comptes rendus. Pour consulter le rapport complet du Sous-Comité sur le Règlement intérieur, prière de se reporter au site web du SMSI.

Thèmes, enjeux et objectifs

A sa première réunion le Comité de préparation a commencé ses travaux en fixant l'ordre du jour, les thèmes et les objectifs du Sommet mondial sur la société de l'information. Les travaux se poursuivront dans le cadre du processus préparatoire; il a toutefois été établi une liste des thèmes possibles qui met l'accent sur les résultats attendus en ce qui concerne la vision de la société de l'information, l'accès aux TIC et les applications qui profiteront à tous. Une liste complète des thèmes possibles est disponible sur le site web du SMSI. Ces thèmes comprennent notamment:

Vision

  • Lever les barrières
    • Liberté d'expression et liberté de la presse
    • Satisfaire les besoins des pays en développement
    • Accès à l'information/au savoir
  • Elaboration d'un cadre
    • Le rôle que les Etats, le secteur privé et la société civile sont appelés à jouer pour façonner la société de l'information
    • Les droits de propriété intellectuelle
    • La protection des données, la sphère privée et la sécurité du réseau

Accès

  • Construire l'infrastructure
    • Le rôle des télécommunications, de l'investissement et des technologies
    • Passerelles entre les médias numériques: radio, télévision, presse et Internet
    • Technologies hertziennes
  • Les besoins de l'utilisateur
    • protection du consommateur et confidentialité
    • parité hommes/femmes
    • Accessibilité économique

Applications

  • Services et applications
    • Les TIC pour le gouvernement, l'autonomisation et la démocratie
    • La cybersanté
    • Les incidences de la société de l'information pour le développement économique, social et culturel
  • Les TIC et l'enseignement
    • Les TIC, levier d'un changement dans le domaine de l'enseignement
    • Les TIC, les enseignants, les enseignés et le contenu
    • La formation des utilisateurs

Le processus préparatoire

Le Sommet mondial sur la société de l'information bénéficiera de divers apports dont les résultats des réunions précédentes, les plans d'action des différents partenaires et les documents présentés par les réunions du Comité de préparation. Les conférences régionales, les réunions thématiques et les réunions d'experts sont aussi une partie importante de ce processus. Deux autres réunions du Comité de préparation sont programmées, il s'agit de

  • PrepCom-2 — Genève, 24 mars - 4 avril 2003 (date provisoire)
  • PrepCom-3 — Troisième trimestre 2003 (période provisoire)

Conférences régionales

  • Afrique — Bamako, 25-30 mai 2002
  • Europe — Bucarest, 7-9 novembre 2002
  • Asie-Pacifique — Tokyo, 2003
  • Amérique latine et Caraïbes — 2003

A propos de l’UIT

 

 

Début de page -  Commentaires -  Contactez-nous -  Droits d'auteur © UIT 2008 Tous droits réservés
Contact pour cette page : Unité de la Communication institutionnelle
Mis à jour le 2004-01-06