Union Internationale des Télécommunications   UIT
عربي  |  中文  |  English  |  Español  |  Русский
 
 Recherche avancée Recherche avancée Plan du site Contactez-nous Copie Imprimable
 
Page d'accueil : Salle de presse
   

Dossier de presse (UIT)

Les TIC et La Crise Financière

La crise financière qui a éclaté il y a un an a fait trembler les bases mêmes du secteur financier international et a précipité les économies de nombreux pays industrialisés dans la spirale de la récession. L'ampleur et la profondeur du ralentissement économique mondial défient l'imagination, et de nombreux pays de l'OCDE ont plongé dans la récession. Bien que les marchés boursiers aient récupéré une partie du terrain récemment perdu et que certains économistes entrevoient des raisons d'espérer, les institutions économiques s'accordent presque toutes à penser que la reprise sera faible, lente et inégale. Dans le monde entier, le chômage augmente rapidement et devrait persister longtemps après le début de la reprise.

La crise financière a aussi eu des répercussions directes sur les plans d'investissement de nombreux opérateurs, qui s'apprêtaient à moderniser les réseaux existants et à déployer des réseaux de prochaine génération (NGN). Pour les opérateurs, le financement coûte aujourd'hui plus cher et s'est raréfié; en outre, ils doivent faire face à de graves incertitudes concernant l'avenir de la réglementation et les flux de recettes associés aux réseaux NGN. Face à l'ampleur des investissements requis, à l'évolution des modèles économiques et aux incertitudes qui pèsent sur les recettes et rendements futurs, on en appelle aux pouvoirs publics pour qu'ils interviennent dans le financement et la mise en service des réseaux NGN. A mesure que les secteurs public et privé assurent de plus en plus de services par des moyens en ligne, l'accès au large bande devient un problème de politique générale, si l'on veut parvenir à un développement équilibré.

Dans ces conditions, quel rôle les investissements dans les TIC peuvent-ils jouer dans la reprise économique? L'investissement dans les réseaux large bande devrait-il faire partie intégrante des plans de relance? Un nouveau rapport publié par l'UIT – Faire face à la crise – Des plans de relance dans le secteur des TIC pour la croissance économique 1 analyse les incidences de la crise sur le secteur des TIC et le rôle des financements publics. Ses auteurs examinent le rôle du secteur des TIC et des plans de relance économique dans la revitalisation de l'économie. Ses principales conclusions sont les suivantes:

  • Après plus de vingt années au cours desquelles la participation du secteur privé n'a cessé de croître, on prend aujourd'hui conscience, une nouvelle fois, du rôle des pouvoirs publics dans le financement et le déploiement des infrastructures nationales large bande, en raison de l'ampleur des investissements requis et des risques associés à l'évolution des modèles économiques.

  • Les investissements dans le secteur des TIC peuvent contribuer pour beaucoup à favoriser la croissance économique à long terme dans le cadre des plans de relance: ils ont un fort effet multiplicateur sur le rendement des investissements, s'accompagnent de fortes externalités et limitent les risques de coulage économique.

  • Les investissements dans le secteur des TIC représentent un investissement à long terme dans les infrastructures et les réservoirs de compétences des pays.

  • Toutefois, si les pouvoirs publics contribuent aux investissements d'infrastructure, le risque est qu'ils choisissent les technologies et les bénéficiaires qui leur conviennent, et même les populations auxquelles ces investissements sont destinés. Les plans de relance devraient donc être temporaires et ciblés, pour éviter autant que possible les risques d'éviction du secteur privé.

  • Les opérateurs de services mobiles, qui ont une plus grande marge de manœuvre dans leurs structures de coût et leurs dépenses d'investissement, sont en meilleure position que les opérateurs de services fixes face à la crise économique.

  • La demande de services TIC de base ne faiblira pas – les habitants de la planète veulent toujours communiquer et sont prêts à payer pour le faire. Cependant, la pression s'accentuera au niveau des prix des services de télécommunication, étant donné que les opérateurs se feront concurrence pour gagner des clients très attentifs à ce facteur.

 

"Les investissements dans le large bande et l'infrastructure des TIC ont un rôle essentiel à jouer dans les programmes de reprise économique"
Dr Hamadoun Touré, Secrétaire général de l'UIT

 

Répercussions sur les différentes technologies

Les répercussions de la crise financière sur les TIC varient considérablement en fonction de la technologie. Voici quelques chiffres clés:

  • En dépit du ralentissement économique mondial, le marché du mobile cellulaire continue à progresser, au rythme de 140 millions de nouveaux abonnés chaque trimestre. A la mi 2009, on comptait 4,3 milliards d'abonnés au mobile dans le monde et la croissance ne faiblissait pas sur les marchés émergents. Les opérateurs de services mobiles sont de plus en plus amenés à se livrer concurrence sur les prix.

  • Dans le monde, la demande de services large bande reste assez soutenue et conforme aux tendances à long terme, puisqu'on dénombrait 430 millions d'abonnés au large bande fixe à la fin du premier trimestre 2009.

  • Même si de nombreux opérateurs sont en train de déployer des réseaux de prochaine génération (NGN), les pouvoirs publics financent de plus en plus la mise en service d'infrastructures NGN nationales – pour certains, en prenant d'audacieuses initiatives de politique générale, pour d'autres, en accélérant les réformes sur le plan de la réglementation, et pour d'autres encore, en recherchant de nouveaux modèles de financement ou de nouvelles lignes de crédit, pour garantir l'accès des opérateurs aux capitaux.

  • Avant même que les plans de relance ne soient effectivement financés, le développement des réseaux à fibre optique jusqu'au domicile se poursuit à un rythme soutenu, et de plus en plus d'opérateurs et de gouvernements sont intéressés par cette technologie pour la fourniture d'un accès à l'Internet haut débit.

  • Du fait de la demande croissante de services de télécommunication, l'industrie du satellite continue à se développer naturellement, à un rythme de 6% par an, apparemment sans guère souffrir de la crise financière.

 

"En affectant une partie des fonds alloués par l'Union européenne aux investissements dans les équipements au sol, nous pourrions connecter un million supplémentaire d'entreprises ou de foyers dans les zones rurales d'ici à la fin de 2010."
Giuliano Berretta, Président de l'Association européenne des opérateurs de satellites

 

Construire l'avenir

Le secteur des TIC est l'un des principaux moteurs de l'activité économique. Il représente jusqu'à 15% du produit intérieur brut (PIB) dans certains pays industrialisés, mais stimule aussi la productivité et l'efficacité économiques dans bien d'autres secteurs. Sur les marchés émergents, les télécommunications et les TIC représentent une source essentielle de recettes légitimes et de rentrées fiscales et peuvent dynamiser le développement des infrastructures nationales. La demande d'équipements et de services TIC reste forte dans certains secteurs, et pour de nombreuses entreprises, la délocalisation et la téléconférence sont des moyens de faire baisser les coûts d'exploitation et les dépenses discrétionnaires.

Les difficultés rencontrées aujourd'hui par certaines sociétés de télécommunication pour mobiliser des financements ont pu compromettre les investissements dans les réseaux NGN, mais dans certains pays, les pouvoirs publics ont rapidement pris la relève en faisant figurer les infrastructures TIC dans leurs plans de relance, afin de protéger le déploiement de ces réseaux et de mettre le développement de ces infrastructures au service de leurs objectifs à long terme de croissance économique et de développement.

 

1 Publié par l'UIT le 5 octobre 2009

 

Articles

ITU

ITU-R

ITU-T

ITU-D

 

 

Début de page -  Commentaires -  Contactez-nous -  Droits d'auteur © UIT 2009 Tous droits réservés
Contact pour cette page : Division des affaires extérieures et de la communication institutionelle
Mis à jour le 2009-09-30