Union Internationale des Télécommunications   UIT
عربي  |  中文  |  English  |  Español  |  Русский
 
 Recherche avancée Recherche avancée Plan du site Contactez-nous Copie Imprimable
 
Page d'accueil : Salle de presse
   

Dossier de presse (UIT)

La fracture numérique en chiffres

Les chiffres brossent un tableau très éloquent du paysage des TIC dans le monde. En voici quelques-uns, tirés de la Base de données UIT des indicateurs de télécommunication/TIC dans le monde.

Téléphonie mobile

  • Avec plus de 4 milliards d'abonnés dans le monde début 2009, la téléphonie mobile est la technologie la plus populaire de tous les temps.

  • En 2008, le nombre d'abonnés au mobile était supérieur au nombre d'habitants dans 65 pays (contre 50 en 2007).

  • En 2008, l'Afrique a, dans son ensemble, dépassé le taux de pénétration atteint par les Etats-Unis en 1999.

  • Entre 2007 et 2008, le nombre de lignes téléphoniques fixes dans le monde a augmenté d'à peine 6 millions, soit un taux de moins de 0,5%. Le nombre d'abonnements au mobile, quant à lui, a augmenté de 635 millions, soit un taux de 18,8%.

  • En 2008, le nombre d'abonnements au mobile en Afrique et dans les Etats arabes (449 millions) était de 40% supérieur à ce qu'il était pour le monde entier dix ans auparavant (318 millions).

  • En 2007, l'Asie a été à l'origine d'une augmentation du nombre d'abonnés au mobile (338 millions) supérieure à celle de tous les autres pays du monde confondus (252 millions).

  • En 2008, cette tendance s'est inversée, et l'augmentation du nombre d'abonnés au mobile en Asie a été de 274 millions, alors qu'elle était de 331 millions dans le reste du monde.

  • En 2008, le coût moyen mensuel d'un abonnement au mobile en Afrique subsaharienne correspondait à plus de 20% du revenu national brut mensuel par habitant – contre moins de 0,5% aux Etats-Unis et au Canada.

Internet

  • Fin 2008, seuls 4% des Africains utilisaient Internet, contre 56% des Européens.

  • En 2008, sur 10 internautes dans le monde:

    • 4, ou presque, étaient des habitants de pays du G8, où vit 13% de la population mondiale;

    • plus de 3 étaient des habitants des pays BRIC (Brésil, Fédération de Russie, Inde et Chine), où vit 42% de la population mondiale;

    • 2 étaient des habitants de l'Afrique, où vit 11% de la population mondiale.

  • Fin 2008, le nombre d'abonnés à l'Internet sur la totalité du continent africain – qui compte 50 pays et près d'un milliard d'habitants – était toujours inférieur à celui de la France.

  • En 2008, il y avait davantage d'abonnés à l'Internet aux Pays-Bas (17 millions d'habitants) que dans la totalité de l'Afrique subsaharienne (767 millions d'habitants).

  • En 2000, plus de 70 pays avaient un taux de pénétration de l'Internet inférieur à 1%. En 2007, ils n'étaient plus que 20 pays dans ce cas, et en 2008, 15. Dix d'entre eux étaient des pays d'Afrique.

  • En 2000, aucun pays du monde n'avait un taux de pénétration de l'Internet supérieur à 50% (même si quelques-uns s'en approchaient). En 2008, 45 pays avaient dépassé ce seuil, mais aucun pays d'Afrique ne figurait parmi eux

Large bande

  • En 2008, les pays en développement, soit 81% de la population mondiale, représentaient à peine 40% des 406 millions d'abonnés à l'Internet large bande fixe. Abstraction faite de la Chine – deuxième marché au monde pour le large bande fixe – la part des pays en développement n'est plus que de 76% de la population mondiale et de 18% des abonnés à l'Internet large bande fixe.

  • En 2008, le taux de pénétration de l'Internet large bande fixe s'établissait à 19,4% pour les pays développés – soit un taux 8 fois supérieur à celui des pays en développement (2,4%).

  • Fin 2008, le taux de pénétration du large bande mobile atteignait 14% dans les pays développés, contre moins de 1% dans les pays en développement.

  • En 2000, on comptait environ 16 millions d'abonnés à l'Internet large bande fixe dans le monde. En 2008, la Pologne à elle seule en comptait presque 17 millions.

Régions

Mobile

  • En 2008, l'Europe et les pays de la CEI comptaient plus d'abonnements aux services mobiles que d'habitants: 117% pour la première et 107% pour les seconds.

  • Entre 2000 et 2008, les régions dans lesquelles l'augmentation relative du nombre d'abonnements au mobile a été la plus forte étaient l'Afrique (TCAC 46,9%), les Etats arabes (47,7%) et les pays de la CEI (65,9%).

Internet

  • En 2000, environ 40% des internautes vivaient dans la région Amériques. Avec un nombre d'habitants équivalent, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud avaient des taux de pénétration Internet très différents: plus de 40% aux Etats-Unis et au Canada, contre seulement 4% en Amérique du Sud. En 2008, le taux de pénétration de l'Internet était de 31% en Amérique du Sud et de 71% en moyenne aux Etats-Unis et au Canada.

  • En 2008, environ 65% des internautes en Asie vivaient en Chine, au Japon et en République de Corée, alors qu'à eux trois, ces pays représentaient moins de 40% de la population de la région.

Large bande

  • En 2008, le taux de pénétration de l'Internet large bande fixe était de 24% en Australie, contre 54% pour celui du large bande mobile.

  • En 2008, l'Afrique avait un taux de pénétration de l'Internet large bande fixe de 0,09%, ce qui représentait à peine 9 abonnés pour dix mille habitants.

  • En l'espace de trois années (1996-1998), 276 millions de personnes se sont abonnées à un téléphone mobile. Ce chiffre est à comparer aux 243 millions de lignes téléphoniques principales installées au cours des cent premières années de l'histoire du téléphone.

 

Articles

ITU

ITU-R

ITU-T

ITU-D

 

 

Début de page -  Commentaires -  Contactez-nous -  Droits d'auteur © UIT 2009 Tous droits réservés
Contact pour cette page : Division des affaires extérieures et de la communication institutionelle
Mis à jour le 2009-10-03