ITU

Committed to connecting the world

World Telecommunication Development Conference 2014

_
 

Statement by H.E. Mr. Bruno Nabagné Koné, Minister of Post and Information and Communication Technologies, Republic of Côte d'Ivoire


Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire Général de l'UIT, Excellences mesdames et messieurs les Chefs de délégation, distingués délégués, mesdames et messieurs, je voudrais au nom de Monsieur Bruno Nabagné Koné, Ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication de Cote d'Ivoire, qui n'a pu effectuer le déplacement pour des raisons de dernières minutes liées à l'agenda Gouvernemental, vous transmettre ses chaleureuses salutations et ses vœux de plein succès aux travaux de notre Conférence. C'est avec beaucoup de regrets qu'il manque cet important rendez-vous de Dubaï. Il m'a donc chargé de vous lire son discours de déclaration de politique générale.

DISCOURS DE POLITIQUE GENERALE

« Je voudrais exprimer mes remerciements au Peuple et au Gouvernement des Emirats Arabes Unis pour leur hospitalité légendaire et leur accueil chaleureux ainsi que pour toutes les commodités mises à disposition pour le succès de cette importante conférence.

Cette sixième Conférence revêt un caractère particulier pour la Côte d'Ivoire, car celle-ci intervient après plus de deux années de paix retrouvée. En effet, la Côte d'ivoire s'est remise au travail et connaît une renaissance économique sous la vision du Président de la République, son Excellence monsieur ALASSANE OUATTARA qui ambitionne d'en faire un pays émergent à l'horizon 2020.

Aussi, le Gouvernement a-t-il engagé de nombreux chantiers qui concourent à la réalisation du programme ambitieux de développement dans lequel les TIC contribueront de façon substantielle.

En effet, une vaste réforme du secteur des TIC a été entreprise suivant une politique déclinée en cinq axes stratégiques dont les objectifs sont :

dtablir un cadre juridique et institutionnel favorisant le développement économique et social par la prise en compte des besoins spécifiques des autres secteurs d'activit és.

 

de favoriser la mise à disposition d'infrastructures et dquipements de qualité, à même de concourir efficacement à l'appropriation des TIC par la population et à la création d'une véritable économie numérique ;

d'inciter à la mise à disposition et à l'amélioration des services et contenus attractifs pouvant favoriser l' accessibilité des ivoiriens aux TIC.

de garantir une sécurité, pierre angulaire de toute activité, qui doit être vue comme une condition permettant de créer d'autres services et de générer de la valeur (e-gouvernement, e-santé, e- éducation, etc.)

de mettre en place une véritable politique de formation en matière de TIC capable d'assurer la disponibilité quantitative et qualitative de ressources humaines, tant dans le secteur priv é que dans l'administration, pour impulser le développement des TIC.

La réalisation de cette politique a abouti à la mise en place d'une nouvelle gouvernance du secteur des TIC, propice à son développement. Fort de cet environnement, de nombreux projets visant à accroître la maturité numérique de la Côte d'Ivoire ont été mis en œuvre dans les secteurs de l'éducation, de la santé, de l'agriculture et de l'Administration publique.

La viabilité de ces projets repose, entre autres, sur :

- la construction d'un réseau de fibre optique de 7000 km,

- la mise en place d'un point d'échange internet national

- l'adoption d'un plan national de migration vers l'IPv6 et d'un plan de transition vers la Télévision Numérique Terrestre,

- la création de l'Ecole Supérieure multinationale des TIC.

Mesdames et messieurs

La Côte d'Ivoire est membre de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT) depuis 1960, et a été élue au Conseil de l'UIT en 1998. Malgré la période difficile qu'elle a connu ces dix dernières années, la Côte d'ivoire n'a pas ménagé ses efforts pour participer activement aux travaux de l'UIT et être à jour de ses contributions.

C'est l'occasion pour nous de remercier le Dr. Hamadoun TOURE, Secrétaire Général de l'UIT et les directeurs des bureaux pour le soutien et l'assistance apportés à la Côte d'ivoire.

Je voudrais aussi féliciter le Secrétaire Général de l'UIT pour la qualité de son leadership à la tête de notre Union et pour les nombreuses initiatives, notamment les Sommets connecter l'Afrique et connecter l'Asie-Pacifique, le Partenariat multilatéral international contre les cybermenaces (IMPACT), le projet Child Online Protection (COP), le Sommet Transform Africa et le traitement des questions de politiques publiques internationales relatives à l'Internet, qui ont apporté des changements majeurs dans le monde entier et à l'Afrique, en particulier.

Face à ce dynamisme affiché par notre Union, la Côte d'Ivoire, souhaite renforcer sa collaboration avec l'UIT.

Monsieur le Président, la Côte d'Ivoire, souhaite renforcer sa collaboration avec l'UIT et sollicite le soutien et l'appui de tous pour son élection au Conseil de l'UIT et la réélection de Monsieur Koffi Simon au Comité de Règlement des Radiocommunications (RRB) lors de la prochaine Conférence de Plénipotentiaires de notre Union prévue en République de Corée.

Par ailleurs, elle sollicite, au cours de ces présentes assises le renouvellement du mandat de Mme BESSOU-ASSOUMOU Régina au poste de Vice-président de la Commission d'études 1 de l'UIT-D.

Je vous remercie pour votre aimable attention et souhaite plein succès à nos travaux.