Engagée à connecter le monde

ITU GSR 2024

Communiqué de presse

L'Internet est devenu plus abordable et s'est généralisé, mais  les plus pauvres à travers le monde restent privées  des possibilités offertes par cette technologie

Le Rapport "Faits et chiffres pour 2022" de l'UIT fait le point sur la connectivité à l'échelle  mondiale dans un contexte de ralentissement économique




Genève, 30 novembre 2022
  • ​​​​Le prix médian global des services large bande mobiles est passé de 1,9% à 1,5% du revenu national brut (RNB) moyen par habitant.
  • Seulement 63% des femmes utilisent l'Internet en 2022, contre 69% des hommes.
  • Près des trois quarts des personnes âgées de plus de 10 ans dans le monde possèdent désormais un téléphone mobile.
  • Les jeunes âgés de 15 à 24 ans sont l'élément moteur de la connectivité, puisque 75% des jeunes du monde entier sont désormais en mesure d'utiliser l'Internet.​​

Le coût des services Internet a diminué au niveau mondial en 2022, selon le rapport Faits et chiffres, publication annuelle de l'Union internationale des télécommunications (UIT) visant à donner une vue d'ensemble de l'état de la connectivité numérique à travers le monde.

Selon l'évaluation de l'UIT, l'institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication (TIC), l'Internet est devenu plus abordable dans toutes les régions du monde et pour tous les groupes de population quel que soit leur niveau de revenu.

Le coût de l'Internet demeure toutefois un obstacle majeur en ce qui concerne l'accès à l'Internet, en particulier dans les économies à faible revenu. La situation économique mondiale actuelle, caractérisée par une forte inflation, des taux d'intérêt en hausse et de lourdes incertitudes, pourrait rendre d'autant plus difficile la réalisation de l'objectif consistant à étendre la portée de l'Internet dans les zones à faible revenu.

"L'Internet est peut-être plus abordable dans l'ensemble, mais pour des milliards de personnes à travers le monde, cette technologie est toujours aussi inaccessible", a déclaré le Secrétaire général de l'UIT, M. Houlin Zhao. "Nous devons faire en sorte que l'accessibilité financière de l'Internet continue d'évoluer dans le bon sens, alors même que le ralentissement économique mondial pèse de plus en plus sur les perspectives économiques de nombreux pays."

La série de rapports Faits et chiffres de l'UIT présente des estimations concernant les principaux indicateurs de la connectivité à l'échelle mondiale et régionale et pour certains groupes de pays. L'évaluation donne des éléments de contexte sur l'évolution de la fracture numérique et fait le bilan des progrès accomplis pour réduire cette fracture.

Au début de l'année, l'UIT a indiqué que 2,7 milliards de personnes, soit environ un tiers de la population mondiale, n'étaient toujours pas connectées à l'Internet, ce qui représente une amélioration par rapport à 2021, mais révèle un certain recul par rapport aux progrès considérables qui ont été réalisés sur le plan de la connectivité au début de la pandémie COVID-19 et au plus fort de la crise.

"L'accès à l'Internet progresse, mais pas aussi rapidement et uniformément à travers le monde qu'il le faudrait", a déclaré Mme Doreen Bogdan-Martin, Directrice du Bureau de développement des télécommunications de l'UIT et Secrétaire générale élue de l'UIT. "Ceux qui n'ont pas accès au numérique sont encore trop nombreux. Le défi que nous avons à relever est de mobiliser les ressources qui permettraient à chacun de bénéficier efficacement de la connectivité."

Des prix plus bas, mais encore trop élevés pour un trop grand nombre de personnes

Selon le rapport Faits et chiffres pour 2022, le prix médian global des services large bande mobiles est passé de 1,9% à 1,5% du revenu national brut (RNB) moyen par habitant. Le large bande mobile permet aux utilisateurs d'accéder à l'Internet à partir d'un smartphone. L'accessibilité financière de ce service est devenue un critère de référence sur l'utilisation de l'Internet dans le monde, dans la mesure où le large bande mobile permet un accès relativement peu coûteux par rapport au service Internet fixe.

Pourtant, dans la plupart des pays à faible revenu, le coût des services large bande fixes ou mobiles reste trop élevé pour le consommateur moyen.

En moyenne, dans ces pays, un forfait de données mobiles de base coûte 9% du revenu moyen. Ce chiffre est en légère baisse par rapport à 2021, mais reste plusieurs fois supérieur au coût de services analogues dans les pays à revenu élevé. Dans ce contexte, ce sont les personnes qui ont le moins les moyens de payer les services large bande – et qui pourraient en tirer les meilleurs avantages – qui paient les montants les plus élevés en termes relatifs.

Au début de l'année, l'UIT et le Bureau de l'Envoyé du Secrétaire général de l'ONU pour les technologies ont annoncé des objectifs ambitieux à atteindre d'ici à 2030 pour instaurer une véritable connectivité numérique universelle. L'accessibilité financière, définie comme la disponibilité d'un accès large bande à un prix inférieur à 2% du RNB mensuel par habitant, a été identifiée comme une priorité pour faire en sorte que chacun puisse tirer pleinement parti de la connectivité.

Parmi les économies pour lesquelles des données sont disponibles pour 2021 et 2022, davantage de pays ont atteint l'objectif de 2% en 2022 pour les différents types de services.

Au sein de la fracture numérique, des inégalités entre les hommes et les femmes

Bien que les femmes représentent près de la moitié de la population mondiale, elles sont 259 millions de moins que les hommes à avoir accès à l'Internet. Selon le rapport Faits et chiffres pour 2022, seulement 63% des femmes utilisent l'Internet en 2022, contre 69% des hommes. L'écart entre les hommes et les femmes est encore plus préoccupant dans les pays à faible revenu, où 21% des femmes sont connectées, contre 32% des hommes, un chiffre qui ne s'est pas amélioré depuis 2019.

Dans l'ensemble, le monde s'est rapproché de la parité entre les sexes au cours des trois dernières années. On parle de parité entre les sexes lorsque le pourcentage d'internautes femmes divisé par le pourcentage d'internautes hommes se situe entre 0,98 et 1,02. La note concernant la parité hommes-femmes s'est ainsi améliorée, passant de 0,90 en 2019 à 0,92 en 2022.

En règle générale, les régions où l'utilisation de l'Internet est la plus élevée ont également les notes les plus hautes en termes de parité entre les sexes. À l'inverse, bon nombre des économies les moins développées et les plus vulnérables à travers le monde se caractérisent par une faible utilisation de l'Internet, une note de parité entre les sexes basse et des progrès limités vers la parité entre les sexes au cours des trois dernières années.

La possession d'un téléphone mobile continue de progresser

Pour la première fois, le rapport Faits et chiffres de l'UIT présente des estimations mondiales et régionales concernant la possession d'un téléphone mobile et révèle qu'en 2022, près des trois quarts des personnes âgées de plus de 10 ans possèdent un téléphone mobile à l'échelle mondiale. Les téléphones mobiles étant le moyen le plus courant d'accéder l'Internet, le pourcentage de personnes possédant un téléphone mobile sert d'indicateur de la disponibilité de l'Internet et de l'accès à cette technologie.

Les chiffres correspondant à la possession d'un téléphone mobile demeurent toutefois plus élevés que ceux correspondant à l'utilisation de l'Internet, en particulier dans les pays à faible revenu. La dépendance à l'égard des services mobiles cellulaires pourrait être un autre indicateur de l'incidence des coûts, dans la mesure où les prix globaux des services cellulaires seuls sont moins élevés que ceux du large bande.

Les jeunes internautes franchissent un seuil numérique

Selon le rapport Faits et chiffres pour 2022, les jeunes âgés de 15 à 24 ans sont la force motrice de la connectivité, 75% des jeunes dans le monde étant désormais en mesure d'utiliser l'Internet, contre 72% en 2021. On estime à 65% la part de la population restante qui utilise cette technologie.

L'universalité, que l'on définit comme une utilisation de l'Internet à plus de 95%, a déjà été atteinte parmi les jeunes de 15 à 24 ans dans les économies à revenu élevé et à revenu intermédiaire supérieur. Les économies à faible revenu présentent les écarts les plus grands entre les générations, avec 39% des jeunes utilisant l'Internet, contre seulement 23% de la population restante.

Les autres conclusions figurant dans le rapport Faits et chiffres pour 2022 indiquent que le nombre d'abonnements à la téléphonie large bande mobile continue de croître rapidement et se rapproche des taux d'abonnement à la téléphonie mobile cellulaire, qui stagnent. Le nombre d'abonnements à la téléphonie large bande fixe continue également d'augmenter de manière régulière, mais le défaut de compétences numériques reste un obstacle qui empêche les personnes de tirer pleinement parti des avantages offerts par l'Internet et limite leur capacité à en éviter les dangers.

Des analyses détaillées aux niveaux mondial, régional et national concernant cinq forfaits pour lesquels l'UIT exerce un suivi, ainsi que l'ensemble des données nationales concernant les prix des TIC pour 2022, seront publiées en 2023.


À propos de l'UIT
L'Union internationale des télécommunications (UIT) est l'institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication (TIC). Elle encourage l'innovation dans le secteur des TIC, aux côtés des 193 États Membres et plus de 900 entités du secteur privé et établissements universitaires, entre autres, qui la composent. Fondée il y a plus de 150 ans, elle est l'organisation intergouvernementale chargée de coordonner l'utilisation en partage du spectre des fréquences radioélectriques au niveau mondial, d'encourager la coopération internationale en attribuant des orbites de satellite, de renforcer l'infrastructure des communications dans les pays en développement et de définir des normes mondiales qui garantissent la parfaite interconnexion de systèmes de communication très divers. Qu'il s'agisse des réseaux large bande ou des technologies hertziennes de pointe, de la navigation aéronautique et maritime, de la radioastronomie, de l'observation des océans et de la surveillance de la Terre par satellite ou de la convergence entre téléphonie fixe et téléphonie mobile, de l'Internet ou des technologies de radiodiffusion, l'UIT s'engage à connecter le monde. Pour en savoir plus, rendez‑vous sur www.itu.int.