Engagée à connecter le monde

SDG

Communiqué de presse

De nouvelles normes sont nécessaires pour promouvoir l'agriculture numérique

L'UIT et la FAO œuvrent à aider les agriculteurs à adopter l'intelligence artificielle et l'Internet des objets




Genève, 16 novembre 2021

​​​La prochaine vague d'avancées technologiques visant à répondre aux besoins alimentaires d'une population mondiale qui s'accroît rapidement s'appuiera sur l'intelligence artificielle – et l'Internet des objets (IoT) pour améliorer la précision et la durabilité des techniques agricoles.

Utilisés en association, l'intelligence artificielle, l'Internet des objets, les services connectés et les systèmes autonomes permettent aux agriculteurs de prendre des décisions s'appliquant à un seul mètre carré ou à un seul végétal ou animal, plutôt qu'à un champ ou un cheptel tout entiers. Ce niveau de précision leur permet d'intervenir de manière éclairée, ce qui, en définitive, rend l'agriculture plus durable, les agriculteurs étant ainsi en mesure de produire davantage avec moins de ressources.

Un nouveau Groupe spécialisé de l'Union internationale des télécommunications (UIT) sur "l'intelligence artificielle et l'Internet des objets au service de l'agriculture numérique" examinera les systèmes cyberphysiques qui se font jour, afin de jeter les bases des travaux de normalisation, dans le but de stimuler le déploiement de ces systèmes au service de l'agriculture dans le monde entier.

"Compte tenu des prévisions selon lesquelles notre planète comptera 9,7 milliards d'habitants en 2050, des avancées technologiques considérables sont nécessaires pour subvenir aux besoins alimentaires d'une telle population", a déclaré le Secrétaire général de l'UIT, M. Houlin Zhao. "La création de ce nouveau groupe spécialisé marque le début d'une dynamique mondiale visant à garantir un accès équitable aux nouvelles capacités qui se font jour dans le domaine de l'agriculture, grâce aux progrès de la technologie numérique".

Collaboration avec la FAO
Ce groupe spécialisé travaillera en étroite collaboration avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui dirige l'action menée au niveau international en vue d'éradiquer la faim et d'améliorer la nutrition et la sécurité alimentaire.

Le groupe sera chargé d'étudier les nouvelles capacités permettant de dégager des schémas complexes à partir d'un volume croissant de données agricoles et géospatiales, d'améliorer la collecte, le traitement et l'analyse de ces données, de permettre une prise de décisions efficace et d'orienter les interventions visant à optimiser les processus de production agricole.

M. Dejan Jakovljevic, Directeur informatique et Directeur de la Division de la transformation numérique et de l'informatique de la FAO, a déclaré: "Les nouvelles capacités numériques nous offrent une occasion unique et immédiate de transformer les systèmes alimentaires et d'accélérer les progrès accomplis sur la voie de l'éradication de la faim. Le nouveau groupe spécialisé contribuera dans une large mesure à ces efforts, en associant l'intelligence artificielle et l'Internet des objets pour en faire des catalyseurs essentiels des nouvelles capacités dans le domaine de l'agriculture numérique".

Les études qu'il est prévu de mener à bien appuieront les progrès accomplis au niveau mondial dans des domaines tels que l'agriculture de précision, l'analyse prédictive pour l'agriculture intelligente, l'optimisation des superficies cultivables, la surveillance et la gestion du bétail à distance, la robotique agricole et l'automatisation des serres.

Une attention particulière sera accordée aux besoins des pays en développement dans lesquels les habitants sont le plus dépendants de l'agriculture pour leurs moyens de subsistance. Ces pays sont également ceux dans lesquels les solutions numériques peuvent apporter le plus en matière de durabilité et de résilience sur le plan agricole.

Une attention particulière portée aux communautés intelligentes
Le groupe spécialisé rendra compte à la Commission d'études 20 de l'UIT-T, qui est le groupe de l'UIT composé d'experts de la normalisation et chargé de l'Internet des objets et des villes et des communautés intelligentes.

La participation aux travaux du nouveau groupe spécialisé est ouverte à toutes les parties intéressées.

Cette initiative s'inscrit dans la droite ligne de la création du nouveau Groupe de travail par correspondance sur l'intelligence artificielle des objets (lui aussi rattaché à la Commission d'études 20 de l'UIT-T), dont le but est d'élaborer des lignes directrices pour les futurs travaux de normalisation liés à l'Internet des objets et aux villes et communautés intelligentes.

La Commission d'études 20 de l'UIT-T a également mené à bien la première étape (consentement) de la procédure d'approbation de la spécification LoRaWAN, afin d'en faire une norme de l'UIT. Cette transposition du protocole de faible puissance pour les réseaux étendus en une nouvelle norme de l'UIT vise à favoriser l'adoption de ce protocole à l'échelle mondiale.


***
À propos de l'UIT
L'Union internationale des télécommunications (UIT) est l'institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication (TIC). Elle encourage l'innovation dans le secteur des TIC, aux côtés des 193 États Membres et plus de 900 entités du secteur privé et établissements universitaires, entre autres, qui la composent. Fondée il y a plus de 150 ans, elle est l'organisation intergouvernementale chargée de coordonner l'utilisation en partage du spectre des fréquences radioélectriques au niveau mondial, d'encourager la coopération internationale en attribuant des orbites de satellite, de renforcer l'infrastructure des communications dans les pays en développement et de définir des normes mondiales qui garantissent la parfaite interconnexion de systèmes de communication très divers. Qu'il s'agisse des réseaux large bande ou des technologies hertziennes de pointe, de la navigation aéronautique et maritime, de la radioastronomie, de l'observation des océans et de la surveillance de la Terre par satellite ou de la convergence entre téléphonie fixe et téléphonie mobile, de l'Internet ou des technologies de radiodiffusion, l'UIT s'engage à connecter le monde. Pour en savoir plus, rendez‑vous sur www.itu.int.