ITU

Committed to connecting the world

World Telecommunication Development Conference 2014

_
 

Statement by H.E. Mr. Abdou Mani, Minister of Posts, Telecommunications and the Digital Economy, Republic of Niger


   ALLOCUTION DU MINISTRE M. ABDOU MANI

Prononcée par Monsieur IRO SANI, Président du Conseil National de Régulation des Télécommunications et de la Poste


Monsieur le Président ;

Monsieur le Secrétaire Général de l'Union Internationale des Télécommunications;

Monsieur le Directeur du Bureau de Développement ;

Excellence Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et représentants des organisations internationales et régionales ;

Distingués participants ;

Mesdames et Messieurs ;

 

Prenant la parole au nom du Ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique, SEM. ABDOU MANI, retenu par son agenda, mais qui sera là parmi nous ce soir, je voudrais présenter mes sincères remerciements au Secrétaire Général de l'Union Internationale des Télécommunications, Dr HAMADOUN TOURE, pour son aimable invitation adressée à mon pays à participer à cette 6ème CONFERENCE MONDIALE DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS.

Qu'il me soit également permis, Monsieur le Président, d'exprimer toute notre profonde gratitude au Gouvernement et au Peuple des Emirats Arabes Unies pour l'accueil chaleureux ainsi que les facilités accordées à notre délégation.

Au Niger, depuis l'avènement de la 7ème République sous la conduite éclairée de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l'Etat, le Secteur des Télécommunications connait une dynamique certaine avec sa vision du développement traduite dans son Programme de Renaissance pour le Niger.

A travers le Plan de Développement Economique et Social (PDES 2012-2015), instrument d'opérationnalisation du Programme de Renaissance, le Gouvernement entend fonder une économie compétitive et diversifiée pour une croissance accélérée et inclusive par l'édification des infrastructures de base au nombre desquelles celles des Technologies de l'Information et de la Communication.

L'adoption le 12 avril 2013 d'une Politique sectorielle des télécommunications et des TIC, formulée en cinq (5) axes stratégiques majeurs, vient ainsi marquer la volonté politique des plus Hautes Autorités de mon pays à s'inscrire dans l'atteinte des objectifs de connectivité des populations aux infrastructures et services large bande poursuivis au niveau communautaire, régional et international.

Monsieur le Président ;

Monsieur le Secrétaire Général ;

Monsieur le Directeur du Bureau de Développement ;

Mon pays, comme vous le savez était connu pour son insuffisance, voire son manque de connectivité aux infrastructures internationales large bande. Avec l'arrivée du Gouvernement de la 7ème République, cette tendance est en train d'être inversée, car actuellement des investissements importants sont en cours de réalisation dans les infrastructures des TIC.

Notre déficit de connectivité internationale, Monsieur le Secrétaire Général de l'UIT, sera bientôt résorbé avec le lancement le 10 avril 2014 à Niamey, du Projet de réalisation de la dorsale transsaharienne en fibre optique devant connecter le Niger à l'Algérie, au Nigéria et au Tchad, et ce, grâce au financement de la Banque Africaine de Développement.

Il en est de même au niveau de la connectivité nationale par le projet de construction du backbone national en fibre optique où plus de 900 km sont en train d'être réalisés et plus de 2275 km seront bientôt en chantier grâce à l'excellente coopération que mon pays entretient avec la République Populaire de Chine.

 

Monsieur le Directeur du Bureau de Développement ;

Il vous souviendra qu'à la suite de la Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications de 2010, mon pays et votreInstitution ont signé une convention pour le financement du projet « Connecter une école, connecter une Communauté ».

A cette date, je puis vous annoncer que les centres TIC réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de cette convention sont fonctionnels et grâce à ces Centres, les élèves, les enseignants, le personnel d'encadrement pédagogique ainsi que les populations de ces localités éloignées ont désormais accès à l'informatique et aux services internet haut débit.

Pour consolider ces acquis, l'Etat a, au titre de l'année 2014, procédé à des inscriptions budgétaires pour poursuivre la réalisation de cette importante initiative de l'Union Internationale des Télécommunications et faire bénéficier davantage nos Ecoles et nos communautés situées dans des zones éloignés, rurales ou mal desservies, de l'accès à l'internet haut débit.

Malgré ces résultats forts encourageant, je relève que la fracture numérique reste encore d'actualité dans mon pays au vu des statistiques de l'Union Internationale des Télécommunications qui enregistre un indice d'accès aux technologies numériques l'un des plus faible du monde.

C'est conscient de ce fossé numérique et de l'importance de plus en plus grande des TIC dans le développement économique et social, que le Gouvernement a pris d'importantes mesures institutionnelles pour améliorer la gouvernance du secteur et créer un environnement plus propice à la réalisation des investissements dans le secteur.

Pour soutenir un tel environnement politique et réglementaire propice au développement des TIC, le législateur a mis en place un nouveau cadre juridique de la commande publique afin de permettre la réalisation des investissements dans le cadre du Partenariat Public-Privé.

Notre secteur des technologies de l'information est d'autant plus porteur que l'environnement politique et économique national est particulièrement favorable avec la stabilité institutionnelle retrouvée, l'ancrage de la démocratie et de l'Etat de droit, ainsi que l'exploitation de nos importantes ressources du sous-sol comme l'uranium et le pétrole.

C'est en cela que j'invite tous les investisseurs intéressés à venir au Niger pour bénéficier de cet important climat des affaires et mon Gouvernement reste disposer à examiner avec la célérité requise toutes les propositions d'investissements dans les infrastructures et services large bande ainsi que leur possibilité de réalisation dans le cadre d'un partenariat gagnant -gagnant.

Au terme de mon allocution, je voudrais saluer la coopération fructueuse qu'entretient mon pays avec l'Union Internationale des Télécommunications grâce à laquelle le monde, l'Afrique et le Niger sont connectés et bénéficient ainsi des avantages et innovations des Technologies de l'Information et de la Communication.

Vive la coopération internationale ;

Vive la solidarité internationale pour l'édification d'une société de l'information inclusive.

Je vous remercie de votre aimable attention.

M. ABDOU MANI

MINISTRE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DE L'ECONOMIE NUMERIQUE DU NIGER