Engagée à connecter le monde

Communiqué de presse

La Commission "Le large bande au service du développement durable" s'efforce de connecter "l'autre moitié" de la population mondiale, soit presque quatre milliards de personnes

Des dirigeants mondiaux se réunissent pour tirer parti du large bande en vue d'accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable




New York, 23 septembre 2018

Selon la soixantaine de représentants d'organismes des Nations Unies, des pouvoirs publics et du secteur du large bande qui se sont réunis aujourd'hui à New York, à l'occasion dela réunion annuelle d'automne de la Commission des Nations Unies "Le large bande au service du développement durable", la technologie large bande est essentielle pour ce qui est de connecter les 3,8 milliards de personnes dans le monde qui n'ont toujours pas accès à l'Internet, aussi appelées "l'autre moitié" de la population mondiale. Le groupe mondial de personnalités influentes et de décideurs s'est réuni en marge de la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, qui se tient également à New York.

Les participants, y compris les Coprésidents et les Co-Vice-Présidents de la Commission sur le large bande, ont repris à leur compte la vive incitation à connecter "l'autre moitié" de la population mondiale.

S.E. Paul Kagame, Président de la République du Rwanda et Coprésident de la Commission sur le large bande a déclaré: "Nous sommes en passe de marquer un nouveau tournant avec la moitié de la population mondiale ayant accès à l'Internet. Bien que cette croissance ne soit pas homogène dans les différentes régions du monde, il s'agit tout de même d'une avancée encourageante. Le nombre de personnes connectées augmentant, il nous faut réfléchir aux moyens de permettre à tout le monde d'accéder aux contenus numériques de façon juste et sûre. Pour exploiter pleinement les innovations technologiques les plus récentes, nous devons nous adapter rapidement, y compris en abordant la question des politiques et de la réglementation de façon plus novatrice. La meilleure manière d'y parvenir est de mettre en place une collaboration étroite entre les parties prenantes essentielles, à savoir les pouvoirs publics, le secteur privé et le milieu de la recherche".

M. Carlos Slim, Président de la Fondation Carlos Slim et d'América Móvil et Coprésident de la Commission sur le large bande, a lui affirmé: "Le large bande transforme tous les secteurs et les activités de notre société. Mais de nombreuses zones rurales ne sont toujours pas connectées à l'Internet. Les pouvoirs publics et les régulateurs doivent faire de la connectivité pour tous une grande priorité du développement durable".

M. Houlin Zhao, Secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT) et Co‑Vice‑Président de la Commission sur le large bande, a pour sa part dit: "C'est avec plaisir que j'affirme que la Commission accomplit des progrès constants. En janvier de cette année, à l'occasion de la session spéciale de Davos, à laquelle bon nombre d'entre vous, des chefs d'organismes des Nations Unis et des P.‑D. G. d'entreprises ont participé, nous avons présenté des cibles actualisées de portée mondiale en ce qui concerne le large bande, afin de connecter à l'Internet les 3,8 milliards de personnes dans le monde qui ne le sont pas encore. Ces cibles fixées par la Commission suivent certaines des actions prioritaires les plus importantes en ce qui concerne le large bande et joueront un rôle considérable dans la réalisation des Objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies".

Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et Co-Vice-Présidente de la Commission sur le large bande, a quant à elle déclaré: "Nous sommes sur le point d'atteindre une étape importante avec la moitié de la population connectée. Toutefois, les avantages de l'accès à l'Internet ne sont pas partagés équitablement. Le simple fait d'avoir accès à l'Internet ne suffit pas à améliorer les conditions de vie. Nous devons nous concentrer sur les compétences et les connaissances numériques".

M. Houlin Zhao a accueilli plusieurs nouveaux membres de la Commission lors de cette réunion, notamment:

  • M. Bocar Ba, Président-Directeur général du SAMENA Telecommunications Council
  • M. Marcin Cichy, Président du Bureau des communications électroniques, Pologne
  • Mme Kristalina Georgieva, Directrice générale de la Banque mondiale
  • Mme Hessa Al Jaber, Présidente de Qatar Satellite Company
  • M. Rob Shuter, Président-Directeur général, MTN Group Ltd.
  • M. Hans Vestberg, Président-Directeur général de Verizon Communications

La réunion s'est déroulée en deux séances de fond au cours desquelles il a été question de cette étape où une personne sur deux sur Terre a accès à l'Internet et de l'évolution de la réglementation des technologies de l'information et de la communication.

Trois groupes de travail de la Commission sur le large bande ont présenté un rapport aux participants.

Présidé par M. Andrus Ansip, Vice-Président de la Commission européenne et membre de la Commission "Le large bande au service du développement durable", le Groupe de travail sur l'entrepreneuriat numérique a présenté le rapport Digital Entrepreneurship (Entrepreneuriat numérique), qui traite des difficultés rencontrées et des possibilités s'agissant de mettre l'entrepreneuriat numérique au service des 17 Objectifs de développement durable. Sur la base d'une recherche documentaire étoffée, de débats internes et des contributions d'un large éventail de parties prenantes, le rapport indique que "l'entrepreneuriat" et "les écosystèmes d'entreprises" ont quatre moteurs qu'il faut mettre en marche: 1) les infrastructures et les principes fondamentaux de macroéconomie; 2) l'appui en matière de politiques; 3) le commerce électronique; 4) la gouvernance. L'étude a permis de définir une feuille de route en neuf points, qui s'accompagne de cibles et de points de réflexion, visant à intensifier l'expansion et l'efficacité de l'entrepreneuriat numérique et à multiplier ses retombées, afin que l'on puisse vivre plus longtemps, en meilleure santé, avec plus de ressources et dans un monde davantage pacifique.

Présidé conjointement par la Fondation Novartis et Intel Corporation, le Groupe de travail sur la santé numérique a présenté le rapport The Promise of Digital Health: Addressing Noncommunicable Diseases to Accelerate Universal Health Coverage in Low- and Middle-Income Countries (Le potentiel de la santé numérique: faire face aux maladies non transmissibles en vue d'accélérer la couverture sanitaire universelle dans les pays à revenu faible ou intermédiaire). On y trouve des recommandations pratiques et des exemples de bonnes pratiques sur la façon dont les décideurs peuvent utiliser des technologies numériques facilement accessibles pour faire face aux maladies non transmissibles comme les maladies cardiaques et pulmonaires, le cancer et le diabète. Selon l'Organisation mondiale de la santé, les maladies de ce type ont causé la mort de 41 millions de personnes en 2016, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Il ressort également du rapport qu'il est essentiel de bien faire face à ces maladies si l'on veut parvenir à la couverture sanitaire universelle, soit une situation dans laquelle toutes les personnes peuvent bénéficier des services de santé dont elles ont besoin sans se heurter à des difficultés financières.

Présidé par KT Corporation, le Groupe de travail sur la planification face aux épidémies a présenté le nouveau rapport Preventing the Spread of Epidemics using ICT (Prévention de la propagation des épidémies grâce aux TIC). On y trouve des recommandations pratiques et des exemples de bonnes pratiques sur la façon dont les décideurs peuvent utiliser des TIC facilement accessibles et novatrices pour éviter que les épidémies, comme le syndrome respiratoire aigu sévère, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient et le virus Ebola, ne se répandent. De nombreuses flambées épidémiques mortelles portent fortement atteinte à la population et à l'économie mondiales, faisant ainsi courir des risques sanitaires élevés et causant de lourdes pertes économiques. Il est donc essentiel d'utiliser les données correctement et en toute sécurité, de créer une plate‑forme mondiale intégrée de surveillance des épidémies grâce aux TIC et de renforcer la gouvernance mondiale pour contribuer efficacement à prévenir la propagation des épidémies.

En outre, il a été proposé de créer de nouveaux groupes de travail.

M. Mats Granryd, Directeur général de la GSMA, a présenté la mise à jour annuelle des engagements pris par les membres du Groupe de travail sur la réduction de la fracture numérique entre les hommes et les femmes de la Commission sur le large bande. Désormais, il reviendra au Partenariat mondial Equals de mettre à jour ces engagements.

La Commission sur le large bande s'est félicitée de la participation de l'Ambassadeur M. Amandeep Singh Gill, Directeur exécutif du Groupe de haut niveau sur la coopération numérique du Secrétariat de l'ONU, et se réjouit de collaborer davantage avec les membres du Groupe de haut niveau.

Avant cette réunion annuelle, le 11 septembre, la Commission avait publié l'édition de 2018 de son rapport de référence La situation du large bande, qui offre un aperçu unique de l'accès aux réseaux large bande dans le monde, notamment sur le plan économique, en fournissant les données de plus de 160 Etats ventilées par pays, lesquelles permettent de mesurer l'accès au large bande à l'aune des grandes cibles fixées par la Commission dans le domaine du développement durable. Il ressort de ce rapport que de plus en plus de gouvernements intègrent des critères de référence concernant la situation du large bande dans leurs plans nationaux et que, pour la première fois, au moins 15 pays disposent de stratégies visant à promouvoir le recours à l'intelligence artificielle dans de bonnes conditions de sécurité.

Pour obtenir plus de renseignements:

Commission des Nations Unies "Le large bande au service du développement durable":
www.broadbandcommission.org

Rapport La situation du large bande de 2018:
https://www.itu.int/fr/mediacentre/Pages/2018-PR25.aspx

Rapport du Groupe de travail sur l'entrepreneuriat numérique: Digital Entrepreneurship:
https://broadbandcommission.org/Documents/publications/DigitalEntrepreneurshipReport2018.pdf

Rapport du Groupe de travail sur la santé numérique The Promise of Digital Health: Addressing Noncommunicable Diseases to Accelerate Universal Health Coverage in Low- and Middle-Income Countries:
https://www.broadbandcommission.org/Documents/publications/DigitalHealthReport2018.pdf

Rapport du Groupe de travail sur la planification face aux épidémies: Preventing the Spread of Epidemics Using ICT:
https://broadbandcommission.org/Documents/publications/EpidemicPreparednessReport2018.pdf

Partenariat mondial Equals:
www.equals.org

Note à l'intention des médias:

Les photos de la réunion sont disponibles ici:
https://flic.kr/s/aHskJiBeiN

Les vidéos de la réunion sont disponibles ici:
https://www.youtube.com/playlist?list=PLpoIPNlF8P2PNoZC62Y7M-CyZ5Obk3PQ9​​