Engagée à connecter le monde

PP-18 coneference

Communiqué de presse

La Commission des Nations Unies pour le large bande définit des cibles à l'échelle mondiale en matière de large bande pour connecter

La Commission "Le large bande au service du développement durable"




Davos, 23 janvier 2018

A la fin de l'année 2019, on estime que la moitié de la population mondiale bénéficiera d'une connexion à l'Internet. Les cinquante pour cent restants, soit quelque 3,8 milliards de personnes, ne seront quant à eux toujours pas connectés et resteront privés de certaines ressources économiques et sociales essentielles dans le monde numérique en plein essor qui est le nôtre. Pour tenter d'apporter des solutions, la Commission des Nations Unies "Le large bande au service du développement durable" a défini sept cibles, ambitieuses mais réalistes, à l'horizon 2025, en vue de soutenir les efforts pour connecter la deuxième moitié de la population mondiale.

Les cibles ont été présentées aujourd'hui à l'occasion d'une réunion conjointe de la Commission et du Forum économique mondial organisée lors de la réunion annuelle de l'édition 2018 du Forum économique mondial de Davos. Les cibles à l'horizon 2025 visent particulièrement à développer l'infrastructure large bande, ainsi que l'accès à l'Internet et son utilisation par la population du monde entier, en vue de la réalisation des Objectifs de développement durable définis par les Nations Unies et la communauté internationale en septembre 2015; elles visent ainsi à améliorer les conditions de vie et les situations économiques.

Cibles à l'horizon 2025 de la Commission "Le large bande au service du développement durable":

1). D'ici 2025, tous les pays devraient disposer d'un plan ou d'une stratégie au niveau national doté de financements dans le domaine du large bande ou intégrer le large bande dans leurs définitions de l'accès/du service universel.

2). D'ici 2025, les services à large bande d'entrée de gamme devraient être rendus financièrement abordables dans les pays en développement, où ils devront représenter moins de 2% du revenu national brut mensuel par habitant.

3). D'ici 2025, le taux de pénétration de l'accès large bande/Internet devrait atteindre 75% à l'échelle mondiale, 65% dans les pays en développement et 35% dans les pays les moins avancés.

4). D'ici 2025, 60% des jeunes et des adultes devraient avoir acquis un niveau minimum de maîtrise en matière de compétences numériques durables.

5). D'ici 2025, 40% de la population mondiale devrait recourir à des services financiers numériques.

6). D'ici 2025, l'absence de connexion devrait être deux fois moins importante dans les micro‑entreprises et les petites et moyennes entreprises par secteur.

7). D'ici 2025, l'égalité entre les hommes et les femmes devrait être atteinte pour toutes les cibles susmentionnées.

La Commission "Le large bande au service du développement durable" rassemble de hautes personnalités influentes, notamment de hauts dirigeants du secteur, des décideurs et représentants de haut rang du secteur public, des organismes internationaux, des établissements universitaires et des organisations ayant un mandat en matière de développement. Personnalités de premier plan dans leurs domaines respectifs, elles sont fermement convaincues que l'avenir sera placé sous le signe du large bande et proposent de précieuses contributions tout en apportant leur expérience.

La Commission mène des activités de sensibilisation de haut niveau pour promouvoir le large bande dans les pays en développement et au sein des communautés mal desservies. Elle est coprésidée par le Président du Rwanda, M. Paul Kagame, et par le dirigeant de la Carlos Slim Foundation, M. Carlos Slim Helú. L'un des rôles majeurs de la Commission consiste à faire progresser l'importance que la communauté internationale accorde au large bande. A cet effet, les membres de la Commission élaborent ensemble des stratégies concrètes, mettant notamment en place des partenariats public-privé, appelant à donner une plus grande priorité au développement de l'infrastructure et des services large bande, afin que les avantages qu'apportent ces technologies touchent l'ensemble des pays et de la population.