Engagée à connecter le monde

SDG

Communiqué

Futurs besoins de spectre pour l'économie numérique

"Dernières technologies et tendances pour les écosystèmes de radiocommunication modernes"




Genève, 08 juin 2018

Organisé conjointement par l'UIT et l'Université polytechnique Pierre le Grand de Saint-Pétersbourg (SPbPU), le Séminaire régional de l'UIT pour la CEI et l'Europe s'est tenu à Saint‑Pétersbourg du 6 au 8 juin pour examiner les dernières technologies et tendances pour le développement des écosystèmes de radiocommunication modernes. Les participants se sont penchés sur les solutions appropriées pour l'utilisation durable du spectre des fréquences radioélectriques, qui est une ressource limitée, afin de permettre le développement de l'économie numérique à travers des systèmes mobiles, de transport, de navigation et spatiaux.

Le séminaire a permis d'avoir une vue d'ensemble des applications de radiocommunication actuelles qui sont essentielles pour favoriser l'économie numérique. Il visait également à sensibiliser davantage les gestionnaires du spectre et les administrateurs publics des télécommunications à l'importance que revêt la protection du spectre et au fait que leur participation aux activités nationales et internationales de gestion du spectre est nécessaire. A cet égard, l'une des fonctions fondamentales de l'Etat est de créer un cadre administratif et juridique propre à stimuler le développement de nouveaux systèmes radioélectroniques reposant sur l'utilisation d'une ressource naturelle précieuse, le spectre des fréquences radioélectriques.

"La transition vers l'économie numérique reposant sur l'utilisation efficace des ressources spectre/orbites est un facteur clé de la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) fixés par les Nations Unies dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030", a déclaré le Secrétaire général de l'UIT, Houlin Zhao. "Alors que cette précieuse ressource naturelle est limitée, et compte tenu des besoins de tous les services et utilisateurs des radiocommunications, cela permettra aux économies nationales d'évoluer progressivement vers un modèle durable de développement de l'économie numérique", a-t-il ajouté.

"Dans la plupart des cas, la seule véritable option technique disponible, lorsqu'il s'agit de décider d'un plan économiquement efficace pour développer l'infrastructure informatique, consiste à mettre en place des réseaux radioélectriques. A cet égard, des exigences particulières s'appliquent en ce qui concerne le déploiement de la 5G* et des générations ultérieures de réseaux mobiles, avec un besoin de plus en plus pressant de systèmes modernes de communication par satellite pour la radionavigation, les communications mobiles large bande et la télédétection de la Terre", a fait observer François Rancy, Directeur du Bureau des radiocommunications de l'UIT (UIT-R).

"La navigation par satellite, la météorologie, le développement de la 5G, le transport de marchandises et la mise en place de véhicules sans pilote ont été au coeur des débats à l'Université polytechnique, qui a accueilli cette manifestation dans le contexte du projet "5-100". Dans le cadre de ce projet, notre université mène des travaux de recherche scientifique multidisciplinaires et travaille sur des technologies de fabrication avancées de niveau mondial, pour accroître l'efficacité de conception et de production des solutions relatives à des produits hautement personnalisés", a déclaré Andrey I. Rudskoy, Recteur de la SPbPU et membre de l'Académie russe des sciences.

Le séminaire a en outre souligné l'importance de l'UIT et de son rôle de coordination en matière de gestion internationale du spectre, notamment en vue de la prochaine Conférence mondiale des radiocommunications de l'UIT de 2019 (CMR-19), qui se tiendra à Charm el-Cheikh (Egypte) du 28 octobre au 22 novembre 2019, ainsi qu'à travers les activités de normalisation menées par les Commissions d'études de l'UIT-R.

Cette manifestation a également mis en avant les tendances technologiques en matière de radiocommunications et le rôle qu'elles jouent pour fournir des solutions équilibrées, préserver un environnement sain et des réserves de ressources naturelles, répondre à la demande de biens et de services et, au bout du compte, assurer une plus grande prospérité à la population d'un pays, alors que toutes les ressources (matérielles et immatérielles) sont limitées.

Le séminaire a rassemblé des experts du secteur privé, des opérateurs de télécommunication, des régulateurs et des institutions spécialisées de pays d'Europe et de la CEI, ainsi que des médias. Il a réuni 146 participants de 20 pays de la région.

De plus amples renseignements sur ce séminaire sont disponibles à l'adresse:
www.itu.int/en/ITU-R/study-groups/workshops/DMRE-CIS-Europe/

* 5G (cinquième génération)