Engagée à connecter le monde

wtisd

Communiqué de presse: Concrétiser les promesses de la santé numérique...

Concrétiser les promesses de la santé numérique:

Le Groupe de travail de la Commission sur le large bande souligne l'importance d'une stratégie nationale en matière de santé numérique




Barcelone, 27 février 2017

Le Groupe de travail sur la santé numérique de la Commission sur le large bande au service du développement durable, coprésidé par la Fondation Novartis et par Nokia, a publié un rapport intitulé "Santé numérique: Appel en faveur d'initiatives des pouvoirs publics et d'une coopération entre les secteurs des TIC et de la santé".

Les recommandations essentielles qui ressortent de ce rapport concernent notamment l'importance pour les hauts fonctionnaires de faire preuve de la volonté politique nécessaire et d'afficher des engagements en matière de financement, ainsi que le besoin de mécanismes de gouvernance efficaces impliquant une définition claire des rôles, et d'un cadre national pour les TIC afin de faciliter l'harmonisation entre les secteurs des TIC et des soins de santé.."

La Fondation Novartis et Nokia se sont associés à plusieurs membres de la Commission sur le large bande et à des partenaires représentant des experts et des décideurs des secteurs du numérique et de la santé, dans l'objectif d'entreprendre conjointement des efforts approfondis visant à faire sauter les barrières qui séparent les secteurs de la technologie et des soins de santé.

Le rapport fait ressortir trois observations principales, à savoir:

•           l'importance primordiale d'une volonté politique des pouvoirs publics à un haut niveau associée à des engagements en matière de financement;
•           la nécessité de disposer de mécanismes de gouvernance efficaces;
•           le besoin d'un cadre national pour les technologies de l'information et de la communication qui tienne compte des aspects de connectivité, d'interopérabilité et de normes communes.

La santé numérique, c'est-à-dire le recours aux technologies de l'information et de la communication (TIC) pour offrir des services de santé, peut contribuer à atteindre l'objectif d'une couverture sanitaire universelle et à améliorer la qualité et l'efficacité des services de santé. Des défis restent à relever pour faire de la santé numérique une réalité, notamment en ce qui concerne la fragmentation des solutions de santé numérique, les risques relatifs à la continuité du financement et aux dépenses d'investissement, les contraintes relatives aux capacités de la main‑d'oeuvre et l'efficacité de la collaboration entre les secteurs de la santé et des TIC.

"Malgré les promesses et les potentialités de la connectivité mondiale, nous ne devons pas oublier que près de quatre milliards d'habitants de la planète n'ont toujours pas accès à l'Internet. Nous devons envisager des stratégies intersectorielles innovantes qui peuvent exploiter la puissance des réseaux haut débit au service de l'amélioration de l'éducation et des soins de santé, en vue de fournir des services sociaux de base à chacun, et plus particulièrement aux plus démunis, qui sont aussi ceux qui ont le plus besoin de soins de santé. Si nous n'apportons pas d'améliorations notables à la santé de la population et, de la même manière, si nous n'exploitons pas les technologies de l'information et de la communication, nous ne réaliserons pas les Objectifs de développement durable", a déclaré le Secrétaire général de l'UIT, M. Houlin Zhao.

"Par le recours aux solutions de santé numérique, nous devons répondre aux besoins les plus urgents d'un pays en matière de santé, insiste Ann Aerts, Directrice de la Fondation Novartis. Pour y parvenir, nous avons besoin d'initiatives engagées et soutenues des pouvoirs publics et de ressources financières pérennes afin de garantir une stratégie nationale solide en matière de santé numérique. Au cours des dernières années, un nombre croissant d'initiatives faisant appel aux technologies ont vu le jour dans le domaine de la santé. Un petit nombre d'entre elles seulement ont atteint une certaine envergure et sont parvenues à une viabilité à long terme, la majorité des projets n'ayant pas dépassé la phase pilote. C'est la raison pour laquelle la conception et la mise en oeuvre d'une stratégie nationale en matière de santé numérique doivent obéir à l'impulsion donnée par les décideurs et issue de la collaboration au sein des pouvoirs publics, et ce dès l'étape de la planification".

"La technologie nous aide à évoluer vers une approche des soins de santé plus tournée vers l'humain, ajoute Rajeev Suri, Directeur général de Nokia. Elle permet un suivi affiné, perfectionné et détaillé des moindres altérations de notre santé, et nous offre la possibilité de suivre des tendances de notre fréquence cardiaque, de notre tension artérielle ou encore de notre glycémie. Nous sommes aujourd'hui en mesure de repousser les frontières des soins de santé par le recours à la technologie pour atteindre les zones les plus éloignées, en mettant à profit les moyens qu'offrent les dispositifs mobiles pour aider les professionnels de la santé à faire bénéficier chaque communauté des techniques médicales les plus efficaces et de la meilleure qualité de soins. Toutefois, c'est lorsqu'elle donne à ses utilisateurs les moyens de protéger et de préserver leur propre santé que la technologie révèle vraiment son pouvoir".

Créée en 2010, la Commission Le large bande au service du développement durable regroupe plus de 50 dirigeants représentant les pouvoirs publics et le secteur privé, déterminés à aider activement les pays, les experts des Nations Unies et les équipes des ONG à tirer le meilleur parti du gigantesque potentiel des technologies de l'information et de la communication (TIC) comme moteurs de la création de nouvelles stratégies nationales de développement durable dans des secteurs clés tels que l'éducation, les soins de santé, l'égalité entre les hommes et les femmes, et la gestion de l'environnement.