Engagée à connecter le monde

SDG

Communiqué de presse

Les prix des services de télécommunication continuent de baisser,  mais le taux de pénétration de l'Internet n'augmente  pas rapidement pour autant

La dernière analyse mondiale de l'UIT sur les prix des services de téléphonie et de données mobiles ainsi que des services large bande fixe suggère que l'accessibilité financière n'est pas le seul facteur faisant obstacle à l'adoption de l'Internet




Genève, 19 mai 2020
​​​​​
En moyenne, les prix des services de téléphonie mobile et de données mobiles ainsi que des services large bande fixe baissent de manière continue à travers le monde, enregistrant même une baisse spectaculaire dans certains pays. La baisse des prix proportionnellement aux revenus est encore plus flagrante, ce qui indique qu'à l'échelle mondiale, les services de télécommunication/technologies de l'information et de la communication (TIC) sont de plus en plus abordables. Néanmoins, ces deux tendances ne se traduisent pas pour autant par une augmentation rapide du taux de pénétration de l'Internet, ce qui laisse penser qu'il existe d'autres facteurs faisant obstacle à l'utilisation de l'Internet. Tel est le constat fait par l'UIT dans son nouveau rapport statistique, intitulé "Measuring digital development: ICT Price Trends 2019" (Mesurer le développement numérique: tendances concernant les prix des TIC en 2019).

"Il a toujours été essentiel, pour garantir l'adoption de l'Internet à plus grande échelle, en particulier par les ménages et les consommateurs à faible revenu, de veiller à ce que les prix des services de télécommunication et des services numériques soient le plus abordable possible", a déclaré le Secrétaire général de l'UIT, M. Houlin Zhao. "Cela est d'autant plus essentiel dans le contexte du COVID-19. Ceux qui n'ont pas accès à l'Internet ne sont peut-être pas en mesure d'accéder aux informations concernant la manière de se protéger contre le coronavirus, de télétravailler, de suivre un enseignement à distance ou de garder le contact avec leurs familles et leurs amis en période de quarantaine."

Selon les dernières statistiques en date de l'UIT, l'accessibilité ne serait pas le seul obstacle à l'adoption de l'Internet, d'autres facteurs tels que le faible niveau d'instruction, le manque de contenus pertinents, le manque de contenus dans la langue locale, le déficit de compétences numériques et une connexion Internet de mauvaise qualité pouvant également faire obstacle à une utilisation efficace de l'Internet.

"La crise du COVID-19 a clairement montré que tant que nous ne serons pas tous en sécurité, personne ne le sera. De la même manière, nous ne serons en mesure de tirer pleinement parti des technologies numériques que lorsque nous serons tous connectés", a déclaré Mme Doreen Bogdan-Martin, Directrice du Bureau de développement des télécommunications de l'UIT. "Pour que tous soient connectés, nous devons traiter la totalité des facteurs qui font obstacle à une connectivité efficace."

Résultats notables
  • Le panier pour la téléphonie mobile d'entrée de gamme demeure globalement abordable dans la plupart des pays. Un forfait de téléphonie mobile de base était proposé à un prix correspondant à moins de 1% du revenu national brut (RNB) par habitant dans 70 pays, et à un prix inférieur à 2% du RNB par habitant dans 37 autres pays. Bien que la corrélation soit difficile à prouver, il ne fait aucun doute que la baisse des prix a contribué à l'augmentation rapide du taux de pénétration de la téléphonie mobile et a donné lieu à une concurrence croissante et à une amélioration du processus de suivi et d'évaluation des prix par les régulateurs.​

  • Le développement des services groupés a fait baisser encore les prix, dans la mesure où, dans la plupart des marchés, les offres groupées pour la voix et les données sont généralement moins coûteuses que la somme de ces deux offres, lorsqu'elles sont vendues séparément.

  • Les prix ont baissé entre 2013 et 2019 par rapport au RNB par habitant. Le prix moyen au niveau mondial pour une offre de données mobiles de 1,5 Go est passé de 8,4% du RNB par habitant en 2013 à 3,2% en 2019, ce qui représente un taux de croissance équivalent annuel de près de –15%. Exprimé en dollars des États-Unis, le prix moyen au niveau mondial pour une offre de données mobiles d'au moins 1,5 Go a baissé de 7% en moyenne chaque année entre 2013 et 2019.

  • Des progrès satisfaisants ont été accomplis au regard de l'objectif, fixé par la Commission Le large bande au service du développement durable, selon lequel le prix du large bande devrait être abordable et représenter entre 2 et 5% du RNB par habitant d'ici à 2025, bien qu'il reste encore beaucoup à faire à cet égard. Neuf pays en développement et 31 pays les moins avancés doivent encore atteindre l'objectif de 2% d'ici à 2025.

  • Dans l'ensemble, les offres pour le large bande fixe restent moins coûteuses que les offres pour les données mobiles (bien que le volume de données ne soit pas toujours directement comparable). Au cours des quatre dernières années, l'accessibilité économique du large bande fixe n'a pas évolué de façon notable, mais les débits de téléchargement annoncés continuent d'augmenter.

À propos du Rapport

En tant qu'institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication, l'UIT est la source officielle de statistiques mondiales sur les TIC.

Le Rapport Measuring Digital Development: ICTPrice Trends 2019 (Mesurer le développement numérique: tendances concernant les prix des TIC en 2019) vise à rendre compte de l'accessibilité des services TIC sur le plan financier, en analysant et comparant les données concernant les prix des services de téléphonie mobile et de données mobiles ainsi que des services large bande fixe à l'usage des analystes, des opérateurs de télécommunication, des décideurs et des économistes. Ce rapport fournit une analyse des prix en dollars, des prix ajustés en fonction des taux de change et de l'accessibilité financière de la téléphonie mobile et du large bande fixe et mobile, sur la base de paniers de services, y compris de services groupés, convenus à l'échelle internationale.

Il donne également des informations sur les progrès accomplis par les pays au regard de l'objectif fixé par la Commission Le large bande au service du développement durable à l'horizon 2025, lequel vise à faire en sorte que les services large bande d'entrée de gamme soient rendus financièrement abordables dans les pays en développement, où ils devront représenter moins de 2% du RNB mensuel par habitant.

Ressources connexes