Engagée à connecter le monde

SDG

Communiqué de presse

L'UIT organise un atelier interrégional consacré aux travaux préparatoires  en vue de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-19)

Des technologies de télécommunication d'avant-garde au service de la  réalisation des Objectifs de développement durable (ODD)


WRC


Genève, 04 septembre 2019

​​
Un atelier interrégional consacré aux travaux préparatoires en vue de la prochaine Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-19) s'est ouvert aujourd'hui à Genève.

Cet atelier préparatoire à la CMR-19, le troisième de ce type, se tiendra du 4 au 6 septembre 2019. Les discussions porteront sur l'ordre du jour de la CMR, ainsi que sur les priorités et les contributions régionales qui ont été préparées, aussi bien en vue de la CMR-19, qui se tiendra à Charm el-Cheikh (Égypte), du 28 octobre au 22 novembre 2019, que de l'Assemblée des radiocommunications (AR-19), qui aura lieu avant la CMR, au même endroit, du 21 au 25 octobre. Des experts représentant les Groupes régionaux et les États Membres de l'UIT dans le cadre des travaux préparatoires à la CMR-19 présenteront les dernières informations en date et exposeront leurs positions en vue de la Conférence. Un point sur l'avancement des préparatifs de la Conférence sera également fait par l'UIT et l'Égypte, pays hôte de la manifestation.

Parmi les questions inscrites à l'ordre du jour de cet atelier qui seront examinées par la CMR-19, on peut citer:

  • L'identification de bandes de fréquences pour le développement futur des télécommunications mobiles internationales (IMT), y compris des attributions additionnelles possibles au service mobile.

  • L'identification de bandes de fréquences pour les stations placées sur des plates-formes à haute altitude (HAPS), des aéronefs effectuant des vols de très longue durée dans la stratosphère qui peuvent être utilisés pour diverses applications, telles que les télécommunications, les communications d'urgence ou de sécurité publique, les systèmes de transport intelligents, la surveillance maritime et le suivi environnemental.

  • Les conditions d'utilisation des systèmes d'accès hertzien, y compris des réseaux locaux radioélectriques (WAS/RLAN), l'objectif étant d'assurer une communication efficace pour les équipements informatisés portatifs et mobiles.

  • La mise à jour et la modernisation du Système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM), ainsi que l'examen de nouvelles fréquences pour permettre la participation d'autres fournisseurs de satellites au SMDSM, dans le but d'accroître la couverture géographique, notamment dans les régions polaires, pour assurer la sécurité de la navigation maritime et des opérations de recherche et de sauvetage en mer, ainsi que pour améliorer les systèmes d'évitement des collisions.

  • ​Les bandes de fréquences utilisées par les services scientifiques seront examinées afin de s'assurer que les systèmes d'exploration de la Terre par satellite et de météorologie par satellite ainsi que d'autres systèmes puissent continuer d'assurer un suivi environnemental, de prévoir et d'atténuer les effets néfastes des catastrophes causées par les changements climatiques, de surveiller les ressources terrestres et de fournir d'autres services essentiels.

  • L'examen de bandes de fréquences supplémentaires pour assurer l'exploitation, dans des conditions réglementaires, techniques et opérationnelles appropriées, de stations terriennes en mouvement (ESIM) communiquant depuis des aéronefs, des navires ou des véhicules terrestres avec des satellites géostationnaires; et l'amélioration du cadre réglementaire international, afin d'améliorer la connectivité large bande par satellite, notamment grâce aux nouveaux systèmes à satellites non géostationnaires composés de constellations multiples de plusieurs satellites.


"La CMR-19 jouera un rôle essentiel pour contribuer à la réalisation de bien des Objectifs de développement durable (ODD), notamment pour ce qui est de faire face à la crise climatique qui s'intensifie, de réduire les pénuries alimentaires et d'améliorer la sécurité dans les systèmes de transport aérien, terrestre et maritime, tout en offrant une meilleure connectivité à tous, partout dans le monde", a déclaré le Secrétaire général de l'UIT, M. Houlin Zhao. "Cet atelier interrégional marque une étape déterminante dans la préparation de la Conférence mondiale des radiocommunications, qui aura lieu à Charm el-Cheikh cet automne".​

"Le secteur des télécommunications, qui pèse plusieurs milliers de milliards de dollars, attend avec intérêt les décisions qui seront prises à la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR‑19)", a déclaré le Directeur du Bureau des radiocommunications de l'UIT, M. Mario Maniewicz. "L'harmonisation du spectre à l'échelle mondiale au profit des secteurs des services fixe, mobile, par satellite et de radiodiffusion sera essentielle pour réaliser des économies d'échelle et connecter le monde grâce à des avancées et des innovations de pointe dans le domaine des télécommunications".

Dr. Amr Badawi, ancien Président exécutif de l'Autorité nationale de régulation des télécommunications (NTRA) de l'Égypte et Président proposé de la CMR-19, a déclaré: "Cet atelier interrégional est une excellente occasion de mettre la dernière main aux priorités auxquelles la CMR‑19 aura à faire face et de veiller à ce que les travaux préparatoires à cette conférence importante soient en bonne voie. Je me réjouis d'accueillir les participants du monde entier à Charm el-Cheikh et d'assister aux débats qui définiront l'avenir des télécommunications mondiales".