Engagée à connecter le monde

SDG

Communiqué pour les Membres

Une réunion de l'UIT mène à bien le processus de coordination pour le passage de la télévision analogique à la télévision numérique  de Terre en Amérique centrale et dans les Caraïbes

Réunions multilatérales de coordination des fréquences entre les pays d'Amérique centrale et des Caraïbes pour faciliter le passage à la télévision numérique et libérer les fréquences issues du dividende numérique dans la bande des ondes dédécimétriques




Genève, 19 septembre 2018

En collaboration étroite avec la Comisión Técnica Regional de Telecomunicaciones (COMTELCA), l'Union des télécommunications des Caraïbes (CTU) et la Commission interaméricaine des télécommunications (CITEL), l'UIT a mené à bien la série de réunions de coordination des fréquences au niveau régional concernant l'utilisation des bandes d'ondes métriques (174-216 MHz) et décimétriques (470-806 MHz). Tenue à Belize City du 11 au 14 septembre 2018, cette réunion était la dernière des quatre réunions qui ont été organisées dans la région au cours des 18 derniers mois et ont jeté les bases en vue de la conclusion d'accords intergouvernementaux formels de coordination des fréquences pour les services de radiodiffusion et les services mobiles dans les bandes d'ondes métriques et décimétriques.

"Les réunions de coordination des fréquences au niveau régional pour l'Amérique centrale et les Caraïbes organisées par l'UIT, dont la dernière a eu lieu ce mois-ci à Belize, ont considérablement aidé la région à passer de la télévision analogique à la télévision numérique de Terre dans les bandes d'ondes métriques et décimétriques et à procéder à l'attribution du dividende numérique dans la bande des ondes décimétriques, en garantissant la compatibilité de fonctionnement entre les services de radiocommunication existants avant la notification formelle des assignations de fréquences correspondantes à l'UIT", a déclaré Houlin Zhao, Secrétaire général.

"Le passage au numérique permet de libérer les fréquences composant le dividende numérique, dont la mise en œuvre est une étape majeure en vue de réduire la fracture numérique et est associée aux décisions probablement les plus importantes prises par les régulateurs pour faire en sorte que le large bande mobile soit disponible pour tous à un prix abordable", a expliqué François Rancy, Directeur du Bureau des radiocommunications de l'UIT. "La promotion d'un développement durable dans la région est une priorité pour les pays d'Amérique centrale et des Caraïbes", a-t-il ajouté.

Pendant quatre jours de travail intense, les participants à la réunion régionale ont tout mis en œuvre pour mener à bien la coordination des fréquences et réduire au minimum les problèmes de brouillage. Preuve du succès incontestable de ce travail de coordination des fréquences, le pourcentage moyen de canaux de télévision numérique pouvant être assignés, c'est-à-dire la part des fréquences requises compatibles entre elles ainsi qu'avec les stations des services analogiques et des autres services primaires en fonctionnement, est de quelque 96% dans la bande des ondes décimétriques et de 94% dans la bande des ondes métriques.

L'UIT continuera de promouvoir la coopération entre ses Etats Membres en vue de l'adoption de bonnes pratiques en matière d'utilisation du spectre, afin de permettre le développement pérenne de tous les services de radiocommunication en offrant une garantie à long terme pour les investissements dans les systèmes de radiocommunication.

​Quelque 40 participants de 18 administrations ont assisté à la réunion régionale.

Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site web de la réunion.