Go Top
Go Top

Engagée à connecter le monde

Salle de presse • Communiqué

Partager cette page
Facebook Twitter LinkedIn e-Mail

Des organisations du système des Nations Unies collaborent à l'élimination des déchets électroniques

L'UIT et le Secrétariat de la Convention de Bâle résolus à protéger l'environnement contre les déchets électriques et électroniques dangereux

Genève, le 12 mars 2012 – La collaboration internationale visant à promouvoir une gestion écologiquement rationnelle des déchets électriques et électroniques se trouve renforcée par la signature d'un accord entre le Secrétariat de la Convention de Bâle (SBC) et l'UIT, afin de protéger l'environnement des effets nocifs de ces déchets.

Avec la généralisation des équipements électriques et électroniques, l'attention du public est attirée sur les conséquences néfastes d'une mise au rebut et d'une gestion des déchets inadaptées. Les déchets électroniques, qui contiennent des matériaux toxiques utilisés dans leur fabrication, peuvent causer d'importants dégâts à l'environnement et à la santé humaine. Dans le cadre de leur collaboration, l'UIT et le SBC cherchent à collecter et recycler les matériaux dangereux en introduisant des mesures de précaution dans la gestion des déchets d'équipements électriques et électroniques ou cyberdéchets.

Les pays en développement s'attendent à voir augmenter considérablement leur volume de déchets, en particulier pour ce qui est des téléphones mobiles. La très forte augmentation du volume de cyberdéchets n'a à ce jour pas été contrebalancée par des mécanismes politiques et réglementaires, ni par la création d'infrastructures permettant de faire face à l'afflux de déchets dans ces pays. Actuellement, seuls 13% des cyberdéchets seraient recyclés, avec ou sans procédures de sécurité.

L'émergence du problème des cyberdéchets sur le plan des politiques et de la réglementation en matière de télécommunications est reconnue au plus haut niveau à l'UIT, ainsi qu'en témoignent les activités de l'Union dans ce domaine:

  • L'adoption de la Recommandation UIT-T L.1000 sur une "Solution universelle d'adaptateur de puissance et de chargeur pour les terminaux mobiles et les autres dispositifs portables des TIC", qui permet de réduire considérablement la production de déchets générés par les chargeurs pour mobiles.
  • L'adoption de la Recommandation UIT-T L.1100, qui décrit en détail les procédures à suivre dans le recyclage des métaux rares contenus dans les produits TIC.
  • La conception de stratégies de gestion des cyberdéchets pour assurer la protection de l'environnement; la publication et la diffusion de bonnes pratiques; l'assistance apportée aux pays pour la rédaction, l'adoption et la mise en oeuvre de politiques, lois et réglementations relatives à la gestion des cyberdéchets.

Au niveau des politiques mondiales de défense de l'environnement, la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination, qui est entrée en vigueur en 1992, est l'accord le plus exhaustif dans le domaine de l'environnement sur la gestion des déchets dangereux et d'autres déchets. Or, de nombreux pays n'ont pas encore réussi à en transposer les dispositions dans leurs législations nationales. Aujourd'hui, avec la signature de l'Accord administratif UIT-SBC, les efforts déployés par les deux institutions des Nations Unies seront optimisés, pour une utilité maximale sur le plan mondial et une collaboration renforcée entre les décideurs des secteurs des télécommunications/TIC et de la protection de l'environnement, dans l'intérêt de tous.

"D'ores et déjà, le secteur des TIC fait de nets progrès sur la voie d'une meilleure protection de l'environnement et de la réduction des cyberdéchets grâce à l'utilisation de bonnes pratiques et de normes améliorées", a déclaré Hamadoun Touré, Secrétaire général de l'UIT. "La collaboration avec le Secrétariat de la Convention de Bâle permettra à la communauté internationale de traiter ce problème, toujours plus aigu, de manière globale, en faisant participer aussi bien l'industrie du recyclage que les décideurs en matière de politique de l'environnement".

Ainsi que l'a dit M. Jim Willis, Secrétaire exécutif des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm, "Les effets favorables des TIC sur le développement, en particulier dans les pays en développement et les pays dont l'économie est en transition, sont dûment reconnus et pris en compte. Toutefois, le traitement des équipements TIC doit prendre en considération la totalité de leur cycle de vie, y compris le laps de temps entre le moment où ils arrivent en fin de vie et celui où ils sont mis au rebut. La collaboration entre l'UIT et le SBC contribuera à la réalisation de nos objectifs communs à l'appui du développement durable, qui inclut une gestion écologiquement rationnelle des déchets".

L'UIT et le SBC ont convenu de coopérer sur différents plans: organisation à intervalles réguliers de dialogues et de réunions; échanges d'informations, de pratiques, de données d'expérience et de matériels; coordination des activités dans des domaines d'intérêt mutuel, y compris l'élaboration de normes TIC vertes, la coopération internationale et le renforcement des capacités; enfin, mise en oeuvre d'activités, de projets et de programmes supplémentaires.

Pour obtenir de plus amples informations, mettez-vous en rapport avec:

Sanjay Acharya
Chef, Relations avec les médias et information du public, ITU
tel +41 22 730 5046
tel +41 79 249 4861
tel sanjay.acharya@itu.int
Matthias Kern
Responsable principal de programme
Secrétariat de la Convention de Bâle
tel +41 22 917 8767
tel matthias.kern@unep.org

A propos de la Convention de Bâle

La Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination a été adoptée en 1989 et est entrée en vigueur en 1992. Elle vise à protéger la santé humaine et l'environnement contre les effets néfastes résultant de la production, de la gestion, des mouvements transfrontières et de l'élimination des déchets dangereux et d'autres déchets. A l'heure actuelle, 178 pays (Parties) ont adhéré à la Convention. www.basel.int/

Facebook: www.itu.int/facebook

Twitter: www.itu.int/twitter

 

A propos de l'UIT

 

Suivez-nous
Droits d'auteur © UIT 2014 Tous droits réservés Commentaires  Contactez-nous  Accessibilité