Go Top
Go Top

Engagée à connecter le monde

Salle de presse • Communiqué de presse

Partager cette page
Facebook Twitter LinkedIn e-Mail

Des prix plus abordables pour les services TIC dans le monde entier

Les prix du large bande chutent de plus de 50%; les marchés des pays à revenus élevés d'Europe et de la région Asie-Pacifique sont les plus abordables; l'Internet haut débit reste financièrement hors de portée des pays en développement

Genève, le 16 mai 2011 - Globalement, les prix des services TIC de base pour les particuliers et les entreprises, ont baissé en moyenne de 18% par rapport aux chiffres d'il y a deux ans et ceux des connexions Internet haut débit de plus de 50%, selon de nouveaux chiffres publiés aujourd'hui par l'UIT.

Il ressort également de données provenant du panier de prix pour les TIC 2010 que les prix relatifs des services de téléphonie cellulaire mobile ont baissé de près de 22% entre 2008 et 2010 tandis que ceux de la téléphonie fixe ont chuté de 7% en moyenne (voir le Tableau 1). Pendant la même période, le nombre d'abonnements à la téléphonie cellulaire mobile dans le monde est passé de 4 à 5,3 milliards.

"Les TIC étant désormais un vecteur essentiel du développement socio-économique, ces résultats sont extrêmement encourageants," a déclaré le Secrétaire général de l'UIT, Dr Hamadoun Touré. Et d'ajouter: "Notre prochain défi est de trouver des stratégies qui nous permettront de reproduire le "miracle du mobile" pour le large bande qui est en passe de devenir l'infrastructure de base. Les pays dans lequel l'accès au large bande ne sera pas financièrement abordable risquent fort de se retrouver rapidement à la traîne".

Le panier de prix pour les TIC (IPB) élaboré par l'UIT mesure l'accessibilité financière de ces technologies à partir de trois sous paniers - téléphonie fixe, téléphonie cellulaire mobile et Internet large bande fixe - exprimés en pourcentage du revenu national brut (RNB) par habitant. Cet outil d'évaluation comparative permet de suivre l'évolution du prix relatif des services TIC et donne une idée de l'accessibilité financière de ces services dans les différents pays, année après année.

Publié chaque année, le dernier panier de prix pour les TIC compare les tarifs de 2008 et ceux de 2010, aux niveaux régional et mondial, et met en lumière les écarts entre pays développés et pays en développement. Couvrant 165 pays c'est le seul panier de prix qui permet de suivre l'évolution de l'accessibilité financière des services TIC dans le monde.

Ce sont dans les pays les plus riches que les TIC sont les plus abordables

Les chiffres de cette année pour le panier de prix montrent que les tarifs restent un élément déterminant dans la persistance de la fracture numérique entre pays riches et pays pauvres. Les résultats montrent qu'il existe une étroite corrélation entre l'accessibilité financière des services TIC et le niveau du revenu national : en effet, les habitants des pays à revenu élevé paient relativement peu pour les services TIC en comparaison des habitants des pays les plus pauvres du monde qui paient plus.

Tous les pays en tête du classement établi à partir du panier de prix pour les TIC (lequel indique les prix les plus abordables pour les TIC) ont des PIB par habitant élevés, y compris de nombreux petits pays comme Monaco, Macao (Chine) le Liechtenstein, Hong Kong (Chine) et Singapour. Les prix des services TIC représentent moins de 1% du PIB par habitant dans un grand nombre des pays à revenus élevés d'Europe, de la région Asie Pacifique ainsi qu'aux Etats Unis et au Canada.

A l'autre bout de l'échelle, les prix des services TIC représentent environ 17% du RNB par habitant dans les pays en développement (voir le Diagramme 1).

Forte baisse des prix du large bande fixe

La baisse générale des prix des services fixes large bande s'explique essentiellement par la baisse des prix dans les pays en développement où les prix du large bande fixe ont chuté de 52% contre 35% dans les pays développés (voir le Diagramme 2). Toutefois, il est à noter que cette forte baisse des prix est souvent à mettre en regard du coût extrêmement élevé du large bande dans les pays en développement. Même si ce prix a diminué de moitié, le service reste souvent hors de portée de l'homme de la rue.

Les pays en tête de liste où le prix du large bande est le meilleur marché sont tous des pays à revenu élevé et comprennent un grand nombre des pays les mieux classés pour ce qui est du panier de prix pour les TIC: Monaco, Macao (Chine), Liechtenstein, Etats Unis et Autriche. Les habitants de 31 pays - tous des pays hautement industrialisés - ne paient que l'équivalent de 1% ou moins du RNB moyen par habitant pour une connexion large bande de base.

Dans 32 pays toutefois, le prix mensuel d'un abonnement pour une connexion large bande fixe de base représente plus de la moitié du revenu mensuel moyen. Dans 19 de ces pays, une connexion large bande coûte plus de 100% du RNB moyen mensuel par habitant et dans une poignée de pays en développement, le prix mensueI d'une connexion Internet haut débit représente encore plus de 10 fois le revenu mensuel moyen.

Bon nombre des pays où le coût de l'accès à l'Internet large bande est extrêmement élevé font partie de la catégorie des pays les moins avancés (PMA), tels qu'ils ont été classés par l'Organisation des Nations Unies mais ce groupe comprend aussi le Tadjikistan, le Swaziland, l'Ouzbékistan et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Sans surprise, le taux de pénétration du large bande et le nombre d'internautes dans ces pays restent extrêmement faibles.

La baisse des prix est la plus forte en Afrique

Globalement, les prix relatifs ont baissé de plus de 50% en Azerbaïdjan, au Bhoutan, au Sri Lanka, au Bangladesh, au Venezuela, au Guyana, en Ouganda et en Autriche (voir le Tableau 2). Les 10 premiers pays où la valeur du panier de prix pour les TIC a le plus baissé sont des pays où les chiffres étaient élevés au départ. A l'exception du Bangladesh, tous ces pays sont des pays africains. Tandis que la baisse des prix est essentiellement due à la baisse du prix du large bande fixe, dans plusieurs pays dont l'Azerbaïdjan, le Bhoutan, le Bénin, le Kenya, le Sri Lanka, la Tanzanie et l'Ouganda, les tarifs du mobile ont eux aussi considérablement baissé.

Les tendances régionales en ce qui concerne les prix montrent que si le prix des TIC baisse partout dans le monde, la baisse la plus forte a été enregistrée en Afrique où les prix du large bande fixe ont chuté de plus de 55% et ceux du mobile de 25%.

Malgré cette tendance encourageante, l'Afrique continue de se démarquer pour ses prix relativement élevés. Les prix de l'accès à l'Internet large bande en particulier restent prohibitifs et, pour l'ensemble de la région, représentent encore près de trois fois le revenu mensuel moyen par habitant. Seul un habitant sur 10 utilise l'Internet en Afrique (voir le Diagramme 3).

 

Table 1
table

 

Diagramme 1: Panier de prix pour les TIC, par niveau de développement, 2008 et 2010
chart
Source: UIT

 

Diagramme 2: sous panier large bande fixe, par niveau de développement, 2008 et 2010
chart
Source: UIT

 

Tableau 2: Dix premiers pays où la baisse de la valeur du panier de prix pour les TIC a été la plus forte, classés en fonction de l'évolution relative (gauche) et de l'évolution de la valeur (droite)
table
Source: ITU

 

Diagramme 3: panier de prix pour les TIC par région et par niveau de développement, 2008 et 2010.
chart
Source: ITU

 

Dans le système des Nations Unies, l'UIT est la principale source de données et de statistiques sur les TIC comparables au niveau international. La Division Données et statistiques sur les TIC du Bureau de développement des télécommunications (BDT) de l'UIT collecte, harmonise et diffuse plus de 100 indicateurs sur les télécommunications et les TIC provenant de plus de 200 pays dans le monde.

Les données sont accessibles en ligne, via le portail L'œil sur les TIC (www.itu.int/ITU D/icteye/Default.aspx), sur CD et en version imprimée. La Division publie régulièrement des rapports analytiques qui illustrent les dernières lignes d'évolution dans le secteur. Elle suit l'évolution de la fracture numérique et a élaboré des outils d'évaluation comparative largement utilisés, comme l'indice de développement des TIC (IDI). Elle propose également aux pays en développement une formation et un renforcement des capacités dans le domaine des statistiques afin d'améliorer la comparabilité des données au niveau international.

Les diagrammes et les tableaux concernant le panier de prix pour les TIC peuvent être téléchargés à l'adresse:
http://www.itu.int/ITU-D/ict/ipb/

Pour obtenir de plus amples informations, veuillez vous mettre en rapport avec:

 

Sarah Parkes,
Chef, Relations avec les médias et information du public
UIT
tel +41 22 730 6135
mobile +41 79 599 1439
email sarah.parkes@itu.int 
Susan Teltscher
Chef, Données et statistiques sur les TIC,
UIT,
tel +41 22 730 5937
email indicators@itu.int

 

A propos de l'UIT...

 

Suivez-nous
Droits d'auteur © UIT 2014 Tous droits réservés Commentaires  Contactez-nous  Accessibilité