Page d'accueil UIT Union Internationale des Télécommunications English | Español 
  Copie Imprimable 
Page d'accueil UIT
Page d'accueil : Salle de presse : Communiqués de presse : Salle de presse
  
Communiqué de presse
Union internationale des télécommunications
Pour diffusion immédiate
Téléphone:+41 22 730 6039  
Téléfax:+41 22 730 5933
Courriel:pressinfo

Les Nations Unies adoptent une Résolution relative à l'organisation du Sommet mondial sur la société de l'information

Le Sommet sera consacré à la "fracture numérique" et à l'exploitation du potentiel que recèlent les technologies de l'information et de la communication

Genève, le 9 janvier 2002 — Les Nations Unies viennent de faire un grand pas en avant dans la réduction de la "fracture numérique" avec l'adoption, par l'Assemblée générale, d'une résolution dans laquelle elle se félicite de l'organisation du Sommet mondial sur la société de l'information. Le Sommet, qui doit encourager l'accès de tous les pays aux technologies de l'information, de la transmission des connaissances et de la communication, aux fins du développement, se tiendra en deux phases, la première à Genève en 2003 et la seconde en Tunisie en 2005. Il se déroulera sous le haut patronage de M. Kofi Annan, Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), l'Union internationale des télécommunications (UIT) assurant au premier chef l'organisation de cet événement, en coopération avec d'autres organisations et partenaires intéressés.

"Une révolution technologique transforme actuellement notre société en profondeur. Bien exploitées et bien orientées, les technologies de l'information et de la communication (TIC) peuvent améliorer tous les aspects de notre vie sociale, économique et culturelle. Elles peuvent aussi servir de moteur pour le développement au XXIe siècle et pourtant, la majorité des habitants de la planète ne bénéficie pas encore de ces nouvelles technologies", a déclaré M. Annan. "Ce rassemblement mondial offrira à tous les protagonistes une occasion exceptionnelle de définir une vision commune, de réfléchir aux moyens de réduire la fracture numérique et de créer une société de l'information véritablement mondiale."

La résolution en question [A/RES/56/183] invite les gouvernements à participer activement aux préparatifs du Sommet et à s'y faire représenter au niveau le plus élevé possible. Elle demande également à tous les organes compétents des Nations Unies et des autres organisations intergouvernementales - notamment les institutions internationales et régionales ainsi que les organisations non gouvernementales, la société civile et le secteur privé - une participation active et une contribution effective au Sommet et à ses travaux préparatoires. L'UIT, quant à elle, s'attachera à créer des synergies et à instaurer une coopération entre les diverses initiatives concernant les technologies TIC prises aux niveaux régional et mondial.

"Chef de file dans le domaine des télécommunications, l'UIT peut être fière de prendre part à la révolution des TIC. Mais nos espérances d'un avenir prospère ne pourront s'accomplir qu'en réduisant la fracture numérique qui existe dans et entre les pays. En effet, le véritable progrès se mesurera à l'aune de notre capacité à offrir à tous les secteurs de la société les compétences et les connaissances dont ils ont besoin pour ce siècle", a déclaré M. Yoshio Utsumi, Secrétaire général de l'UIT. "Le Sommet devrait faire naître chez les dirigeants du monde entier, du secteur privé et des ONG une vision commune de la manière de promouvoir un développement durable grâce aux technologies de l'information et de la communication", a-t-il ajouté.

Le Sommet mondial sur la société de l'information est né d'une initiative remontant à la Conférence de plénipotentiaires de 1998 de l'UIT. L'Assemblée générale voit dans cette manifestation un moyen efficace d'aider les Nations Unies à réaliser les objectifs de la Déclaration du millénaire. Ce document historique a été adopté par un nombre record de dirigeants au Sommet du millénaire, convoqué pour trouver une solution aux grands problèmes de notre époque. Comme l'affirme le Secrétaire général de l'ONU: "le Sommet du millénaire a reconnu le rôle fondamental que jouent les partenariats entre gouvernements, institutions bilatérales et multilatérales de développement, secteur privé et autres parties intéressées, lorsqu'il s'agit de mettre les TIC au service du développement".

L'Assemblée générale a également invité la communauté internationale à verser des contributions volontaires à un fonds d'affectation spéciale créé par l'Union internationale des télécommunications pour soutenir le déroulement du Sommet et rendre possible la participation effective de représentants des pays en développement, en particulier ceux des pays les moins avancés.

Les thèmes proposés correspondent aux problèmes essentiels que pose la société de l'information et l'on peut d'ores et déjà annoncer que le Sommet portera sur les éléments suivants:

  • Mise en place des infrastructures
  • Création de débouchés: parvenir à un accès universel et équitable à la société de l'information
  • Services et applications
  • Besoins des utilisateurs
  • Définition d'un cadre général
  • Les TIC et l'enseignement

Chacun de ces thèmes généraux sera traité sous différents angles (développement, aspects économiques, politiques, sociaux, culturels et technologiques, etc.). Une série de réunions régionales de préparation (PrepCom) se tiendront en 2002, dont la première, à Genève, du 1er au 5 juillet.

Pour d'autres informations concernant le Sommet mondial sur la société de l'information, consulter le site web de l'UIT: wsis.itu.int. Pour le texte intégral de la Résolution adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU cliquez ici.

A propos de l’UIT

 

 

Début de page -  Commentaires -  Contactez-nous -  Droits d'auteur © UIT 2008 Tous droits réservés
Contact pour cette page : Unité de la Communication institutionnelle
Mis à jour le 2004-01-06