Go Top
Go Top

Engagée à connecter le monde

Centre médias • Communiqué de presse

Partager cette page

La Commission sur le large bande publie les toutes dernières données par pays sur l'accès au large bande dans le monde

Le large bande est de plus en plus souvent hertzien, mais les pays les plus pauvres sont marginalisés

New York, le 21 septembre 2013 – Selon les auteurs de l'édition 2013 du Rapport sur la situation du large bande, le large bande mobile est la technologie qui connaît la plus forte croissance dans toute l'histoire de l'humanité.

Publié à New York, lors de la 8ème réunion de la Commission "Le large bande au service du développement numérique", ce rapport révèle que les abonnements au large bande mobile, qui permet aux utilisateurs d'accéder au web avec leurs smartphones, leurs tablettes ou leurs ordinateurs personnels connectés au WiFi, enregistrent un taux de croissance annuel de 30%. Fin 2013, le nombre d'abonnements au large bande mobile sera plus de trois fois supérieur à celui des abonnements au large bande fixe.

Le rapport "La situation du large bande" donne un aperçu de l'accès aux réseaux large bande dans le monde, notamment sur le plan financier, en fournissant des données par pays qui permettent de mesurer l'accès au large bande à l'aune des quatre grands objectifs  fixés par les 60 membres de la Commission sur le large bande en 2011.

La République de Corée continue d'avoir le taux de pénétration du large bande dans les ménages le plus élevé, avec un chiffre de plus de 97%. Avec un taux de plus de 40%, la Suisse occupe la première place au niveau mondial pour ce qui est du nombre d'abonnements au large bande fixe par habitant. Par comparaison, les Etats Unis se placent au 24ème rang en ce qui concerne le taux de pénétration du large bande dans les ménages et au 20ème rang mondial pour ce qui est des abonnements au large bande fixe par habitant, juste derrière la Finlande et avant le Japon.

Pour ce qui est de l'utilisation de l'Internet, on compte aujourd'hui plus de 70 pays dans lesquels plus de 50% de la population est en ligne. Les dix pays en tête pour l'utilisation de l'Internet sont tous des pays européens, sauf la Nouvelle-Zélande (au 8ème rang) et le Qatar (au 10ème rang).

"Il ressort de la nouvelle analyse publiée dans le rapport de cette année que des progrès ont été accomplis en ce qui concerne la disponibilité du large bande, mais il ne faut pas perdre de vue les plus défavorisés", a déclaré le Dr Hamadoun I. Touré, Secrétaire général de l'UIT, qui partage la Vice-Présidence de la Commission avec la Directrice générale de l'UNESCO, Madame Irina Bokova. "Alors que le nombre d'internautes ne cesse d'augmenter, plus de 90% des habitants des 49 pays les moins avancés n'ont aucune connexion. L'Internet, en particulier l'Internet large bande, est devenu un outil essentiel de développement socio-économique et l'accès à l'Internet doit devenir une priorité, même dans les pays les plus pauvres. La technologie, conjuguée à des contenus et services adaptés, peut nous aider à remédier d'urgence aux disparités de développement dans des domaines comme la santé, l'éducation, la gestion de l'environnement ou l'autonomisation des femmes".

"Le déploiement du large bande à l'échelle mondiale est riche de promesses en ce sens qu'il permettra d'élargir les perspectives d'apprentissage, de faciliter l'échange d'informations et d'élargir l'accès à des contenus diversifiés sur les plans linguistique et culturel" a déclaré Mme Irina Bokova. Et d'ajouter: "Le large bande peut élargir l'accès à l'apprentissage, en améliorer la qualité, doter les hommes et les femmes, les jeunes filles et les jeunes hommes de nouvelles compétences et leur ouvrir de nouvelles perspectives. Mais cela n'arrive pas par un coup de baguette magique; il faut se mobiliser, planifier et agir".

Pour la première fois, le rapport "La situation du large bande" suit les progrès réalisés en ce qui concerne un nouvel objectif – assurer l'égalité entre les hommes et les femmes pour ce qui est de l'accès au large bande à l'horizon 2020 – fixé par la Commission à sa réunion tenue en mars à Mexico. Les chiffres de l'UIT confirment qu'à l'échelle mondiale les femmes ont moins de chance d'avoir accès à la technologie que leurs homologues masculins. Les disparités ne sont pas très marquées dans les pays développés, mais les écarts se creusent considérablement au fur et à mesure que le revenu moyen diminue.

Devant une salle comble ce matin, Carlos Slim Helú, Coprésident de la Commission, a déclaré: "Les Objectifs du Millénaire pour le développement devraient être atteints dans le cadre d’un solide partenariat visant à orienter les mesures prises aux niveaux national et international. Ils devraient aussi relever d’une responsabilité partagée. Il est absolument certain que le large bande peut contribuer pour beaucoup à la réalisation de ces Objectifs".

Le Président Paul Kagame, qui lui aussi copréside la Commission, a déclaré que "pour avancer après 2015, il fallait exploiter pleinement les possibilités offertes par l’utilisation intelligente du large bande pour améliorer la prestation de services dans différents domaines: éducation, soins de santé, secteur bancaire, entre autres. La large bande devrait aussi donner aux jeunes habitants des pays en développement les moyens d’agir, d’innover et de mieux faire face à la concurrence mondiale", a-t-il dit.

Un rapport distinct du Groupe de travail de la Commission sur les questions de genre élaboré sous la direction de l'Administrateur du PNUD Helen Clark, a également été publié au cours de la réunion d'aujourd'hui.

Les cinquante et quelques membres de la Commission, réunis en plénière, auxquels se sont joints un grand nombre d'invités de marque, dont Omobola Johnson, Ministre des technologies de la communication du Nigéria, Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d'ONU Femmes, Geena Davis, actrice et avocate de la cause des femmes, lauréate d'un Academy Award et Ahmad Alhindawi, Envoyé des Nations Unies pour la jeunesse, ont été les témoins de la création d'un nouveau Groupe de travail sur le financement qui s'efforcera de trouver des solutions possibles au financement des investissements dans le large bande afin d'aider les pays à atteindre plus rapidement les objectifs fixés. Ce Groupe de travail rendra ses premières conclusions à la prochaine réunion de la Commission prévue en mars 2014 à Dublin.

Parmi les autres temps forts de la réunion d'aujourd'hui, on peut citer la présentation, par le Dr Touré, de la Déclaration élaborée par plus de 500 jeunes participants au Sommet mondial sur la jeunesse organisé par l'UIT au Costa Rica du 9 au11 septembre, à l'aimable invitation de la Présidente du Costa Rica, Laura Chinchilla, ainsi que le lancement du nouveau rapport du Groupe spécial sur le programme de développement pour l'après 2015 et les objectifs futurs de développement durable, dont les travaux ont été dirigés par le P.‑D. G. d'Ericsson Hans Vestberg, et qui préconise de faire des TIC la clé de voûte du programme de développement mondial. La parution de ce rapport a donné lieu à un nouveau Manifeste pour le développement durable, qui a été signé par des membres de la Commission.

L'édition de 2013 du rapport "La situation du large bande" est la deuxième édition du rapport. Publié chaque année en septembre à New York, ce rapport est le seul qui donne un classement par pays, selon l'accès et l'accessibilité financière, pour plus de 160 pays dans le monde.

Les photos de la séance plénière de la Commission peuvent être consultées et téléchargées depuis Flickr, sur: http://bit.ly/18WPPij.

Les photos de la réunion du Groupe de travail sur les questions de genre peuvent être consultées et téléchargées sur: http://bit.ly/1gyFUCo.

Des séquences de qualité vidéo peuvent être visionnées et téléchargées depuis la Salle de presse vidéo virtuelle de l'UIT, sur: www.itu.int/en/newsroom/Pages/videos.aspx.

On trouvera des vidéos sur la chaîne YouTube de l'UIT: http://bit.ly/Z37E8A.

Un exemplaire du rapport en version intégrale peut être téléchargé depuis: www.broadbandcommission.org/Documents/bb-annualreport2013.pdf.

Pour en savoir plus sur la Commission sur le large bande, cliquez sur: www.broadbandcommission.org.

Suivez les activités de la Commission sur Facebook: www.facebook.com/broadbandcommission.

Suivez les activités de la Commission sur Twitter: www.itu.int/twitter.

Pour davantage d'informations, mettez-vous en rapport avec:

In New York:  
Sarah Parkes
Chef, Relations avec les médias et information du public
tel +41 22 730 6135
tel +41 79 599 1439
tel sarah.parkes@itu.int 
Gary Fowlie
Chef, Bureau de liaison de l'UIT
tel +1 917 367 2992
tel +1 917 679 5254
tel gary.fowlie@itu.int 
In Geneva: In Paris:
Paul Conneally
Chef, Communications et promotion des partenariats
tel +41 22 730 5601
tel +41 79 592 5668
tel paul.conneally@itu.int 
Sue Williams
Chef, Relations avec les médias, UNESCO
tel +33 (0) 1 4568 1706 
tel s.williams@unesco.org

Note pour les médias: Veuillez vous inscrire sur le site de la salle de presse vidéo de l'UIT pour avoir accès à des séquences vidéo de qualité diffusion et à l'ensemble des informations www.itu.int/en/newsroom/Pages/videos.aspx.


A propos de l'UIT

 

Suivez-nous
Droits d'auteur © UIT 2019 Tous droits réservés Commentaires  Contactez-nous  Accessibilité