Go Top
Go Top

Engagée à connecter le monde

Salle de presse • Communiqué de presse

Partager cette page
Facebook Twitter LinkedIn e-Mail

Lettre ouverte de la Commission sur le large bande au G20:
rendre le large bande accessible à tous

Les gouvernements sont exhortés à accorder la priorité au déploiement des infrastructures,
services et applications haut débit

Genève, le 15 juin 2012 – La Commission "Le large bande au service du développement numérique" publie aujourd'hui une Lettre ouverte aux dirigeants des pays du G20, les exhortant à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour encourager le développement des réseaux, applications et services large bande – catalyseurs de la future croissance socio‑économique.

"Dans la société de l'information du XXIe siècle, les pays doivent consentir les investissements nécessaires pour permettre à leurs citoyens de jouer un rôle dans l'économie numérique et l'innovation universelle et d'en profiter – sous peine de risquer de se trouver marginalisés", avertissent les auteurs de la Lettre.

Assimilant l'importance du large bande à celle d'autres services publics essentiels comme l'approvisionnement en eau, les infrastructures routières et ferroviaires et les réseaux électriques, les auteurs de la Lettre estiment que les Etats ont un rôle fondamental à jouer – par exemple en contribuant à mettre en place des politiques favorables à la concurrence et à l'investissement, en levant les obstacles à l'entrée sur le marché et en facilitant les investissements directs, si nécessaire. Ils insistent aussi sur le rôle crucial du secteur privé, qui stimule le déploiement des réseaux et service et encourage en permanence l'innovation.

"Cette réunion du G20 offre une chance exceptionnelle de faire connaître la nécessité de promouvoir l'accès de tous au large bande et d'en faire l'une des priorités de la communauté internationale", a déclaré le Dr Hamadoun I. Touré, Secrétaire général de l'UIT. "Il nous faut agir aujourd'hui pour veiller à ce que les générations futures, de tous les pays et de toutes les couches sociales, puissent tirer pleinement parti du potentiel inégalé qu'offre le large bande pour élargir l'accès au savoir, à la culture et à des services sociaux aussi essentiels que les soins de santé, l'éducation et le cybergouvernement."

Plusieurs dirigeants de pays membres du G20, dont le Président Barack Obama, ont déjà placé ce défi au cœur de leurs priorités: "[L'une des principales] mesures à prendre pour assurer notre avenir est de reconstruire l'Amérique. Pour attirer de nouvelles entreprises sur notre territoire, nous devons disposer des moyens les plus rapides et les plus fiables d'acheminement des personnes, des marchandises et des informations – qu'il s'agisse de trains à grande vitesse ou de l'Internet haut débit", a-t-il déclaré.

L'Australie, qui est membre du G20, fut l'un des premiers pays à faire du large bande une priorité, et le Premier Ministre Julia Gillard a récemment déclaré que le réseau national large bande "va changer le cours des choses pour chacun de nos concitoyens… sur le plan économique, nous savons qu'une augmentation de 10 points de pourcentage du taux de pénétration du large bande se traduit par une hausse ponctuelle, de l'ordre de 1,3%, de l'activité économique".

Selon les derniers chiffres en date communiqués par l'UIT, on compte aujourd'hui dans le monde 2,4 milliards d'internautes et plus d'un milliard d'abonnements au large bande mobile. Le mobile tend à devenir le moyen d'accès de prédilection pour la plupart des habitants des pays en développement, où les taux de pénétration du téléphone fixe restent faibles. Toutefois, une bonne moitié des habitants de la planète – habitants de pays en développement ou de communautés géographiquement isolées, groupes marginalisés comme les personnes vivant avec un handicap, les personnes âgées, les analphabètes et les femmes confinées chez elles – n'ont toujours pas accès à l'univers en ligne. "C'est pourquoi l'inclusion numérique est un problème important que tous les pays, et non seulement les pays pauvres, doivent résoudre", a déclaré le Dr Touré.

La Commission sur le large bande va diffuser largement son message sur "le large bande pour tous" dans le cadre d'autres grandes réunions internationales prévues cette année, par exemple la Conférence Rio+20 sur le développement durable, qui se réunit à Rio de Janeiro en juin et l'Assemblée générale des Nations Unies en septembre à New York.

Vous pouvez consulter cette Lettre ouverte sur: www.broadbandcommission.org/documents/bbcom-g20.pdf.

Pour obtenir de plus amples informations, mettez-vous en rapport avec:

Sarah Parkes

Chef, Relations avec les médias et informations du public,

tel +41 22 730 6135
tel +41 79 599 1439
tel sarah.parkes@itu.int 
 
facebook www.itu.int/facebook
twitter www.itu.int/twitter

A propos de l'UIT

 

Suivez-nous
Droits d'auteur © UIT 2014 Tous droits réservés Commentaires  Contactez-nous  Accessibilité