Go Top
Go Top

Engagée à connecter le monde

Salle de presse • Communiqué de presse

Partager cette page
Facebook Twitter LinkedIn e-Mail

Pas de technologie sans les jeunes filles: les dirigeants du monde entier élaborent une feuille de route pour former davantage de femmes et de jeunes filles à la technologie et donner un coup de pouce aux carrières dans ce secteur

Des stratégies différentes, personnalisées et adaptées aux marchés des pays développés et des pays en développement, un élément déterminant pour inciter les jeunes femmes à embrasser une carrière technologique

New York, le 26 avril 2012 – Des dirigeants du monde entier venant des Etats-Unis, d'Europe, d'Afrique et d'Asie se sont réunis aujourd'hui pour examiner et définir une feuille de route qui contribuera à éliminer les obstacles et bouleverser les idées reçues qui empêchent les jeunes filles de faire des études dans le domaine des technologies et de de se lancer, en grand nombre, dans des carrières technologiques.

Un panel de haut niveau organisé à l'Institute of International Education de New York, sous les auspices de l'Union internationale des télécommunications qui est l'institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l'information et de la communication a permis d'identifier plusieurs facteurs – une mauvaise orientation scolaire, l'image de "geek" couramment véhiculée dans les médias pour désigner un accro de technologies, un manque de modèles d'identification féminins et l'absence de structures favorables aussi bien dans la famille que sur le lieu de travail – qui collectivement dissuadent des jeunes filles douées et talentueuses de se lancer dans une carrière technologique.

Le débat a réuni de grandes figures internationales et d'ardents défenseurs de l'autonomisation des femmes, notamment Melanne Verveer, Ambassadrice des Etats Unis en charge des questions relatives aux femmes dans le monde; Lakshmi Puri, Directrice exécutive adjointe d'ONU Femmes; Mignon Clyburn, Membre de la Federal Communications Commission (FCC); Neelie Kroes, Vice-Présidente de la Commission européenne et Commissaire à la stratégie numérique et Jasna Matić, Secrétaire d'Etat à la stratégie numérique (Serbie).

Un débat animé a eu lieu entre de grand noms de l'industrie, tels que Alethea Lodge-Clarke, Directrice de programme, Partenariats public-privé, Microsoft; Monique Morrow, Directrice technique, Asie‑Pacifique, Cisco Systems; Juliana Rotich, Directrice exécutive, Ushahidi et Sarah Wynn-Williams, Directrice, Global public Policy, Facebook.

Inspirés par l'élan formidable des ONG, des universités, des organismes gouvernementaux, des entreprises privées et de bien d'autres dans le monde en faveur des manifestations liées à la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC, les participants ont esquissé les grandes lignes de méthodes plus fructueuses pour attirer les jeunes filles en âge scolaire vers le secteur des technologies en rapide évolution et ont décidé d'oeuvrer ensemble pour faire évoluer les attitudes et augmenter le nombre d'étudiantes dans ce secteur.

Dans les paroles de bienvenue qu'il a prononcées devant plus de 200 invités, spécialistes des questions de genre, de l'éducation et des technologies, le Secrétaire général de l'UIT Dr Hamadoun Touré a déclaré: "Au cours de la prochaine décennie, le nombre d'emplois dans le secteur des TIC devrait dépasser de deux millions celui des professionnels pour les pourvoir. C'est une chance extraordinaire pour les jeunes filles et les jeunes femmes dans un monde où l'on compte plus de 70 millions de jeunes au chômage."

Dr Touré a insisté sur le fait qu'il fallait abandonner les comportements d'un autre âge qui empêchent les jeunes filles d'envisager de se lancer dans une carrière technologique. "Les carrières dans le secteur des TIC ne sont pas trop "dures" pour les filles. Ce ne sont pas des carrières "non féminines" et ces carrières ne sont certainement pas ennuyeuses. Inciter les jeunes filles à travailler dans le secteur des technologies va donner en retour une nouvelle image positive de la femme, créant ainsi de nouveaux modèles d'identification féminins pour la génération suivante."

Une invitée très spéciale a elle aussi participé à cette manifestation: il s'agit de Joanne O'Riordan, l'une des sept personnes au monde atteint du syndrome d'amélie totale, maladie congénitale qui la prive de ses quatre membres. Elle a pris l'avion depuis sa ville natale de Cork en Irlande jusqu'à New York pour pouvoir participer à la manifestation et faire part de son point de vue sur l'importance des technologies accessibles pour son autonomie personnelle. Dans son intervention très émouvante, la jeune fille de 16 ans qui venait de fêter son anniversaire à New York a affirmé qu'elle avait toujours eu pour devise dans sa vie "dépasser le handicap".

"La technologie est présente au quotidien dans ma vie. J'avais tout juste un an quand j'ai commencé à utiliser la technologie sur notre vieil ordinateur. J'ai réalisé que je pouvais l'utiliser simplement par des mouvements rapides de la "main" et du menton. Aujourd'hui, je tape 36 mots minute et pour quelqu'un qui n'a pas de membres, je trouve que c'est un véritable exploit" a-t-elle déclaré.

Joanne a conclu en lançant un ambitieux défi aux leaders du secteur qui étaient présents et aux milliers de spécialistes des technologies qui participaient en audiodiffusion dans le monde entier. Elle leur a demandé de travailler pour mettre au point un système robotique qui pourrait l'aider elle et d'autres personnes handicapées ou souffrant de pathologies liées à l'âge à avoir une vie plus riche, plus épanouissante. "Je demande à toutes les femmes ici présentes, qui ont de hautes responsabilités dans leur secteur, de commencer à faire ce que je fais chaque jour, à savoir penser autrement, différemment, et inventer les moyens susceptibles de rendre les technologies plus accessibles pour les personnes qui en ont vraiment besoin. Les femmes sont bien meilleures que les hommes dans de très nombreux domaines, alors pourquoi pas dans celui de la technologie aussi?"

En clôture de la manifestation, Dr Touré s'est adressé à d'éventuels partenaires les invitant à venir rejoindre l'UIT dans une campagne de trois ans intitulée "Pas de technologie sans les jeunes filles" et articulée autour de quatre grands axes, les quatre E: émancipation, égalité, éducation et emploi. "C'est une occasion exceptionnelle pour nous tous, en partenariat, de faire véritablement changer les choses" a-t-il déclaré.

Célébration annuelle internationale

Inscrite depuis peu au calendrier des Nations Unies, la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC est célébrée chaque année le quatrième jeudi d'avril. Elle a été instaurée en 2010, par une Résolution officielle de la Conférence de plénipotentiaires de l'UIT, qui se tient tous les quatre ans.

Dans le cadre de la Journée de cette année, outre le panel de haut niveau qui aura lieu à New York, une centaine de manifestations seront organisées dans plus de 70 pays du monde entier. Il s'agissait d'inviter des adolescentes et des étudiantes de niveau universitaire à passer la journée dans des entreprises du secteur des TIC, des organismes publics ou des instituts universitaires pour rencontrer des femmes qui travaillent dans le domaine des technologies dont elles pourraient s'inspirer, ce qui leur permettrait d'apprécier pleinement les perspectives d'avenir que ce secteur peut leur offrir.

L'UIT et son partenaire WITNET ont apporté leur appui pour l'organisation de manifestations, partout dans le monde, pour la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC, d'une part en proposant des dépliants, des bannière et des kits pratiques pour l'organisation de manifestations et, d'autre part, en aidant les organisateurs à trouver des idées de parrainage et à coordonner leurs activités avec d'autres partenaires.

Des pays d'Amérique latine, des Caraïbes, d'Afrique et d'Europe Membres de l'UIT se sont tous dits très favorables à la création d'un environnement propre à encourager les filles et les jeunes femmes à envisager une carrière technologique. Des organisations de la société civile, des établissements universitaires et des particuliers ont également été de précieux partenaires pour l'organisation de ces manifestations, même s'ils ne disposent bien souvent que de ressources financières limitées pour faire connaître aux communautés, aux enseignants et aux conseillers d'orientation les excellentes perspectives d'emploi qu'offre le secteur des TIC. "Nous tenons en particulier à remercier Cisco, partenaire de l'UIT de longue date, qui a organisé plus de 40 manifestations différentes dans le monde entier, et je sais que nombre d'autres entreprises s'occupant de technologie ont elles aussi participé très activement à la promotion de ces événements et manifestations", a déclaré Dr Touré.

Vous pouvez consulter un enregistrement du panel de haut niveau de la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC organisé à New York sur le web à l'adresse: www.itu.int/ibs/sg/20120426girls/index.html.

Suivez le débat autour de cette manifestation sur Twitter à @ITU_News (http://twitter.com/itu_news) #GirlsinICT ou sur la page Facebook de l'UIT (www.itu.int/facebook).

Un enregistrement des débats de qualité télévisuelle pourra être téléchargé à compter de 16 h 30 (heure de New York) à l'adresse: http://www.itu.int/en/action/women/Pages/girls-ict-day-2012.aspx .

Une vidéo de la manifestation sera disponible sur la chaîne YouTube de l'UIT à l'adresse: www.youtube.com/itutelecommunication.

Vous pourrez télécharger des photos des débats sur le site Flikr de l'UIT à l'adresse: www.flickr.com/photos/itupictures/.

Le programme complet des manifestations est disponible ici.

Des informations, des photos et des vidéos de toutes les manifestations organisées au niveau national ou local dans le cadre de la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC sont disponibles sur le Portail de l'UIT "Les jeunes filles dans le secteur des TIC".

Pour obtenir de plus amples informations, mettez-vous en rapport avec:

A Genève: A New York:
Sarah Parkes

Chef, Relations avec les médias et informations du public

tel +41 22 730 6135
tel +41 79 599 1439
tel sarah.parkes@itu.int
Gary Fowlie

Directeur du Bureau de liaison à New York, UIT

tel +1 917 367 2992
tel +1 917 679 5254
tel  gary.fowlie@itu.int 
 
facebook www.itu.int/facebook
twitter www.itu.int/twitter

A propos de l'UIT

 

Suivez-nous
Droits d'auteur © UIT 2014 Tous droits réservés Commentaires  Contactez-nous  Accessibilité