Go Top
Go Top

Engagée à connecter le monde

Salle de presse • Communiqué de presse

Partager cette page
Facebook Twitter LinkedIn e-Mail

L'avenir que nous voulons

Les technologies de l'information et de la communication – clés du développement durable

Genève, le 23 avril 2012 – La Commission "Le large bande au service du développement numérique" vient de lancer un "Appel à l'action" pour que les technologies de l'information et de la communication (TIC) soient considérées comme des catalyseurs du développement durable par les délégués qui se réuniront aujourd'hui à New York afin de poursuivre les négociations en vue de la Conférence Rio+20.

Cet appel, demandant que les réseaux, services et applications des TIC figurent parmi les catalyseurs du développement durable, a été lancé au début du deuxième cycle, crucial, de négociations sur les résultats attendus de la Conférence 2012 des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20). Dans un monde dont les habitants sont désormais plus nombreux à avoir accès à un téléphone mobile qu'à une eau potable propre à la consommation ou à un compte bancaire, les technologies de l'information et de la communication, en particulier avec la connectivité large bande, sont idéales pour héberger toute une gamme de services utiles au développement: systèmes de paiement sur mobile, applications de cybersanté, services d'observation de la Terre, et de plus en plus, administration publique en ligne. En faisant référence, arguments à l'appui, au rôle de catalyseur des TIC et du large bande dans la feuille de route pour Rio+20, on contribuera à la recherche de solutions qui permettent de relever les défis du développement durable dans une monde en pleine évolution, où la technologie est, de plus en plus, au centre de la vie en société.

L'"Appel à l'action" lancé par la Commission "Le large bande au service du développement numérique" suit de quelques semaines la publication, par cette même Commission, à Ohrid (Macédoine), du rapport "The Broadband Bridge, linking ICTs with climate action for a low carbon economy" (Le large bande: une passerelle entre les TIC et les mesures en faveur du climat, pour une économie à faible empreinte carbone). Ce document présente dix recommandations établies à l'intention des décideurs et des leaders mondiaux pour que les TIC soient mises au service, à l'échelle mondiale, de l'accélération des progrès sur la voie de la mise en place d'un futur durable à faible empreinte carbone. Il exhorte en outre les leaders à "formuler dans le domaine des TIC des politiques concertées qui devraient être harmonisées avec d'autres politiques dans les secteurs de l'énergie, de la santé, de l'éducation et de la lutte contre les changements climatiques, pour un impact maximal". La Conférence Rio+20 offre une occasion idéale d'intégrer les TIC et le large bande dans les projets en faveur du développement durable.

Ainsi que l'a déclaré Hamadoun Touré, Secrétaire général de l'UIT, "Il est vital que les technologies de l'information et de la communication se voient reconnues à leur juste valeur à l'issue de la Conférence Rio+20. En effet, elles fournissent les solutions technologiques indispensables si l'on veut assurer le développement durable de toute l'humanité et de toute notre planète. Les TIC encouragent l'intégration d'une croissance économique, d'un développement social et d'une protection de l'environnement plus "intelligents" et plus économes en énergie. Le fait de ne pas reconnaître leur utilité pour le développement risque fort de nous entraîner vers un "avenir dont nous ne voulons pas".

Vous trouverez le texte de l'Appel à l'action sur: www.broadbandcommission.org/Documents/BBCom-Rio+20-v15.pdf

Pour obtenir de plus amples informations, mettez-vous en rapport avec:

Sanjay Acharya

Chef, Relations avec les médias et informations du public, UIT

tel +41 22 730 5046
tel +41 79 249 4861
tel  sanjay.acharya@itu.int 
 
 
facebook www.itu.int/facebook
twitter www.itu.int/twitter

  A propos de la Commission "Le large bande au service du développement numérique"

La Commission "Le large bande au service du développement numérique", créée en mai 2010 par l'UIT et l'UNESCO, a pour tâche de mettre en évidence l'importance du large bande pour contribuer à accélérer la réalisation des OMD. Elle est coprésidée par M. Paul Kagame, Président du Rwanda, et M. Carlos Slim Hélu, Président d'honneur à vie du Grupo Carso, le Secrétaire général de l'UIT, Hamadoun Touré, et la Directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova, assumant les fonctions de Vice-Présidents.

Les membres de la Commission viennent d'horizons divers: décideurs, hauts dirigeants, organismes internationaux et organisations œuvrant pour le développement. La Commission définit des méthodes concrètes  permettant aux pays – à toutes les étapes du développement – de donner à leurs habitants un accès aux réseaux large bande, en collaboration avec le secteur privé. Elle débat de principes directeurs et de bonnes pratiques en matière de politique générale dans l'optique du déploiement des réseaux et services large bande.

A propos de l'UIT

 

Suivez-nous
Droits d'auteur © UIT 2014 Tous droits réservés Commentaires  Contactez-nous  Accessibilité