Go Top
Go Top

Engagée à connecter le monde

Salle de presse • Communiqué de presse

Partager cette page
Facebook Twitter LinkedIn e-Mail

Un accord international sur les méthodes relatives aux "TIC vertes"

Les "minerais de conflit" et les piles sans danger pour l'environnement
– sujets d'études à l'UIT

Genève, le 28 septembre 2011 Une série d'annonces faites aujourd'hui par la Commission d'études 5 du Secteur de la normalisation des télécommunications (UIT-T) met en avant le rôle de premier plan joué par l'UIT en faveur des TIC "vertes".

A sa réunion de Séoul (Corée), cette Commission est parvenue à un accord sur un ensemble de méthodes, reconnues à l'échelle mondiale, visant à évaluer l'impact des technologies de l'information et de la communication (TIC) sur l'environnement. Les participants à cette réunion sont en outre convenus d'établir un rapport sur des lignes directrices relatives à la diligence due pour la fourniture de "minerais de conflit" et d'envisager des solutions de protection de l'environnement et de recyclage pour les piles de téléphones portables et d'autres TIC.

Les estimations quant à la contribution des TIC à la réduction des émissions dans le monde – de même que celles du volume d'émissions produites par le secteur des TIC – varient toujours considérablement, en raison de l'application de différentes méthodes de mesure. L'UIT, qui  a décidé de s'attaquer au problème posé par des délégués au Colloque qu'elle avait organisé en 2008 sur "les TIC et les changements climatiques", a ouvert la voie à l'adoption d'une nouvelle série de normes internationalement reconnues.

Pour assurer la cohérence des différentes approches, une nouvelle méthode a été élaborée avec la collaboration d'autres organisations de normalisation comme l'ISO, la CEI, l'ETSI et l'ATIS. Cette nouvelle méthode est aussi conforme à la Stratégie numérique de la Commission européenne.

Ainsi que l'a déclaré le Dr Hamadoun Touré, Secrétaire général de l'UIT, "Cette méthode a été mise au point par des membres de l'UIT représentant le secteur privé, ce qui est important pour qu'elle soit largement acceptée par les professionnels du secteur des TIC. Avec une méthode internationalement reconnue, l'impact des TIC sur les émissions de gaz à effet de serre et sur la consommation d'énergie pourra être estimé de manière beaucoup plus fiable. De même, on pourra constater que les TIC peuvent contribuer pour beaucoup à la réduction des émissions mondiales dans d'autres secteurs.".

Neelie Kroes, Vice-Présidente de la Commission européenne, a pour sa part déclaré: "Je suis satisfaite de voir que l'industrie entreprend aussi sérieusement de mesurer sa propre empreinte. Je suis aussi satisfaite de voir que l'UIT, institution des Nations Unies, s'emploie aussi utilement à faciliter les négociations, à s'ouvrir aux sous-secteurs de l'industrie et à d'autres projets en matière de normalisation dans le monde.".

Nouvelles lignes directrices concernant les minerais de conflit

L'UIT va par ailleurs engager des travaux sur les "minerais de conflit", en réponse à la demande de la République démocratique du Congo (RDC). Elle va réaliser une étude sur les besoins et lignes directrices existant en matière de diligence due concernant les minerais de conflit (en particulier, ceux à partir desquels on obtient étain, tantale, tungstène ou or), ainsi que sur la conformité de leur utilisation aux traités internationaux reconnus et aux législations nationales, lorsqu'elles existent.

Les terres rares sont utilisées dans les produits électroniques grand public comme les téléphones mobiles, les lecteurs DVD, les jeux vidéo et les ordinateurs. En décidant de s'attaquer à ce problème, le secteur des TIC fait la preuve de son engagement en faveur de la durabilité à tous les niveaux de la chaîne de valeurs.

Après le succès rencontré par le chargeur universel pour appareils mobiles mis au point par l'UIT (Recommandation UIT-T L.1000), les participants à la réunion ont aussi décidé d'étudier les avantages et les inconvénients de la normalisation des piles de terminaux mobiles et d'autres matériels TIC, en analysant leur efficacité énergétique tout au long du cycle de vie des piles, leur durée de vie et leur possibilités de remplacement, leurs incidences sur la sécurité et la protection de l'environnement, leur recyclage et réutilisation. Il serait ainsi possible de réduire la quantité de matériaux nocifs utilisés dans les piles et d'allonger la durée de vie des produits TIC. Les fabricants de piles et d'appareils, les opérateurs et les consommateurs y seront tous gagnants, selon les experts.

Pour Ahmed Zeddam, Président de la Commission d'études 5 de l'UIT-T: "Cette réunion est la plus importante et la plus fructueuse dans la déjà longue histoire de la Commission d'études 5. Celle-ci a en effet approuvé douze nouvelles normes importantes, dont plusieurs sont essentielles pour les méthodes d'évaluation de l'impact des TIC sur l'environnement et la protection des équipements de réseau domestique et de réseau de prochaine génération (NGN) contre les champs électromagnétiques et les effets sur l'environnement. Les participants à cette réunion ont aussi révisé une série fondamentale de normes sur l'immunité aux surtensions et surintensités des équipements de télécommunication. L'UIT est la seule organisation à produire ces normes internationales cruciales".

Pour de plus amples informations, veuillez vous mettre en rapport avec:

Toby Johnson
Responsable des communications
tel +41 22 730 5877
mobile +41 79 249 4868
email toby.johnson@itu.int 
Sarah Parkes
Chef, relations avec les médias et information du public
tel +41 22 730 6135
mobile +41 79 599 1439
email sarah.parkes@itu.int 
 

 

A propos de l'UIT...

 

Suivez-nous
Droits d'auteur © UIT 2014 Tous droits réservés Commentaires  Contactez-nous  Accessibilité