Committed to connecting the world

ICTs for a Sustainable World #ICT4SDG

BDT Director's Speeches

19th meeting of the Telecommunication Development Advisory Group (French)
Geneva, Switzerland  29 September 2014

19ème réunion du Groupe consultatif pour le développement
des télécommunications

Genève, 29 septembre – 1er octobre 2014

Remarques liminaires par M. Brahima Sanou,

Directeur du Bureau de développement des télécommunications

 

Prof. Vladimir Minkin, Président du GCDT,

Mesdames et Messieurs les Vice‑Présidents du GCDT,

Représentants des Etats Membres et des membres de Secteurs

Très distingués délégués, Mesdames et Messieurs,

 

C'est un grand honneur pour moi de vous accueillir de vous souhaiter la bienvenue à la 19ème réunion du Groupe consultatif pour le développement des télécommunications.

 

L'année 2014 est une année particulière pour le Secteur du développement des télécommunications. En effet, la sixième Conférence mondiale de développement des télécommunications qui a eu lieu à Dubaï du 30 mars au 10 avril derniers sous le thème "Le large bande au service du développement durable", a adopté la Déclaration de Dubaï et le Plan d'action de Dubaï, de même qu'une série de résolutions stratégiques sur lesquelles se fonderont nos travaux au cours des quatre prochaines années.

 

La Conférence avait par ailleurs demandé au GCDT d'identifier les indicateurs de résultats et de faire les réglages de détail nécessaires sur les indicateurs fondamentaux de performance définis par la CMDT. Le document No 4, fruit de la réflexion de l'ensemble des cadres du BDT, est soumis à votre attention à cet égard.

 

Dans la mise en œuvre DuAP, nous continuerons à renforcer les synergies entre toutes nos activités, afin d'optimiser les ressources et maximiser notre impact. Les travaux que nous allons entreprendre au titre de chacun des cinq objectifs stratégiques que nous mettrons en oeuvre par le biais de nos programmes, initiatives régionales et Questions attribuées aux commissions d'études sont tous interdépendants.

 

Notre succès dépend aussi de notre degré d'adhésion à la gestion basée sur les résultats. Je suis fermement convaincu des avantages de la gestion basée sur les résultats, méthode qui nous aidera à renforcer la responsabilité et la transparence, ainsi qu'à définir des mesures en vue d'améliorer, à long terme, nos prestations et nos résultats.

 

Les méthodes modernes de gestion nous imposent de chercher à obtenir des résultats concrets. En définissant clairement les résultats recherchés et en évaluant à intervalles réguliers les progrès réalisés, ainsi qu'en prenant en temps utile des mesures correctives, nous pouvons tirer le meilleur parti possible de nos acquis et optimiser l'utilisation des ressources humaines et financières. C'est dans cet esprit que nous avons préparé le projet de plan opérationnel glissant 2015-2018 que vous aurez à examiner lors de cette 19ème session du GCDT.

 

Mesdames et Messieurs,

 

Le secteur des TIC a radicalement évolué ces dix dernières années. L'écosystème numérique a des conséquences fondamentales sur notre façon de communiquer et sur nos modes de vie. Nous avons vu exploser véritablement le marché des applications, qui compte chaque mois plusieurs millions de nouveaux utilisateurs et qui a atteint en 2013 le chiffre de 100 milliards de téléchargements.

 

Dans cet écosystème en pleine mutation, les métadonnées sont saluées comme ouvrant de nouvelles frontières à l'innovation, à la concurrence et à la productivité. Elles offrent aujourd'hui de nouvelles possibilités de développement socio‑économique.

 

La notion d'infrastructure des TIC est en train de s'élargir de l'infrastructure physique aux métadonnées. Cela est une nouvelle donne que nous dévons prendre en compte dans la mise en œuvre du DuAP.

 

Les statiques et indicateurs que nous mettons à la disposition du monde sont basées sur le recueil de données et l'analyse par échantillonnage. Les métadonnées, dans l'environnement actuel de puissance de stockage et de calcul, nous ouvrent de nouvelles horizons et de nouvelles opportunités. J'ai déjà pris les dispositions pour réorienter notre stratégie dans ce domaine et notre nouvelle approche sera soumise au prochain Symposium mondial sur les indicateurs de télécommunications et TIC qui aura lieu du 24 au 26 novembre à Tbilissi en Géorgie. Je vous réitère mon invitation à ce Symposium

 

Toutes les parties prenantes doivent participer au dialogue numérique et l'UIT devra continuer à servir de plateforme neutre, ouverte, multisectorielle et multiacteurs pour un tel dialogue inclusif.

 

J'ai constaté avec plaisir, lors des récents Colloque mondiaux des régulateurs (GSR), que la présence et la participation d'acteurs majeurs et non traditionnels du secteur contribuaient à élargir le dialogue numérique. Pour que chacun puisse bénéficier des opportunités offertes aujourd'hui par le numérique, il est impératif de collaborer pour créer une synergie entre les avantages comparatifs de tous les acteurs.

 

Les TIC et les applications connexes, telles que "l'administration publique en ligne", " la cyberagriculture", "la cyberéducation", "la cybersanté", "l'entrepreneuriat en ligne", contribuent au développement socio-économique. Les acteurs du secteur de l'agriculture de l'éducation de la santé et du commerce font de facto désormais partie de l'écosystème des TIC.

 

Nous sommes en train de mettre en œuvre l'initiative Be Healthy, Be Mobile ("La mobilité, c'est la santé") depuis 2012, en partenariat avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dont l'objectif est concevoir et diffuser les bonnes pratiques visant à promouvoir un mode de vie sain grâce à l'utilisation des technologies mobiles.

 

Pendant les quatre prochaines années nous travaillerons à renforcer le partenariat avec les autres institutions sœurs des Nations Unies pour accéder et intégrer les services essentiels des Etats dans l'écosystème des TIC notamment le système éducatif à travers le partenariat avec l'UNESCO, et l'agriculture à travers le partenariat avec la FAO.

 

Je souhaiterais par ailleurs mentionner le travail que nous effectuons en faveur des petits Etats insulaires en développement, en application de plusieurs résolutions de l'UIT, dont la Résolution 1 adoptée par la CMTI sur la connectivité de ces pays.

 

Je viens de participer à la troisième Conférence internationale sur les petits Etats insulaires en développement, tenue du 1er au 4 septembre 2014 à Apia, à Samoa où le BDT a organisé des évènements parallèles sur la connectivité et les télécommunications d'urgence.

 

Nous allons continuer à fournir une assistance ciblée aux petits Etats insulaires en développement, en fonction de leurs besoins prioritaires tout en renforçant leurs capacités d'adaptation aux effets des changements climatiques. A Samoa, nous avons lancé un projet pilote de communications par satellite pour les îles isolées.

 

Distingués délégués mesdames et messieurs,

 

Pour assurer une mise œuvre efficiente du DuAP, nous avons mis le renforcement des capacités du Bureau de développement des télécommunications et l'utilisation plus efficace de nos ressources financières et humaines parmi nos priorités absolues pour les quatre années à venir.

 

J'ai déjà pris l'initiative d'organiser une retraite des cadres du BDT du 30 juin au 4 juillet pendant laquelle, nous avons approfondi notre connaissance de la gestion basée sur les résultats et effectué une application concrète sur le plan opérationnel de 2015. Cela a permis de renforcer l'esprit d'équipe autour de la mise en œuvre du DuAP.

 

La matière grise étant la matière première et l'outil de production d'une organisation comme l'UIT, la qualité des hommes et des femmes est déterminante dans l'atteinte de nos objectifs. Nous mettrons l'accent sur la formation du personnel pendant les quatre années à venir et nous continueront à nous assurer que les recrutements et les promotions soient basés avant tout sur les compétences techniques, les qualités personnelles et le mérite.

 

En ce qui concerne les ressources financières, nous sommes en train de réviser notre stratégie de mobilisation des ressources. La nouvelle stratégie, que nous espérons finaliser en fin d'année 2014, prendra en compte les nouveaux acteurs de l'écosystème des TIC et proposera des approches novatrices en matière de mobilisation des ressources et des partenariats.

 

Nous devons aussi élargir la base des membres de l'UIT-D. Nous allons continuer à attirer de nouveaux membres de secteur, des associés et les établissements universitaires, et proposer des produits en mesure de retenir les membres de secteur. Nous aurons l'occasion de reconnaitre et saluer pendant ce GCDT certains membres de secteur pour leur 10ème année de contribution aux travaux de l'UIT-D.

 

Je saisis cette occasion pour faire une mention très spéciale à l'Administration de l'Argentine qui a pris l'initiative novatrice de financer la contribution de 17 établissements universitaires argentins pour leur permettre de mieux connaitre l'UIT avant de s'engager financièrement eux-mêmes. Merci à l'Argentine et j'invite les autres Etats membres à en faire de même.

 

Mesdames et Messieurs les délégués,

 

Pour produire un impact maximal, nous devons continuer à renforcer notre présence régionale que je définis comme l'ensemble des mécanismes administratifs et financiers, et des ressources humaines du siège et du terrain concourant à offrir des services de la plus grande qualité à nos membres.

 

Pour ce faire nous devons élargir l'action et l'impact de nos bureaux hors siège car c'est sur le terrain que nos résultats sont les plus visibles. C'est sur le terrain et dans les zones isolées du globe que nous trouvons la motivation nécessaire pour poursuivre et améliorer sans cesse notre travail.

 

C'est sur le terrain que nous rencontrons des personnes comme Miriam, en Tanzanie, qui peut maintenant utiliser l'ordinateur, grâce au projet Connecter une école, connecter une communauté et qui, en rentrant le soir à la maison, raconte à sa mère ce qu'elle a découvert sur l'écran; ou comme Irina, de la Moldavie, qui utilise les ordinateurs de son bureau de poste pour naviguer sur l'Internet, désormais accessible à ceux qui jusqu'alors n'avaient pas les moyens de s'offrir une connexion; ou encore comme Denis, étudiant bulgare aveugle, et ses camarades de classe, qui ont accès à des ordinateurs spécifiquement conçus pour les non-voyants.

 

Vous aurez constaté que j'ai souvent employé les mots innovation et novateur dans tous les domaines dont je viens de parler. C'est la meilleure façon de vous dire que l'innovation sera partout dans nos activités pendant les quatre prochaines années.

 

Distingués délégués, chers membres de l'UIT-D

 

Beaucoup de très bonnes choses sont faites par le BDT dans la plus grande transparence et la plus grande humilité. Mais je dois reconnaitre que nous souffrons d'un déficit de communication avec nos membres. Pendant les quatre prochaines années nous allons continuer à améliorer les mécanismes de participation à nos activités et accroitre l'interaction avec vous.

 

Nous allons continuer à améliorer la lisibilité de notre site web et trouver les moyens novateurs pour pousser l'information vers vous.

 

Nous avons déjà été pionniers en mettant à votre disposition l'application mobile « ITU-D Events » qui vous permet d'accéder au calendrier des évènements et aux documents associés sur votre terminal mobile.

 

Il m'est agréable de vous annoncer que nous sommes en train de développer une application d'optimisation de navigateur pour un accès moins exigeant en largeur de bande afin que vous puissiez accéder à nos données notamment sur les mobiles en utilisant moins de ressources en transfert de données, donc en payant moins.

 

Les premiers résultats sont encourageants et nous commencerons à tester une première version sur le terrain à la fin de l'année.

 

Distingués délégués participants au GCDT

 

Ce sont là quelques axes prioritaires d'action pour la mise en œuvre du DuAP que je tenais à partager avec vous en cette première réunion du GCDT après la CMDT-14.

 

Chacun de nos domaines de travail a des incidences considérables sur la vie de tous, et nous devons à juste titre être fiers de notre travail et de ce que, tous ensembles, nous avons réalisé à ce jour.

 

Sans l'appui que vous nous avez apporté tout au long de ces années, nous n'aurions pas pu obtenir ces résultats concrets. Notre mission étant loin d'être terminée, je voudrais vous demander de continuer à nous appuyer car votre collaboration, votre partenariat et plus particulièrement celle du secteur privé, vos conseils et vos avis sont d'une grande importance pour que le Plan d'action de Dubaï devienne réalité pour chacun de nous.

 

Je vous remercie de votre attention.