Committed to connecting the world

ICTs for a Sustainable World #ICT4SDG

BDT Director's Speeches

Forum régional UIT sur le développement pour l'Afrique
Kigali, Rwanda  05 December 2016

Forum régional UIT sur le développement pour l'Afrique

Allocution d'ouverture

Kigali (Rwanda), 5 décembre 2016

M. Brahima Sanou

Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l'UIT

  • Excellence Jean Philbert Nsengimana, Ministre de la Jeunesse et des TIC, Rwanda
  • Excellence Monsieur Fancois Kanimba, Ministre du Commerce et des Affaires de la Communauté de l'Afrique de l'Est, Rwanda
  • Excellence le Docteur Win Mlambo, Vice-Ministre des Services TIC et Courrier, Zimbabwe
  • M. Lamin Maneh, Coordonnateur résident des Nations Unies au Rwanda
  • Secrétaires permanents et autres fonctionnaires présents ici,
  • M. Abdoulkarim Soumaila, secrétaire général d'ATU
  • M. Manuel Costa Cabral, Président de la CEPT com-ITU
  • Mesdames et Messieurs les représentants des Membres des Secteurs de l'UIT,
    Mesdames et Messieurs les délégués,
    Mesdames et Messieurs,

J'ai le plaisir de vous souhaiter la bienvenue ici, à Kigali, pour l'édition 2016 du Forum régional sur le développement pour l'Afrique.

Je tiens à adresser mes remerciements au Gouvernement du Rwanda, qui accueille le Forum régional sur le développement et la Réunion préparatoire régionale pour l'Afrique en vue de la Conférence mondiale de développement des télécommunications (CMDT-17). C'est un immense honneur d'être ici.

Le présent Forum est pour nous tous une excellente occasion d'échanger nos points de vue et d'entamer des discussions interactives sur les priorités et les résultats obtenus au niveau régional.

Lors de ce Forum régional sur le développement, nous ferons le point sur la mise en oeuvre du Plan d'action de Dubaï, en nous intéressant en particulier aux initiatives régionales.

Je tiens à insister sur le fait que les initiatives régionales sont et resteront l'une de mes premières priorités, car c'est par leur mise en oeuvre que nous pouvons changer concrètement la vie des personnes.

Mesdames et Messieurs,

L'environnement des TIC évolue rapidement. Le 22 novembre, l'UIT a publié ses données mondiales annuelles sur les TIC, ainsi que le classement des pays selon l'indice de développement des TIC. Le rapport de référence annuel de l'UIT Mesurer la société de l'information montre que le monde est de plus en plus connecté et révèle qu'il existe encore de vastes possibilités d'investissement pour le secteur privé en vue de connecter ceux qui ne le sont pas encore. Pour cette même période, l'utilisation des TIC a davantage progressé que l'accès, et ce essentiellement du fait de la forte progression de l'adoption du large bande mobile partout dans le monde.

Alors que nous nous lançons dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), les décideurs, les régulateurs, le secteur privé, les partenaires de développement et toutes les parties prenantes de l'écosystème des TIC doivent plus que jamais instaurer un dialogue inclusif, multi-parties prenantes et fondé sur la collaboration, afin de parvenir au développement socio‑économique.

Quel meilleur cadre que le Forum régional sur le développement pour lancer ce dialogue?

Nous devons aujourd'hui mettre en place un dialogue structuré avec d'autres secteurs et je suis heureux de pouvoir dire que, sous ma direction, le Bureau de développement des télécommunications de l'UIT joue un rôle déterminant en vue de la mise en place d'un tel dialogue.

Au mois de février de cette année, par exemple, l'UIT et l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) ont organisé un Forum des politiques, qui a, pour la première fois, rassemblé des ministres de l'éducation et des ministres des TIC, qui ont examiné le rôle que peuvent jouer les politiques et la collaboration intersectorielle pour appuyer l'innovation et faciliter l'utilisation des technologies mobiles en vue d'améliorer l'accès à l'éducation et la qualité et l'équité de cette éducation.

Au mois de mai, le Colloque mondial des régulateurs (GSR) s'est adressé au secteur financier en organisant un Dialogue mondial sur l'inclusion financière numérique avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates.

Toujours au mois de mai, pour la première fois, l'UIT et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont organisé une table ronde interministérielle, qui a été l'occasion d'aborder la question de l'utilisation des TIC pour améliorer la couverture de santé universelle, de l'adoption des technologies numériques dans le secteur de la santé et de l'importance d'une collaboration intersectorielle constante.

L'UIT et l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont élaboré un guide pour l'élaboration de stratégies en matière de cyberagriculture pour aider les Etats Membres à adopter une stratégie afin d'utiliser au mieux les progrès des TIC dans l'agriculture.

Nous devons poursuivre une telle approche de collaboration afin d'utiliser le plein potentiel des TIC pour accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Excellences, Mesdames et Messieurs,

La CMDT-17 aura lieu à Buenos Aires (Argentine), du 9 au 20 octobre 2017, et sera consacrée au thème les TIC au service des ODD.

Par ailleurs, nous fêterons en 2017 le 25ème anniversaire de la création du Secteur du développement des télécommunications de l'UIT. Cet anniversaire est une occasion non seulement d'organiser des célébrations, mais aussi de réfléchir à l'avenir. Nous organiserons tout au long de l'année des célébrations, avec en point d'orgue la CMDT-17.

J'invite chacun d'entre vous à apporter sa contribution au processus de préparation de la CMDT 17.

Mesdames et Messieurs,

Je souhaiterais pour conclure insister sur le fait que nous sommes en présence d'un nouvel écosystème, dans lequel les TIC sont loin de se résumer à des questions de fibres optiques, de zettaoctets, de satellites, de 4G, de 5G, de tablettes et de smartphones, mais doivent aussi permettre d'organiser au mieux les services publics, d'offrir aux populations les plus défavorisées un accès à l'éducation, de faire en sorte que les habitants des zones rurales et isolées aient eux aussi accès à des services de santé, de faciliter les échanges commerciaux et l'activité économique, de sauver des vies lorsque des catastrophes naturelles se produisent.

Par-dessus tout, les TIC permettent d'aider les gens. Faisons donc en sorte de mettre les TIC au service des gens.

Je vous remercie.