Engagée à connecter le monde

L’UIT-D, moteur du développement fondé sur les TIC partout dans le monde

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Le Secteur du développement des télécommunications de l’UIT (UIT-D) et son agent d’exécution, le Bureau de développement des télécommunications (BDT), s’efforcent de promouvoir le développement humain et le développement socio-économique grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Depuis 1992, l’UIT-D contribue à la croissance rapide des réseaux et des services de télécommunication/TIC, qui aident à étendre l’accès aux services des administrations publiques, aux soins de santé, à l’éducation, aux services agricoles, aux services financiers et bancaires, ainsi qu’à des informations sur les marchés.

ITU-D backgrounderCredit: ©ITU/Trans.Lieu


L'UIT-D, dont la composition est très variée, collabore avec des partenaires représentant les pouvoirs publics ainsi que des autorités de régulation, des organisations régionales ou internationales, le secteur privé, des organisations non gouvernementales, et de grands fabricants d'équipements informatiques et des développeurs de logiciels. La composition du Secteur n’a cessé de se diversifier, en ce sens que l'UIT-D collabore avec des acteurs non traditionnels du monde des TIC. Ces dernières années, l’UIT-D a aussi renforcé sa collaboration avec d’autres organismes des Nations Unies, dans les domaines de l’agriculture, de la finance, des soins de santé, de l’éducation, de l’autonomisation des femmes et de la jeunesse, entre autres. De cette manière, le Secteur acquiert les ressources nécessaires pour améliorer la vie des personnes moyennant l'élaboration de politiques, l'échange d'informations et la mise en oeuvre de projets à l’échelle locale.

Les objectifs de développement du Secteur ont été fixés à la Conférence mondiale de développement des télécommunications qui s’est tenue en octobre 2017 à Buenos Aires (CMDT-17). Le développement durable est au coeur des travaux de l’UIT-D.

Le BDT continue de nouer des partenariats avec un grand nombre de parties prenantes. Plus de 900 accords ont été conclus avec des parties prenantes très diverses représentant les secteurs public et privé, des organisations régionales ou internationales, des organismes des Nations Unies, des institutions financières, des établissements universitaires et des fondations.

Les projets que le BDT a mis en oeuvre ont amélioré la vie des personnes partout dans le monde et ont offert des solutions pérennes et innovantes pour mettre les TIC au service du développement mondial.

Renforcer les capacités et acquérir de nouvelles compétences

Le Secteur du développement de l’UIT offre de nombreuses possibilités pour acquérir des compétences en matière de TIC dans le cadre de l’Académie de l’UIT. Le système de gestion de l'apprentissage en ligne de l'Académie de l'UIT permet d'accéder aux interventions et aux ressources de formation de l'UIT, qu'il s'agisse de cours traditionnels ou de formations à distance. L’Académie de l’UIT a pour objectif de renforcer les capacités humaines, institutionnelles et structurelles des pays en développement en offrant des possibilités d'apprentissage et de développement de qualité en matière de TIC .

En outre, 32 Centres d’excellence, qui bénéficient de l’appui d’un grand nombre de partenaires des secteurs public et privé, dispensent une formation permanente à des cadres d’entreprises publiques et privées du secteur des TIC. Ces centres sont des pôles régionaux de développement professionnel, de recherche et d'échange de connaissances, et proposent en parallèle à des clients extérieurs des services payants de consultants spécialisés.

Dans le cadre de l’Académie de l’UIT, près de 200 activités de formation ont été dispensées ces trois dernières années et demie, au profit de plus d’un millier de professionnels chaque année.

Les indicateurs des TIC: une mine d'informations

Dans le monde entier, l'UIT est reconnue comme étant la source principale d'informations impartiales et très détaillées relatives aux TIC.

Le BDT recueille chaque année environ 180 indicateurs des TIC dans près de 200 pays. Ces données portent, notamment, sur le taux de pénétration des réseaux fixes et mobiles, l'utilisation de l'Internet, l'accès au large bande, les prix des services TIC, l'accès des ménages aux TIC, l'accès aux TIC par sexe, les recettes du secteur des TIC et les investissements. Les statistiques sont recueillies directement auprès des ministères des télécommunications, des organismes de réglementation et des Offices nationaux de la statistique, notamment dans le cadre d'enquêtes réalisées auprès des ménages. L’UIT exploite ces données exhaustives afin de suivre l’évolution de la société de l’information.

Le site web "L'oeil sur les TIC" est la plus grande source gratuite d'informations sur les TIC au monde. On y trouve des renseignements sur les indicateurs et les statistiques TIC, sur les réglementations et les politiques, sur les politiques nationales tarifaires et sur les opérateurs ainsi que les coordonnées d'un grand nombre d'institutions financières et scientifiques et d'organismes de développement.

De plus, une série de rapports régionaux et mondiaux très détaillés est consacrée à l'observation et à l'analyse des grandes tendances actuelles du secteur des TIC. La publication annuelle, intitulée "Mesurer la société de l'information", est réputée pour son impartialité et pour la portée de ses analyses, ainsi que pour la fiabilité et l'exhaustivité des séries d'indicateurs qui y figurent, qui traitent aussi bien des réseaux de téléphonie fixe que du taux de pénétration de la télévision, des débits d'accès à l'Internet ou de la fixation des prix.

En outre, le Colloque sur les indicateurs des télécommunications/TIC dans le monde (WTIS) est le plus grand rassemblement mondial de spécialistes et de professionnels des questions liées à la mesure de la société de l'information. Organisé tous les ans, ce Colloque réunit environ 450 délégués, regroupant aussi bien des ministres et des chefs d'entreprise que des représentants d'organismes des Nations Unies chargés de rassembler des statistiques, des statisticiens nationaux, des universitaires de renom ainsi que des analystes et des organismes producteurs de données sur les TIC.

L'UIT-D joue un rôle important en fournissant des orientations aux pays dans leurs activités de collecte de données et en mettant à leur disposition des lignes directrices et des définitions pour leur permettre de mesurer la société de l'information et de suivre l'évolution de la fracture numérique. Ces orientations figurent notamment dans le Guide UIT pour la collecte des données administratives sur les télécommunications/TIC et dans le Manuel UIT sur la mesure de l'accès des ménages et des particuliers aux TIC et de l'utilisation de ces technologies.

Développement des infrastructures et des services

Le BDT fournit une assistance aux pays en développement pour la gestion du spectre des fréquences radioélectriques en vue de développer les infrastructures et services TIC.

Le BDT a lancé la cartographie interactive mondiale des réseaux de transmission de Terre, qui est une plate-forme de référence de cartographie des données relatives aux TIC, afin de faire un bilan de la connectivité aux réseaux dorsaux nationaux et de rassembler d'autres paramètres importants sur le secteur des TIC. Des données ont d'ores et déjà été recueillies auprès de plus de 400 opérateurs du monde entier et sont mises à jour en permanence.

Le BDT a fourni une assistance à plus de 40 pays pour le passage de la radiodiffusion analogique à la radiodiffusion numérique en ouvrant de nouvelles perspectives pour toutes les parties prenantes, qu'il s'agisse des équipementiers, des radiodiffuseurs ou des utilisateurs finals.

Promouvoir la mise en place d'un environnement réglementaire équitable

Le Colloque mondial des régulateurs (GSR) est devenu le rendez-vous incontournable des professionnels de la régulation. Le GSR offre un cadre propice à l’échange d’informations et de données d’expérience, et favorise les interactions entre les Etats Membres, le secteur privé et d’autres parties prenantes. Cette manifestation attire plus de 500 représentants de haut rang issus d’organismes nationaux de régulation ainsi que d'entreprises privées et d’établissements universitaires du monde entier. Des résultats sont produits sous forme, notamment, de documents de travail et de lignes directrices sur les bonnes pratiques relatives à des questions d’actualité. 

L’UIT-D offre aussi toute une gamme de ressources en matière de réglementation, dont des données, des travaux de recherche et des analyses de qualité, des outils tels que le portail "L’oeil sur les TIC", l’outil de suivi réglementaire des TIC, des portails web de l’UIT, ainsi que des publications sur des questions d'actualité et des thèmes précis, et des séries de rapports thématiques consacrés à l’environnement réglementaire et commercial.

Inclusion numérique des personnes ayant des besoins particuliers

Les activités menées par l'UIT-D dans le domaine de l'inclusion numérique encouragent l'accessibilité des TIC et leur utilisation au profit des personnes ayant des besoins particuliers, notamment les personnes handicapées, les femmes et les jeunes filles, les jeunes et les enfants et les peuples autochtones.

Ces activités consistent à échanger des informations et à sensibiliser l'opinion aux politiques générales, aux législations, aux réglementations et aux pratiques commerciales favorables à l'inclusion numérique.

A titre d'exemple, la campagne "La journée internationale des jeunes filles dans le secteur des TIC" crée une dynamique qui encourage les jeunes filles et les jeunes femmes à se préparer et à embrasser une carrière dans le secteur des TIC et qui rend les décideurs plus sensibles à la nécessité d'attirer davantage de femmes dans les emplois liés aux TIC. Comme autres exemples, on citera le portail "Les jeunes filles dans le secteur des TIC", le kit pratique "Connecter une école, connecter une communauté", le kit pratique sur la cyberaccessibilité et des publications telles que les rapports "Rendre la télévision accessible" et "Accessibilité des téléphones et des services mobiles". L’Organisation internationale du travail (OIT) et l’UIT dirigent la campagne sur les compétences numériques pour l’emploi décent des jeunes, dans le cadre de l’initiative mondiale pour l’emploi décent des jeunes, afin de permettre à tous les jeunes d'accéder à des emplois décents ou de créer leur propre entreprise, dans le droit fil des Objectifs de développement durable. Dans le cadre de cette Initiative, l’UIT-D a mis au point un kit pratique en vue de donner des indications à diverses parties prenantes sur la manière d’élaborer une stratégie nationale complète en matière de compétences numériques.

Sauver des vies

Le BDT facilite les interventions en cas d’urgence en déployant des équipements de télécommunication d'urgence lors de la survenue de catastrophes et en aidant les pays à se préparer aux catastrophes, notamment grâce à l'utilisation de nouveaux outils et de nouvelles technologies. En outre, le BDT utilise de plus en plus les mégadonnées pour lutter contre les épidémies.

L'organisation d'ateliers et de formations aux niveaux mondial, national et régional a permis d'améliorer la sensibilisation des populations, de donner des orientations et de renforcer les capacités des décideurs et des pouvoirs publics en ce qui concerne l'utilisation des TIC pour la gestion des catastrophes et aussi de renforcer les capacités humaines et institutionnelles. Les partenariats public-privé et les synergies entre le secteur public et le secteur privé ont contribué à accroître l'efficacité de la gestion des catastrophes.

Exploiter le potentiel des téléphones mobiles, partout et toujours

Le BDT, en étroite collaboration avec d'autres institutions spécialisées des Nations unies et d'autres programmes, a mis au point un certain nombre d'applications et de services en faveur du déploiement de dispositifs TIC et d'applications mobiles pour améliorer le quotidien de tous les habitants de la planète.

En collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le BDT a lancé l’initiative "Be Healthy, Be Mobile" (La mobilité, c’est la santé) pour aider à lutter contre le fléau grandissant que sont les maladies non transmissibles et continue de fournir un appui aux pays pour qu’ils puissent mettre au point leurs stratégies nationales en matière de cybersanté afin d’exploiter le potentiel des TIC dans le domaine de la santé.

Le BDT travaille en partenariat avec ONU-Femmes pour tirer parti du potentiel de la technologie et mettre les TIC au service de l’autonomisation des femmes.

En coopération avec l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le BDT a mis au point un guide sur l’élaboration d’une stratégie nationale en matière de cyberagriculture, afin d’aider les Etats Membres à opter pour les technologies numériques en vue d'améliorer la productivité agricole.

Le BDT et l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) oeuvrent ensemble pour encourager l’innovation dans le secteur de l’éducation et faciliter l’utilisation des technologies mobiles au service de l’enseignement. 

Faire en sorte qu'aucun pays ne soit oublié

Les possibilités offertes par les TIC ont permis d'avancer à pas de géant dans le domaine du développement et de faire en sorte que les plus vulnérables ne soient pas laissés pour compte.Le BDT participe activement à un programme spécial d'assistance directe visant à mettre des moyens de communication modernes à la disposition des 47 pays considérés par les Nations Unies comme étant les pays les moins avancés (PMA), qui a des incidences positives pour près d’un milliard de personnes.

Pour un monde numérique placé sous le signe de l'innovation

Depuis 2014, la plate-forme pour l'innovation de l'UIT-D contribue à renforcer les moyens dont disposent les membres de l’UIT pour intégrer l'innovation en matière de TIC dans leurs programmes nationaux de développement et pour promouvoir une culture de l'innovation. Le BDT procède à des analyses relatives à l'innovation centrée sur les TIC afin de faciliter le développement des écosystèmes d'innovation numérique, d'accélérer la transformation numérique, de stimuler l'esprit d'entreprise dans le secteur des TIC et de renforcer la compétitivité du secteur des TIC. Le BDT facilite également la mise en place de cadres et de feuilles de route en faveur de l'innovation numérique en proposant un kit pratique encourageant la transformation numérique.

Changements climatiques et déchets d’équipements électriques et électroniques

Le BDT fournit une assistance aux Etats Membres pour surmonter certains des défis les plus urgents de la planète, notamment en ce qui concerne les changements climatiques et la dégradation de l’environnement, et pour limiter les déchets d’équipements électriques et électroniques provenant d’équipements TIC usagés et en fin de vie. Le BDT oeuvre pour une gestion écologiquement rationnelle des déchets d’équipements électriques et électroniques et cherche à résoudre le problème de ces déchets en le quantifiant.

Le rapport 2017 "Global E-waste Monitor" (Suivi des déchets d'équipements électriques et électroniques à l'échelle mondiale), élaboré en coopération avec l’Université des Nations Unies et l'Association internationale des déchets solides (ISWA), donne un aperçu, à un niveau de détail sans précédent, des statistiques relatives aux déchets d’équipements électriques et électroniques à l’échelle mondiale, ainsi qu'une vue d’ensemble de l’étendue des problèmes que posent ces déchets dans différentes régions.

Faire du monde en ligne un monde sûr

Le BDT travaille avec des partenaires des secteurs public et privé, des établissements universitaires, des organisations internationales et des acteurs de la société civile pour aider les membres de l'UIT à renforcer la confiance dans l'utilisation des TIC. L'UIT-D aide les pays à mettre en place des équipes nationales d'intervention en cas d'incident informatique (CIRT), qui sont les entités nationales chargées de coordonner les interventions en cas de cyberattaques dans un pays. En partenariat avec un certain nombre d’organisations, l'UIT-D continue d'organiser des cyberexercices partout dans le monde. En 2014 et 2017, l'UIT-D a présenté l'Indice de la cybersécurité dans le monde (GCI), dans le cadre d'une initiative sans équivalent visant à mesurer les niveaux de cybersécurité dans les pays. Cette initiative témoigne de la détermination de l'UIT à accroître la cybersécurité et à combler les écarts entre les régions dans le monde, tout en renforçant les capacités au niveau national, en particulier dans les pays en développement.

Collaborer et partager les connaissances pour répondre aux priorités relatives aux TIC dans le cadre des commissions d'études de l'UIT-D

La participation aux travaux des commissions d'études de l'UIT-D permet aux membres d’accéder à un réservoir mondial de spécialistes et de ressources dont chaque pays peut tirer des avantages, quel que soit son niveau de développement. Dans le cadre des commissions d'études, les membres de l'UIT-D ont élaboré des rapports d'information, des lignes directrices et des recommandations. En 2017, les commissions d'études avaient publié plus d'une centaine de publications dans les six langues officielles de l'ONU.