Engagée à connecter le monde

SDG

Les déchets des équipements électriques et électroniques: un défi croissant

E-waste Backgrounder

APERÇU

DÉFIS ET POSSIBILITÉS


Les déchets d'équipements électriques et électroniques désignent presque tous les appareils (utilisés à titre individuel ou commercial) mis au rebut qui comprennent des composants ou circuits électriques et fonctionnent avec une batterie ou une alimentation électrique.

Les estimations les plus récentes montrent que, suivant de près la croissance des réseaux et des services TIC, environ 50 millions de tonnes de DEEE sont mis au rebut chaque année dans le monde,  dont seulement 20% sont recyclés. En 2016, plus de 35 millions de tonnes de DEEE n'ont pas été enregistrés, car ils ont été mis en décharge, ont été brûlés ou ont fait l'objet d'un commerce illégal et d'un traitement non conforme aux normes.

Les DEEE contiennent des substances, comme le mercure, le cadmium ou le plomb, qui peuvent finir par polluer la terre, l'air et l'eau, et présenter des risques pour la santé, notamment s'ils ne sont pas traités correctement.


 
Possibilités

Sur le plan positif, la valeur des déchets d'équipements électriques et électroniques peut s'élever à plus de 62,5 milliards de dollars par année s'ils sont traités dans les circuits de recyclage et selon les méthodes qui conviennent, ce qui représenterait une opportunité de créer des millions de nouveaux emplois décents, "propres et verts", à travers le monde.

Il est possible, grâce à une collaboration accrue entre les multinationales, les PME, les entrepreneurs, les milieux universitaires, les syndicats professionnels, la société civile et les associations, de créer une économie circulaire de l'électronique dans laquelle les déchets n'existent plus, les conséquences environnementales sont réduites et des millions d'emplois décents sont créés.

Un système dans lequel tous les produits mis au rebut sont collectés puis les matériaux ou composants sont réincorporés dans de nouveaux produits permettra:

En outre, l'exploitation des ressources provenant d'équipements électroniques usagés contribue grandement à réduire les émissions de gaz à effet de serre, comparée avec l'utilisation de matières premières issues de l'industrie extractive ou minière.

Au niveau du secteur, les entreprises peuvent mener des recherches et établir une chaîne d'approvisionnement entière, allant de la recherche de sources d'approvisionnement à l'élimination, en passant par la fabrication, la distribution et la collecte. La gestion des chaînes d'approvisionnement doit comprendre des méthodes de mise au rebut responsables et éthiques des appareils, et favoriser la sensibilisation des consommateurs concernant l'importance de l'élimination responsable de leurs équipements.

Les consommateurs peuvent notamment préférer la réparation des équipements TIC à leur remplacement, retarder la mise à niveau ou l'échange de téléphones intelligents pour la version la plus récente, recourir à des points de recyclage certifiés ou à des entreprises habilitées chargées de l'élimination des appareils, ou envisager la vente d'équipements TIC usagés sur le marché de l'occasion.

Des données et des statistiques officielles fiables et comparables sur les DEEE constituent une base pour l'élaboration de politiques et de législations favorisant une gestion rationnelle de ces déchets au niveau national. Plus de 40 pays disent aujourd'hui compiler des statistiques nationales comparables sur les déchets d'équipements électriques et électroniques

CONTRIBUTION DE L'UIT

 

Dernière mise à jour: octobre 2019