Engagée à connecter le monde

Inclusion financière numérique

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Digital Financial Inclusion BCKGROUNDERPhoto by Trevor Snapp/Bloomberg via Getty Images​
​​

Aperçu

Défis et solutions


​Les pays en développement exploitent l'utilisation répandue des téléphones mobiles pour mettre des services financiers susceptibles d'améliorer le quotidien à la portée de toutes les personnes et leur permettre de sortir de la pauvreté. A cette fin, il faudra garantir la confidentialité des données, élaborer des moyens fiables pour vérifier l'identité des personnes, prendre des mesures de sécurité contre le piratage et la fraude, et mettre au point des solutions pour rendre les paiements électroniques attrayants aux yeux des petits commerçants et de leurs clients.

Les efforts en faveur de l'inclusion financière numérique visent à faire en sorte que les services financiers soient accessibles à tous, qu'ils soient interopérables d'un fournisseur de services à un autre, et qu'ils soient constamment disponibles et sûrs, afin de protéger l'identité numérique et les données des utilisateurs et de leur donner la garantie que leur argent et leur identité sont en sécurité.

Les initiatives prises en vue d'atténuer la pauvreté dans le monde ne peuvent se limiter à promouvoir l'accès aux services financiers numériques. En effet, les utilisateurs doivent avoir les connaissances financières et numériques adéquates si l'on veut améliorer les conditions de vie des deux milliards de personnes sans compte bancaire.

Contribution de l’UIT afin d’améliorer l’accès aux services financiers numériques


Le Groupe spécialisé de l'UIT-T sur les services financiers numériques a publié 85 recommandations en matière de politique applicables aux services financiers numériques accompagnées de 28 rapports thématiques. Le Groupe spécialisé, qui a réuni plus de 60 organisations issues d'une trentaine de pays, a constitué la toute première initiative visant à rassembler tous les acteurs, y compris des régulateurs des TIC et des représentants de banques centrales, oeuvrant dans l'intérêt de l'inclusion financière.

L'UIT, le Groupe de la Banque mondiale et le Comité sur les paiements et les infrastructures de marché, avec le soutien financier de la Fondation Bill & Melinda Gates, dirigent l'Initiative mondiale en faveur de l'inclusion financière, un programme de mesures prises collectivement qui s'échelonne sur trois ans et qui vise à faire avancer les travaux de recherche sur les services financiers numériques et à accélérer l'inclusion financière numérique dans les pays en développement. A la faveur de cette initiative, les autorités nationales des pays en développement et des marchés émergents pourront utiliser les TIC afin d'étendre la portée du système financier, tout en gérant les risques associés. Les 85 recommandations de l'UIT susmentionnées sont appliquées dans le cadre de cette initiative. L'axe de travail opérationnel de l'initiative vise à fournir une assistance technique à la Chine, à l'Egypte et au Mexique, afin d'appuyer leurs efforts pour créer des cadres politiques à même de stimuler l'inclusion financière numérique. L'axe de travail privilégiant les connaissances, mené par trois groupes de travail, a pour objet de faire progresser la recherche dans trois domaines de première importance aux fins de l'inclusion financière numérique:

  1. L'acceptation des paiements électroniques par les commerçants et leurs clients.
  2. La relation entre des systèmes d'identification fiables et l'inclusion financière.
  3. La sécurité des services financiers numériques et la confiance dans ces services.

Les quelques exemples ci-après montrent comment les gouvernements et le secteur privé s'emploient à renforcer l'inclusion financière numérique: