Engagée à connecter le monde

Réduire les inégalités hommes-femmes

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​5G BCKGROUNDERForum du SMSI 2018 Concours photo, Toutes les générations réunies autour de la technologie, Argentine

Aperçu

Défis et solutions


Un écart important persiste tant entre les hommes et les femmes qu'entre les jeunes filles et les garçons en matière d'accès et d'utilisation de l'Internet.

A l'échelle de la planète, les femmes sont moins nombreuses de quelque 250 millions à utiliser l'Internet au quotidien par rapport aux hommes. En 2017, le taux de pénétration de l'Internet dans le monde pour les hommes s'établissait à 50,9%, contre 44,9% pour les femmes. Dans les pays les moins avancés, seule une femme sur sept utilise l'Internet contre un homme sur cinq.

Bien que l'écart hommes-femmes en la matière ait diminué dans la plupart des régions depuis 2013, il s'est creusé en Afrique. La seule région où la proportion d'internautes femmes est supérieure à la proportion d'internautes hommes est la région Amériques, où les femmes sont par ailleurs très nombreuses à faire des études supérieures.

Permettre aux femmes et aux jeunes filles d'accéder à l'Internet et d'acquérir les compétences pour utiliser les TIC, c'est aussi leur permettre de créer leur entreprise, de vendre leurs produits sur de nouveaux marchés, de trouver des emplois mieux rémunérés et d'accéder à l'éducation ainsi qu'aux services de santé et aux services financiers.

Inclure les femmes et les jeunes filles dans la société numérique: la contribution de l'UIT


​Les travaux menés par l'UIT concernant l'égalité hommes-femmes sont notamment guidés par la Résolution 70 (Rév. Busan, 2014) de la Conférence de plénipotentiaires: Intégration du principe de l'égalité hommes/femmes à l'UIT, promotion de l'égalité hommes/femmes et autonomisation des femmes grâce aux technologies de l'information et de la communication. L'Union travaille actuellement dans un certain nombre de domaines afin d'inclure les femmes et les jeunes filles dans la transformation numérique de l'économie et de la société. En outre, elle s'efforce de parvenir plus rapidement à l'égalité hommes-femmes et d'accélérer l'intégration de ce principe dans son fonctionnement, avec pour objectif d'être un modèle en la matière.

Campagnes de sensibilisation et mise en oeuvre de programmes partout dans le monde

Mise en oeuvre sous l'égide de l'UIT, la Journée des jeunes filles dans le secteur des TIC est une initiative mondiale de sensibilisation visant à encourager les jeunes filles et les jeunes femmes à envisager d'étudier ou de faire carrière dans le domaine des TIC et à leur donner les moyens d'y parvenir. Depuis 2011, cette Journée a été célébrée dans 171 pays lors de plus de 11 000 manifestations auxquelles ont pris part plus de 362 000 jeunes filles et jeunes femmes.

Le Partenariat EQUALS rassemble des acteurs des secteurs public et privé de tous les pays pour faire en sorte que les femmes et les jeunes filles, partout dans le monde, disposent d'un accès et des compétences nécessaires pour participer et contribuer à façonner l'économie numérique et aient la possibilité d'y exercer des responsabilités. Les partenaires d'EQUALS et l'Université des Nations Unies (UNU) ont créé la Carte de l'inclusion numérique des femmes, outil interactif permettant de visualiser toutes les différentes initiatives menées dans le monde pour réduire la fracture numérique entre les hommes et les femmes. EQUALS a en outre créé un Groupe de recherche, placé sous la responsabilité de l'UNU et composé de représentants de 29 universités partenaires, afin de produire des données en plus grand nombre et de meilleure qualité sur l'inclusion numérique des femmes et des jeunes filles. Evénement phare organisé chaque année par le Partenariat, les Prix EQUALS in Tech visent à promouvoir une véritable implication des femmes dans le secteur des TIC et leur participation à des fonctions de décision et de création dans ce secteur. Créé en 2016 par l'UIT, l'UNU, ONU Femmes, le Centre international du commerce et la GSMA, association professionnelle représentant les intérêts des opérateurs de réseaux mobiles du monde entier, le Partenariat EQUALS peut également compter sur plus de 70 entreprises, organisations et universités engagées issues d'horizons et de régions très divers.

En collaboration avec la Commission de l'Union africaine, l'UIT et ONU-Femmes ont lancé une nouvelle initiative intitulée "Les jeunes africaines savent coder", afin de donner aux jeunes filles et aux jeunes femmes d'Afrique les compétences nécessaires à la maîtrise des outils numériques. A cet égard, l'initiative vise à permettre à un plus grand nombre d'entre elles de poursuivre des études et de travailler dans le secteur des TIC.

L'UIT appuie les travaux du Groupe de travail sur la fracture numérique entre les hommes et les femmes de la Commission sur le large bande, qui ont abouti à l'élaboration d'un ensemble de recommandations à l'intention des parties prenantes en vue de faire disparaître les inégalités entre les hommes et les femmes dans le domaine du numérique. Ces recommandations portent sur la nécessité de disposer de données, de stratégies, de politiques, de plans et de budgets, sur les mesures pour supprimer les obstacles que rencontrent les femmes et sur le renforcement de la coopération entre les parties prenantes.

Fer de lance de la Campagne sur les compétences numériques pour l'emploi décent des jeunes lancée conjointement avec l'Organisation internationale du travail (OIT), l'UIT encourage également l'entrepreneuriat dans le cadre d'autres initiatives. Bien qu'elles ne s'adressent pas exclusivement aux femmes, ces initiatives tiennent compte de la problématique hommes-femmes et visent à réduire les inégalités entre les sexes en matière de numérique.

Intégration de la question de l'égalité hommes-femmes à l'UIT

Le Secrétaire général de l'UIT, M. Houlin Zhao, est un Champion de l'égalité des sexes (IGC). Outre sa mobilisation à titre ​personnel en faveur de l'Engagement pour la parité dans le cadre de l'initiative IGC, il a élargi cet engagement à l'organisation tout entière, au titre duquel l'UIT s'efforce de faire en sorte qu'aucun des comités statutaires de l'UIT ne soit composé que d'hommes et que la parité hommes‑femmes soit respectée. En outre, M. Zhao s'est engagé à encourager sans réserve et activement une représentation équilibrée des femmes au sein des délégations et aux fonctions essentielles de présidents et vice-présidents lors de la Conférence de plénipotentiaires de l'UIT de 2018.

L'UIT s'est engagée à mettre en oeuvre le Plan d'action à l'échelle du système des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU-SWAP), cadre de responsabilisation applicable à toutes les entités des Nations Unies et visant à aboutir à la mise en place d'un ensemble de principes communs en matière d'égalité hommes-femmes et d'intégration de ce principe.

Représentée au sein de l'Equipe spéciale du Conseil des chefs de secrétariat des Nations Unies pour la lutte contre le harcèlement sexuel au sein des organisations du système des Nations Unies, l'UIT travaille afin de renforcer les mesures prises pour prévenir et traiter les problèmes de harcèlement sexuel pour continuer à offrir un environnement de travail sûr et agréable.

[i] http://www.intel.com/shewill/