Logo SMSI Sommet Mondial sur la Société de l'information
Nations Unies (ONU)  l'Union internationale des télécommunications  

 

 

 


  

Plan d’action – Genève 2003

C.    Grandes orientations

C8.    Diversité et identité culturelles, diversité linguistique et contenus locaux

23.    La diversité culturelle et linguistique, qui entraîne le respect de l’identité culturelle, des traditions et des religions, est essentielle au développement d’une société de l’information fondée sur le dialogue entre les cultures et sur la coopération régionale et internationale. Elle constitue un facteur important du développement durable.

a)    Elaborer des politiques qui encouragent le respect, la préservation, la promotion et le renforcement de la diversité culturelle et linguistique et du patrimoine culturel dans le contexte de la société de l’information, comme l’expriment les textes pertinents adoptés par les Nations Unies, notamment la Déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle. Il s’agit, entre autres, d’encourager les pouvoirs publics à concevoir des politiques culturelles favorables à la production de contenus culturels, éducatifs et scientifiques et au développement d’industries culturelles locales adaptées au contexte linguistique et culturel des utilisateurs.

b)    Elaborer des politiques et des législations nationales pour permettre aux bibliothèques, archives, musées et autres institutions culturelles de jouer pleinement leur rôle de fournisseurs de contenu - savoirs traditionnels compris - dans la société de l’information, et plus particulièrement de donner accès en permanence aux informations archivées.

c)    Soutenir les efforts visant à développer et à utiliser les TIC pour la préservation de notre patrimoine naturel et culturel, qu’il faut continuer à rendre accessible en tant qu’élément vivant de la culture actuelle. A ce titre, il convient d’élaborer des systèmes qui permettent de donner accès en permanence aux informations numériques et aux contenus multimédias archivés dans des dépôts numériques et de préserver les archives, les collections culturelles et les bibliothèques, mémoire de l’humanité.

d)    Elaborer et mettre en œuvre des politiques visant à préserver, affirmer, respecter et promouvoir la diversité de l’expression culturelle et des savoirs et traditions des populations autochtones, grâce à la création de contenus informatifs variés et à l’utilisation de différentes méthodes, dont la numérisation du patrimoine éducatif, scientifique et culturel.

e)    Soutenir l’élaboration, la traduction et l’adaptation de contenus locaux, la constitution d’archives numériques et la mise en place de diverses formes de médias traditionnels et numériques par les autorités locales. Ces activités peuvent également contribuer à renforcer les communautés locales et autochtones.

f)    Fournir des contenus adaptés à la culture et à la langue de chacun dans le contexte de la société de l’information, en donnant accès aux services traditionnels et numériques des médias.

g)    Encourager, dans le cadre de partenariats public/privé, la création de contenus locaux et nationaux variés, notamment celle de contenus disponibles dans la langue des utilisateurs, et reconnaître et soutenir les activités fondées sur les TIC dans tous les domaines artistiques.

h)    Renforcer les activités qui privilégient les programmes différenciés, dans l’enseignement scolaire ou extrascolaire pour tous et qui permettent aux femmes d’améliorer leurs capacités de communication et d’utilisation des médias, afin de rendre les femmes et les jeunes filles mieux à même de comprendre et d’élaborer des contenus TIC.

i)    Développer, au niveau local, les capacités de création et de diffusion, d’une part de logiciels dans les langues locales, d’autre part de contenus adaptés aux différentes catégories de la population, y compris les analphabètes, les handicapés, les catégories défavorisées ou vulnérables, en particulier dans les pays en développement et dans les pays à économie en transition.

j)    Soutenir les médias communautaires ainsi que les projets faisant appel à la fois aux médias traditionnels et aux nouvelles technologies pour faciliter l’usage des langues locales, la collecte d’informations sur le patrimoine local et sa préservation, en particulier en ce qui concerne la diversité des paysages et la diversité biologique, et reconnaître que ces médias constituent un moyen d’atteindre les communautés rurales et les groupes nomades et isolés.

k)    Renforcer les capacités des peuples autochtones à élaborer des contenus dans leurs langues;

l)    Coopérer avec les peuples autochtones et les communautés traditionnelles en vue de leur donner les moyens d’utiliser leur savoir traditionnel de façon plus efficace et d’en bénéficier dans la société de l’information.

m)    Procéder à des échanges de connaissances, d’expériences et de meilleures pratiques concernant les stratégies et les outils conçus pour promouvoir la diversité culturelle et linguistique aux niveaux régional et sous-régional. Pour ce faire, confier à des groupes de travail régionaux et sous-régionaux l’étude de points spécifiques du présent Plan d’action afin de faciliter les efforts d’intégration.

n)    Evaluer, à l’échelle régionale, l’apport des TIC aux échanges culturels et aux relations culturelles réciproques, et, au vu des résultats de cette évaluation, élaborer des programmes appropriés.

o)    Les pouvoirs publics devraient promouvoir , dans le cadre de partenariats public/privé, des technologies et des programmes de recherche-développement dans différents domaines, tels que la traduction, l’iconographie ou les services à assistance vocale, ainsi que le développement des matériels nécessaires et de divers modèles de logiciels, dont des logiciels propriétaires, des logiciels à code source ouvert et des logiciels libres, tels que polices de caractères normalisés, codes langage, dictionnaires, outils terminologiques et thésaurus électroniques, moteurs de recherche multilingues, outils de traduction automatique, noms de domaine internationalisés, référencement de contenus et logiciels généraux et d’application.

 

 

information de base | première phase: Genève | deuxième phase: Tunis | inventaire | salle de presse | liens

Début de page - Droit d'auteur © SMSI 2007 Tout droits réservés - Logo du SMSI
Confidentialité des informations
Mis à jour le 2007-01-04