Logo SMSI Sommet Mondial sur la Société de l'information
Nations Unies (ONU)  l'Union internationale des télécommunications  

 

 

 


  

Plan d’action – Genève 2003

C.    Grandes orientations

C7.    Les applications TIC et leur apport dans tous les domaines

14.    Les applications des TIC peuvent contribuer au développement durable dans les domaines de l’administration publique, du commerce, de l’enseignement et de la formation, de la santé, de l’emploi, de l’environnement, de l’agriculture et des sciences, dans le cadre des cyberstratégies nationales. Il conviendrait à ce propos de prendre des mesures dans les secteurs suivants:

15.    Administration électronique

a)    Mettre en œuvre des stratégies d’administration électronique axées sur les applications, visant à innover et à promouvoir la transparence dans les processus administratifs et démocratiques, à en améliorer l’efficacité et à renforcer les relations avec les citoyens.

b)    Elaborer, à tous les niveaux, des programmes et des services nationaux dans le domaine de l’administration électronique, adaptés aux besoins des citoyens et des entreprises, afin de parvenir à une répartition plus efficace des ressources et des biens publics.

c)    Soutenir les initiatives de coopération internationale en matière d’administration électronique, afin d’améliorer la transparence, de préciser l’obligation de rendre des comptes et de renforcer l’efficacité à tous les niveaux administratifs.

16.    Commerce électronique

a)    Les gouvernements, les organisations internationales et le secteur privé sont encouragés à faire connaître les avantages du commerce international et de l’utilisation du commerce électronique et à promouvoir l’utilisation de modèles de commerce électronique dans les pays en développement et les pays à économie en transition.

b)    En instaurant un environnement favorable et en généralisant l’accès à l’Internet, les pouvoirs publics devraient chercher à stimuler les investissements du secteur privé et à encourager les nouvelles applications, le développement de contenus et les partenariats public/privé.

c)    Les politiques gouvernementales devraient encourager la croissance des PME et des micro-entreprises dans le secteur des TIC, leur prêter assistance et les aider à adopter le commerce électronique, afin de stimuler la croissance économique et la création d’emplois dans le cadre d’une stratégie de lutte contre la pauvreté par la création de richesses.

17.    Télé-enseignement (voir la section C4)

18.    Télésanté

a)    Promouvoir la collaboration entre pouvoirs publics, planificateurs, professionnels de la santé et autres organismes, avec la participation des organisations internationales, en vue de créer des systèmes de soins de santé et d’information sanitaire fiables, réactifs, d’excellente qualité et à des coûts abordables, et de promouvoir dans le domaine médical la formation continue, l’enseignement et la recherche grâce à l’utilisation des TIC, tout en respectant et en protégeant le droit des citoyens au respect de leur vie privée.

b)    Faciliter, dans le monde entier, l’accès au savoir médical et aux contenus adaptés aux conditions locales afin de renforcer les programmes de prévention et de recherche dans le domaine de la santé publique et de promouvoir la santé des femmes et des hommes, par exemple, en ce qui concerne les contenus sur la sexualité et la santé génésique ou sur les maladies sexuellement transmissibles, ainsi que les maladies qui retiennent l’attention du monde entier, par exemple le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose.

c)    Annoncer, surveiller et maîtriser la propagation des maladies contagieuses grâce à l’amélioration des systèmes communs d’information.

d)    Encourager l’élaboration de normes internationales pour l’échange de données sanitaires, compte dûment tenu des considérations de confidentialité.

e)    Encourager l’adoption des TIC afin d’améliorer les systèmes de soins de santé et d’information sanitaire et d’en étendre la couverture aux zones reculées ou mal desservies ainsi qu’aux populations vulnérables, en reconnaissant le rôle joué par les femmes comme prestataires de soins de santé dans leurs familles et leurs communautés.

f)    Renforcer et élargir les initiatives fondées sur les TIC pour fournir une assistance médicale et humanitaire en cas de catastrophe naturelle et en situation d’urgence.

19.    Cybertravail

a)    Encourager, pour les télétravailleurs et les téléemployeurs, l’élaboration de meilleures pratiques, reposant, au plan national, sur les principes d’équité et de parité hommes/femmes, dans le respect de toutes les normes internationales applicables.

b)    promouvoir de nouvelles méthodes d’organisation du travail et de l’activité économique, dans le but d’améliorer la productivité, la croissance et le bien-être, en investissant dans les TIC et les ressources humaines.

c)    Favoriser le télétravail pour permettre à tous les citoyens, en particulier dans les pays en développement, les PMA et les petits pays, de vivre au sein de leur communauté et de travailler partout, et pour ouvrir aux femmes et aux handicapés de nouveaux débouchés professionnels. Dans le cadre de la promotion du télétravail, une attention particulière doit être accordée aux stratégies qui favorisent la création d’emplois et le maintien d’une main-d’œuvre qualifiée.

d)    Promouvoir, dans les domaines des sciences et des technologies, des programmes d’intervention précoce pour les jeunes filles, afin d’accroître le nombre de femmes dans les métiers des TIC.

20.    Cyberécologie

a)    Les gouvernements, en coopération avec les autres parties prenantes, sont encouragés à utiliser et à promouvoir les TIC au service de la protection de l’environnement et de l’utilisation durable des ressources naturelles.

b)    Les pouvoirs publics, la société civile et le secteur privé sont encouragés à prendre des mesures et à mettre en œuvre des projets et programmes axés sur une production et une consommation durables et sur le recyclage, sans danger pour l’environnement, des matériels et composants utilisés pour les TIC mis au rebut.

c)    Etablir des systèmes de contrôle utilisant les TIC pour prévoir les catastrophes naturelles et les catastrophes causées par l’homme et pour en évaluer l’incidence, en particulier dans les pays en développement, les PMA et les petits pays.

21.    Cyberagriculture

a)    Assurer la diffusion systématique, au moyen des TIC, d’informations sur l’agriculture, l’élevage, la pêche, la sylviculture et l’alimentation, afin de faciliter l’accès à des connaissances et à des informations complètes, à jour et détaillées, en particulier dans les zones rurales.

b)    Dans le cadre de partenariats public/privé, chercher à tirer le meilleur parti possible de l’utilisation des TIC au service de l’amélioration (quantitative et qualitative) de la production.

22.    Cyberscience

a)    Promouvoir des connexions à l’Internet à haut débit, fiables et bon marché, pour l’ensemble des universités et établissements de recherche, afin de les aider, dans le rôle essentiel qui leur revient en matière de production d’informations et de savoir, d’enseignement et de formation, et afin de faciliter la création de partenariats, la coopération et les échanges entre ces institutions.

b)    Promouvoir des programmes de publication électronique, de différenciation des prix et d’accès ouvert, afin de rendre les informations scientifiques abordables et accessibles dans tous les pays, dans des conditions équitables.

c)    Encourager l’utilisation de technologies d’échange entre homologues pour le partage des connaissances scientifiques et celle des prééditions et rééditions de communications rédigées par des scientifiques ayant renoncé au paiement de leurs droits d’auteur.

d)    Promouvoir la collecte, la diffusion et la préservation systématiques et efficaces des données numériques scientifiques essentielles, par exemple en ce qui concerne la démographie et la météorologie, dans tous les pays et ce, à long terme.

e)    Appuyer les principes et les normes relatifs aux métadonnées afin de faciliter la coopération, ainsi que l’utilisation efficace des informations et données scientifiques collectées pour les besoins de la recherche scientifique.

 

 

information de base | première phase: Genève | deuxième phase: Tunis | inventaire | salle de presse | liens

Début de page - Droit d'auteur © SMSI 2007 Tout droits réservés - Logo du SMSI
Confidentialité des informations
Mis à jour le 2007-01-04