Logo SMSI Sommet Mondial sur la Société de l'information
Nations Unies (ONU)  l'Union internationale des télécommunications  

 

 

 


  

Plan d’action – Genève 2003

A.    Introduction

1.    La conception commune et les concepts fondamentaux énoncés dans la Déclaration de principes trouvent leur traduction dans le présent Plan d’action sous la forme de mesures concrètes, le but étant d’atteindre progressivement les objectifs de développement arrêtés à l’échelle internationale, notamment dans la Déclaration du Millénaire, dans le Consensus de Monterrey et dans la Déclaration et le Plan de mise en œuvre de Johannesburg, en favorisant l’utilisation des produits, réseaux, services et applications qui reposent sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) et d’aider les pays à surmonter le problème de la fracture numérique. La société de l’information envisagée dans la Déclaration de principes sera réalisée en coopération et de manière solidaire par les gouvernements et toutes les autres parties prenantes.

2.    La société de l’information est un concept évolutif et son stade de réalisation diffère d’un pays à l’autre, en fonction du niveau de développement. L’évolution de la technologie, entre autres, transforme rapidement les conditions dans lesquelles cette société prend corps. Le Plan d’action est donc un cadre évolutif destiné à promouvoir la société de l’information aux niveaux national, régional et international. La structure particulière du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), qui comprend deux phases, offre la possibilité de tenir compte de cette évolution.

3.    Toutes les parties prenantes ont un rôle important à jouer dans la société de l’information, en particulier dans le cadre de partenariats:

a)    Les gouvernements jouent un rôle essentiel dans l’élaboration et la réalisation, à l’échelle nationale, de cyberstratégies globales, tournées vers l’avenir et durables. Le secteur privé et la société civile ont, dans le dialogue avec les pouvoirs publics, un rôle consultatif important à assumer dans la conception de cyberstratégies nationales.

b)    L’engagement du secteur privé est important pour le développement et la diffusion des technologies de l’information et de la communication (TIC), au niveau des infrastructures, des contenus et des applications. Le secteur privé joue un rôle, non seulement sur le marché, mais aussi dans le cadre plus large d’un développement durable.

c)    L’engagement et la participation de la société civile revêtent tout autant d’importance dans la création d’une société de l’information équitable et dans la mise en œuvre des initiatives liées aux TIC en faveur du développement.

d)    Les institutions internationales et régionales, y compris les institutions financières internationales, ont un rôle clé lorsqu’il s’agit d’intégrer l’utilisation des TIC dans le processus de développement et de mettre à disposition les ressources nécessaires pour édifier la société de l’information et pour évaluer les progrès réalisés.

 

 

information de base | première phase: Genève | deuxième phase: Tunis | inventaire | salle de presse | liens

Début de page - Droit d'auteur © SMSI 2007 Tout droits réservés - Logo du SMSI
Confidentialité des informations
Mis à jour le 2007-01-04