WSIS Logo
UN Logo  ITU Logo  

 

 

 


  
 
 SALLE DE PRESSE : PUBLICATIONS ET ARTICLES : REVUE DE PRESSE DU SMSI
 
Cette section vous offre une mise á jour d’articles publiés et radiodiffusés dans les médias du monde entier au sujet du SMSI
 

 

 Articles: décembre 2003
 
vendredi, 12 décembre 2003
Régulation de l’internet: aucune avancée à attendre du côté du Sommet de Genève (ZD Net)
"Camouflet pour le président de l’Icann: il n’a pas été autorisé à assister aux réunions préliminaires du Sommet mondial sur la société de l’information. Mais l’essentiel est sauvé, le régulateur des noms de domaine restera en place au moins jusqu’en 2005. Paul Towney, le président de l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), n’en est toujours pas revenu. Il a été expulsé d’une réunion de préparation du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), au cours de laquelle les diplomates des Nations unies ont discuté de l’avenir du régulateur en chef du système des noms de domaine (DNS). "

Le président Touré au Sommet mondial sur la société de l'information: plaidoyer pour la "solidarité numérique" (Essor.gov)
"La fracture sépare gravement le Nord et le Sud mais divise aussi à l'intérieur de nos propres États Le message est simple : les belles paroles ne suffisent pas. Il faut du concret. Au premier jour du premier Sommet mondial sur la société de l'information, le pays hôte, la Suisse s'est engagée à verser 4 millions de francs suisses (2,1 milliards de Fcfa)"

La société de l'information, un concept encore difficile à saisir (Courrier International)
"La Société de l'information, qui a eu droit à son premier Sommet mondial pendant trois jours à Genève, laisse dans le doute certains délégués qui ne sont pas sûrs d'avoir très bien saisi le concept, variable d'un continent à l'autre. "

L'info à la peine au Sommet (Le Courrier)
"Conférence géante comme l'ONU aime à les organiser, le premier volet du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI), qui siège actuellement à Genève, a réservé des surprises à ceux qui croyaient y trouver un modèle de communication et de dialogue. Un observateur de longue date de la Genève internationale n'a pas mâché ses mots: «Il est rare qu'un gouvernement dépense autant d'argent pour faire venir autant de monde pour parler de si peu», a-t-il commenté, en allusion au parrainage de la conférence par la Suisse et au peu de résultats escomptés par bien des participants. "

Notre mémoire est en danger (Swiss Info)
"Parmi les principaux défis de la société de l’information figure la sauvegarde de l’immense patrimoine digital qu’elle génère. La rapidité des changements technologiques et la masse de données produites chaque jour rend la tâche de plus en plus difficile. Décembre 2003. Chaque jour, des informations, des données, des chiffres traversent la planète. A chaque seconde, des millions de mots et d’images tournent autour de la Terre. Ce flux ne s’arrête jamais. Même la nuit."

Les Etats-Unis prêts à renforcer leurs programmes d'assistance au développement des technologies de l'information (Xinhuanet)
"Les Etats-Unis s'apprêtent à développer leurs programmes d'assistance dans le domaine des technologies de l'information en faveur des pays pauvres, a annoncé jeudi à Genève John Marburger, conseiller du président américain pour la science et la technologie. "

jeudi, 11 décembre 2003
L'OMS lance un programme d'éducation à la santé par internet (Le Figaro)
"L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé jeudi un programme d'éducation à la santé par internet dans le monde, l'Académie de la santé, en partenariat avec l'entreprise informatique américaine Cisco. Sur l'année universitaire 2003-2004, une quarantaine d'écoles en Jordanie et en Egypte servent de projets pilotes à ce programme qui vise à rendre accessible le savoir médical nécessaire à la prévention et à la guérison de certaines maladies."

Un sommet de l’information verrouillé (L' Hebdo)
"Une bataille planétaire s’est jouée en amont du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI). Une bataille entre titans (Etats-Unis, Europe, Chine, Inde, Russie), loin des feux des médias, découragés parfois par la complexité de l’enjeu. Au final, le sommet échoue sur une déclaration en eau de boudin et des silences assourdissants sur le rôle des médias, la liberté d’expression, la régulation d’internet ou encore la propriété intellectuelle. Mais ces atolls de réflexion correspondent sur le fond avec un thème majeur dont il ne fut pas question non plus à Genève: la sécurité."

L'ONU lance un programme pour promouvoir l'éducation via le net (Swiss Info)
"L'ONU va lancer un programme pour promouvoir l'éducation via l'internet dans les pays en développement. L'initiative a été lancée en marge du Sommet mondial sur la société de l'information, à Genève. Les premières écoles internet seront lancées en 2004. Cette nouvelle structure «travaillera en partenariat avec les autorités locales, les entreprises du secteur privé et les organisations de la société civile», a indiqué le groupe de travail des Nations unies pour les technologies de l'information et de la communication (GeSCI). Le nouveau programme de l'ONU permettra de rassembler différentes programmes d'éducation par internet existants pour leur conférer un «impact mondial». Les premières écoles internet du GeSCI seront lancées en 2004 en Inde, en Bolivie, au Ghana et en Namibie, où des projets locaux «sont déjà en place», a précisé le GeSCI. "

Genève: Pascal Couchepin a ouvert le sommet de l'information (Swiss Info)
"GENÈVE - A Genève, Pascal Couchepin et le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan ont ouvert le Sommet de l'information (SMSI). Ils ont appelé les gouvernements à se mobiliser pour réduire la fracture numérique. Plus de 4500 délégués de 174 Etats, 5000 membres de 663 ONG, 630 représentants de 111 entreprises privées et les envoyés de 72 organisations internationales assistent au sommet, dans une halle de Palexpo, en présence d'un millier de journalistes, soit plus de 13 000 délégués au total. "

mercredi, 10 décembre 2003
Israël tend la main aux Palestiniens (Noubvel Observateur)
"Le ministre israélien des Affaires étrangères Sylvan Shalom a tendu mercredi la main aux Palestiniens, annonçant une aide dans le domaine économique et laissant entendre qu'Israël est prêt à une rencontre à brève échéance entre le Premier ministre Ariel Sharon et son homologue palestinien Ahmed Qoreï. Sylvan Shalom a indiqué que le président égyptien Hosni Moubarak, qu'il venait de rencontrer à Genève pendant plus d'une heure, s'était "en personne engagé à aider les deux parties (Israël et les Palestiniens) à reprendre la négociation"."

Le Premier ministre conduit la France au Sommet mondial sur la société de l'information (www.premier-ministre.gouv.fr)
"Le sommet mondial de la société de l'information, organisé sous le haut patronage des Nations Unies, est la première rencontre internationale permettant de réunir les représentants des Etats, le secteur privé et la société civile, afin d'envisager l'avenir du réseau internet. Il sera particulièrement consacré aux moyens de réduire la fracture numérique Nord-Sud."

FRACTURE NUMERIQUE : Premier sommet sur la sociétéde l'Information à Genève (Nouvel Observateur)
"Le premier Sommet mondial sur la société de l'information qui vise à combler le fossé entre riches et pauvres dans l'accès aux outils de communication comme l'Internet s'ouvre ce mercredi à Genève. Exclue, l'association Reporters sans frontières diffusera une radio pirate. "

N'oublions pas l'Afrique (Le Figaro)
"A l'heure où s'ouvre à Genève le sommet mondial sur la société de l'information, il me paraît utile de préciser ce que recouvre ce terme et de replacer l'Afrique au coeur du débat. Sous la pression des technologies nouvelles, le monde a évolué en quelques décennies vers une société globale de l'information et de la communication, en laissant toutefois les pays les plus pauvres à l'écart de cette évolution."

A Genève, l'ONU tente d'équilibrer la "société de l'information (CRI Online)
"Plus de 16 000 représentants de gouvernement devaient se réunir, du 10 au 12 décembre, pour lancer un ambitieux programme visant à combler le fossé qui sépare le nord et le sud en matière d'accès au savoir. Le président sénégalais propose de créer un Fonds mondial de solidarité numérique. Genève de notre correspondante Plus de 16 000 délégués représentant des gouvernements, la société civile et le secteur privé se réunissent du 10 au 12 décembre, à Genève, après plus de deux ans et demi de négociations, pour le Sommet mondial de la société de l'information (SMSI). "

Les Etats-Unis en tête dans l'utilisation de technologies de l'information (CRI Online)
"Les Etats-Unis sont les plus grands utilisateurs de technologies de l'information; l'Afrique du Sud, premier pays du continent, se classe à la 37ème place et la Chine à la 51ème place, indique un rapport rendu public mardi par le Forum économique mondial à la veille du sommet mondial sur la société de l'information. Selon le rapport, le fossé numérique se réduit entre le Nord et le Sud. Un certain nombre de pays en voie de développement, en Asie et en Amérique latine, rattrapent en effet leur retard sur les pays industrialisés. "

Comment le Sénégal a préparé la première phase (Le Soleil)
"La préparation du Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI) de Genève et Tunis est un processus qui a débuté depuis l’année 2000, avec une série de rencontres auxquelles le Sénégal était généralement bien représenté et lors desquelles il a influencé de manière significative les conclusions. Aujourd’hui, le travail de préparation du Sénégal est dirigé par M. Mamadou Diop Decroix, ministre de l’Information et de la Coopération africaine dans les NTIC. Il est appuyé par une équipe composée de membres de la Présidence, de la Primature, du ministère des Affaires étrangères, de représentants du Sénégal dans les organisations internationales du secteur des NTIC, du secteur privé et de la Société civile. Plusieurs activités ont été menées dans le cadre de la préparation du Sénégal, depuis le lancement de l’initiative du sommet. En voici les plus marquantes. "

Les États-Unis affirment leur position dominante en Afrique (Investigateur)
"La délégation des États-Unis au Sommet mondial sur la société de l'information compte souligner, lors de cette réunion, qu'un secteur privé dynamique et l'État de droit sont les fondements essentiels du développement des technologies de l'information et de la communication. Ainsi les États-Unis continuent leur offensive sans précédent en Afrique. En se plaçant dans le secteur de l’information et donc du commerce en ligne, les États-Unis prennent une longueur d’avance sur les challengers russes, chinois et bien entendu français."

Sommet mondial sur la société de l'information: lancement à 14h00 (La Liberte)
"GENÈVE - Dix mille délégués, 169 pays, 65 chefs d'Etat et de gouvernement, 500 spécialistes et une organisation de 15 millions de frs.: Genève est prête pour le Sommet mondial sur la société de l'information. Pascal Couchepin et Kofi Annan l'ouvriront à 14h00. L'objectif de ce sommet est de réduire la fracture numérique entre le Nord et le Sud. Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger dirigera la délégation suisse, assisté par sa collègue Micheline Calmy-Rey. Une centaine d'événements parallèles sont organisés en marge du sommet officiel, comme le Forum mondial des médias électroniques et la conférence sur le rôle de la science dans la société de l'information avec 500 spécialistes réunis au CERN débutée lundi."

Les Etats-Unis en tête dans l'utilisation de technologies de l'information (Xinhuanet)
"Les Etats-Unis sont les plus grands utilisateurs de technologies de l'information; l'Afrique du Sud, premier pays du continent, se classe à la 37ème place et la Chine à la 51ème place, indique un rapport rendu public mardi par le Forum économique mondial à la veille du sommet mondial sur la société de l'information. Selon le rapport, le fossé numérique se réduit entre le Nord et le Sud. Un certain nombre de pays en voie de développement, en Asie et en Amérique latine, rattrapent en effet leur retard sur les pays industrialisés. "

mardi, 9 décembre 2003
Fonds de solidarité: le Nord serait le 1er à en profiter, selon Wade (Actu Live)
"Les pays du Nord ont intérêt à contribuer à l'accès des pays du Sud à l'internet et la téléphonie, qui à terme représenteront un "marché immense", estime le président sénégalais Abdoulaye Wade, à l'origine de l'idée d'un Fonds de solidarité numérique international. "Si les pays du Nord avaient mieux compris la notion de Fonds de solidarité numérique, ils en seraient les premiers défenseurs car si nous obtenons des ressources financières, c'est à eux que nous achèterons les équipements", déclare M. Wade au quotidien La Tribune de Genève, à la veille de l'ouverture du premier sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) sur les bords du Léman."

Financer des projets, c'est bien. Financer les bons projets, c'est mieux (Le Temps)
"Questions à Walter Fust, patron de la Direction suisse du développement et de la coopération. Dès 9 heures ce matin, les délégations gouvernementales du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) se retrouvent pour une ultime réunion. Elles doivent essayer de trouver un accord sur la création - ou non - d'un fonds de solidarité numérique. Emmenés par le Sénégal, les pays en développement insistent pour que ce fonds soit créé dès le Sommet de Genève. Plusieurs pays industrialisés, dont les Etats-Unis, y sont hostiles. Directeur de la DDC et maître d'÷uvre de la plate-forme ICT4D (technologies de l'information et de la communication en faveur du développement) qui se tient en parallèle au SMSI, Walter Fust doute de l'utilité actuelle d'un tel fonds. Le Temps: Faut-il créer ce fonds de solidarité numérique? "

 

 

Début de page - Droits d'auteur © UIT 2014 Tous droits réservés - Logo du SMSI
Confidentialité des informations
Mis à jour le Date de création : 2014-09-22