Logo SMSI Sommet Mondial sur la Société de l'information
Nations Unies (ONU)  l'Union internationale des télécommunications  

 

 

 


  

Wsis-online Networkshop
La plate-forme communautaire du Sommet Mondial sur la Société de l'Information
Lance un « processus informel d'identification de ressources »
Pour faciliter la mise en ceuvre du Plan d'Action

Une communauté mondiale ne peut se construire sans des mécanismes innovants permettant à chacun de participer à l'effort commun.

C'était, dès l'origine, l'ambition du Sommet Mondial sur la Société de l'Information : permettre à tous les acteurs, publics, privés, issus de la société civile et aux organisations internationales d'identifier ensemble et de traiter les défis et les opportunités de la Révolution numérique. C'est pour faciliter ces échanges que la Suisse s'est portée candidate pour accueillir la première phase du SMSI et s'est fortement investie dans sa préparation.

Des mécanismes de gouvernance au niveau global ne pourront se mettre en place que progressivement, domaine après domaine, après l'identification par tous les acteurs de leurs sujets d'intérêt ou de préoccupation communs. Ce fut l'objet de la phase préparatoire.

Le sommet de Genève marque aujourd'hui une étape décisive. Via la Plan d'action, il définit un Agenda, une liste de sujets à traiter. II lance surtout un processus de deux ans autour de deux défis

•            Développer des partenariats opérationnels pour lutter contre la pauvreté;

•            Construire un consensus sur des enjeux politiques et légaux de plus en plus complexes

Mais les gouvernements seuls ne peuvent assurer la mise en oeuvre du plan d'action de Genève. Celle-ci demande la mobilisation de nombreuses entités, y compris au niveau le plus local.

Le 10 Décembre, un séminaire interactif, ou networkshop, s'est tenu en présence ou avec le soutien de représentants de gouvernements, de la société civile, du secteur privé et d'organisations internationales. Il a montré comment la plate­forme wsis-online.net devient désormais la base d'un processus de consultation facilitant la mise en oeuvre du plan d'Action durant la période entre Genève et Tunis.

Pour chacun des quelque 60 à 70 sujets identifiés par le sommet, les acteurs concernés sont invités à indiquer via la plate-forme

•           Les groupes de travail ou les résaux qu'ils ont déjà institués ou auxquels ils appartiennent ;

•           Les événements qu'ils organisent durant la période 2004-2005 ;

•           Les documents ou projets clés à leurs yeux pour illustrer les différentes facettes de la question.

Ce processus informel d'identification de ressources catalysera la formation de réseaux thématiques et nourrira la préparation de la seconde phase. Facilité par un groupe de support léger, il est au service de tous les participants du sommet et de tous les membres de leurs réseaux.

Cette démarche a été initiée par le pays hôte du sommet, avec le soutien en particulier de l'Ambassadeur Daniel Stauffacher et de M. Walter Fust, Directeur de l'Agence de Coopération suisse, que je tiens ici à remercier personnellement.

Cette approche pragmatique suscite aujourd'hui un intérêt réel; elle est ouverte à tous les acteurs souhaitant la faciliter et contribuer à sa mise en oeuvre.

 

information de base | première phase: Genève | deuxième phase: Tunis | inventaire | salle de presse | liens

Début de page - Droit d'auteur © SMSI 2006 Tout droits réservés - Logo du SMSI
Confidentialité des informations
Mis à jour le 2003-12-12