Logo SMSI Sommet Mondial sur la Société de l'information
Nations Unies (ONU)  l'Union internationale des télécommunications  

 

 

 


  
 INFORMATION DE BASE : À PROPOS DU SMSI
 Un Sommet sur la société de l'information: pourquoi?
 

La révolution numérique
La révolution numérique, alimentée par les technologies de l'information et de la communication, bouleverse radicalement nos modes de pensée, de comportement, de communication, de travail et de rémunération. Elle ouvre de nouvelles perspectives à la création du savoir, à l'éducation et à la diffusion de l'information. Elle modifie en profondeur la façon dont les pays du monde gèrent leurs affaires commerciales et économiques, administrent la vie publique et conçoivent leur engagement politique. Elle permet de fournir rapidement une assistance humanitaire et des soins de santé et d'envisager autrement la protection de l'environnement. Elle offre même de nouveaux débouchés à l'industrie des divertissements et des loisirs. L'accès à l'information et au savoir, qui est indispensable à la réalisation des objectifs de développement énoncés dans la Déclaration du Millénaire, peut améliorer le niveau de vie de millions de personnes de par le monde. En outre, l'amélioration de la communication entre les peuples contribue à la résolution des conflits et à la réalisation de la paix mondiale.

La fracture numérique
Paradoxalement, alors que la révolution numérique fait reculer les frontières du village global, l'immense majorité des habitants du monde restent en marge de ces progrès. Alors que le fossé, entre la connaissance et l'ignorance, ne cesse de s'élargir, l'écart de développement entre les riches et les pauvres, d'un pays à l'autre et à l'intérieur d'un même pays, se creuse. Les pays doivent donc impérativement s'efforcer de réduire cette fracture numérique et d'accélérer la réalisation des objectifs de développement pour le Millénaire en utilisant les TIC.

Le Sommet mondial répond à un besoin 
Reconnaissant que cette nouvelle dynamique nécessitait l'organisation d'un débat au niveau mondial, l'Union internationale des télécommunications, suivant une proposition du Gouvernement de la Tunisie, a décidé à sa Conférence de plénipotentiaires de Minneapolis en 1998, dans sa Résolution 73, d'organiser un Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI), dont la tenue serait inscrite à l'ordre du jour de l'Organisation des Nations Unies.

En 2001, le Conseil de l'UIT a décidé que le Sommet aurait lieu en deux phases, dont la première se tiendrait du 10 au 12 décembre 2003 à Genève, et la seconde du 16 au 18 novembre 2005 à Tunis. Cette décision a été approuvée par l'Assemblée générale des Nations Unies dans sa Résolution 56/183, aux termes de laquelle l'UIT devait jouer un rôle de premier plan dans l'organisation de ce Sommet, en collaboration avec d'autres organisations et partenaires intéressés. Il était recommandé en outre dans cette même Résolution que le soin de préparer le Sommet soit confié à un comité préparatoire intergouvernemental à composition non limitée - ou PrepCom - qui en établirait l'ordre du jour, arrêterait les modalités de participation d'autres parties prenantes au Sommet et mettrait au point le texte du projet de Déclaration de principes et du projet de Plan d'action.

 

 

information de base | première phase: Genève | deuxième phase: Tunis | inventaire | salle de presse | liens

Début de page - Droit d'auteur © SMSI 2008 Tout droits réservés - Logo du SMSI
Confidentialité des informations
Mis à jour le 2008-03-26