Banner WTPF 2009

Union internationale des télécommunications, 22 Avril 2009
Discours d'ouverture - Dr Hamadoun I. Touré, Secrétaire général


Excellences,
Chers collègues,
Mesdames et Messieurs,

Eu tenho um enorme prazer em estar aqui em Lisboa junto de tão muitos participantes, e em particular do Governo português que é anfitrião deste encontro.
[Traduction: C'est pour moi un grand plaisir d'être ici aujourd'hui à Lisbonne avec autant de participants, et en particulier nos aimables hôtes portugais.]

Em nome da UIT, gostaría de lhe agradecer pela sua ajuda infalível e calorosas boas-vindas ao acolher o Fórum mundial sobre políticas de telecomunicações de 2009. Muito obrigado.
[Traduction: Au nom de l'UIT, je tiens à vous remercier pour votre soutien sans failles et votre accueil chaleureux à l'occasion du Forum mondial des politiques de télécommunication de 2009. Merci beaucoup.]

Je vous remercie.

C'est également un grand honneur d'ouvrir le Forum en présence de Mario Lino, Ministre des travaux publics, des transports et des communications du Portugal et de Viviane Reding, Commissaire européenne chargée de la société de l'information et des médias.

Avant de commencer, je voudrais toutefois que nous partagions un moment de silence à la mémoire de Ivy Matsepe-Casaburri, qui nous a quittés soudainement le 6 avril. Ivy était la Ministre des communications de la République sudafricaine depuis 1999.

Ivy a travaillé sans relâche à la mise en place de services de télécommunication, non seulement en République sudafricaine, mais aussi sur l'ensemble du continent africain, et elle a joué un rôle important dans un grand nombre d'activités de l'UIT.

Pour moi personnellement, elle était comme une sœur. Nous sommes heureux de l'avoir connue et d'avoir partagé une partie de notre vie avec elle.

Merci, Ivy.

C'est notre quatrième FMPT, convoqué conformément à la Décision 9 de la Conférence de plénipotentiaires de l'UIT qui s'est tenue à Antalya en 2006. Lors de nos précédents Forums des politiques, organisés en 1996, 1998 et 2001, l'ordre du jour était limité, mais cette fois‑ci, il est beaucoup plus large.

Cette situation est liée à l'évolution rapide des TIC et souligne l'importance cruciale de notre secteur pour la prospérité socio-économique globale.

C'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons lancé le FMPT de 2009 avec un concours vidéo, afin de voir ce que les jeunes avaient à dire sur l'avenir des TIC.

C'était une première pour l'UIT, et je suis ravi de vous annoncer que ce concours a eu beaucoup de succès, avec plus 30 vidéos soumises par des jeunes du monde entier.

Il a été difficile de choisir cinq lauréats, mais après une procédure d'évaluation approfondie, nous avons sélectionné cinq jeunes pour leurs contributions exceptionnelles. Ils recevront un prix vendredi après-midi.

Mesdames et Messieurs,

Compte tenu de la situation financière et économique actuelle, nous avons organisé hier un Dialogue stratégique de haut niveau sur le thème "Faire face à la crise".

Tout en étant conscients des vrais problèmes auxquels le monde – y compris notre secteur – est confronté, nous sommes restés positifs dans nos discussions d'hier et nous nous sommes avant tout intéressés aux raisons d'être optimistes et aux moyens d'aller de l'avant.

Nous avons souligné la nécessité de faire en sorte, y compris et peut-être surtout pendant les périodes difficiles, que les populations du monde entier continuent à bénéficier d'un accès toujours plus large aux TIC, le développement des TIC étant l'un des principaux moteurs du progrès socio-économique.

Nous avons également abordé des sujets essentiels pour lesquels la coopération du secteur public et du secteur privé peut faire une grande différence (par exemple les sujets du partage de l'infrastructure et du renforcement des capacités) et nous avons insisté sur le maintien d'une unité d'action pour la recherche de solutions destinées à stimuler les investissements et la croissance et à ouvrir la voie de la reprise et du développement économiques.

De fait, s'il est un point positif qui ressort de cette crise, c'est bien une perception accrue de la nécessité pour nous tous de travailler ensemble.

Je suis maintenant impatient d'engager pendant les trois jours qui viennent, l'examen avec les délégués de tous les points inscrits à notre ordre du jour chargé.

Beaucoup de travaux préparatoires ont déjà été réalisés. Le Groupe informel d'experts du FMPT s'est réuni trois fois à Genève au cours de l'année passée et une nouvelle fois ce lundi ici à Lisbonne, et je voudrais le remercier pour ses efforts.

Le Rapport du Secrétaire général, qui sera présenté plus en détail un peu plus tard dans la matinée, incorpore les travaux du Groupe informel d'experts ainsi que de nombreuses contributions de nos Etats Membres et Membres de Secteur.

Le Rapport contient en annexe six projets d'avis qui ont été approuvés par le Groupe d'experts.

Chers collègues,

L'un des grands avantages du FMPT est qu'il n'est pas censé produire des textes ayant la valeur contraignante d'un traité international, ce qui veut dire que nous sommes plus libres de dire ce que nous ressentons et d'écouter avec l'esprit peut-être plus ouvert que d'habitude.

Nous pouvons donc débattre des questions de manière audacieuse et franche, sachant que les avis que nous adopterons ici à Lisbonne pourront servir à guider les politiques actuelles des TIC sur le plan mondial et les efforts de réglementation et de normalisation dans le monde entier ainsi que les activités mêmes de l'UIT pour l'année à venir.

Conformément à la fameuse Décision 9 que j'ai mentionnée plus tôt, le FMPT couvre quatre grands thèmes de discussion:

  •  Convergence et questions de politiques publiques liées à l'Internet;
  •  Réseaux de prochaine génération;
  •  Nouvelles questions en rapport avec les politiques et la réglementation des télécommunications; et
  •  Le Règlement des télécommunications internationales.

Voyons chacun d'eux successivement:

La convergence est sans doute la force motrice la plus puissante qui transforme le paysage actuel des TIC, les nouvelles technologies et plates-formes ne cessant d'éroder les liens entre l'infrastructure et les applications.
Un bon exemple est la téléphonie standard, qui n'est plus seulement acheminée sur le réseau téléphonique ordinaire de fils en cuivre, mais aussi par les ondes, les câbles coaxiaux de télévision ou l'Internet.

La convergence va de pair avec le réseau de données le plus important au monde, l'Internet, qui n'est plus simplement une ressource d'informations, mais qui sert aussi de plus en plus de support à une multitude d'applications et de processus essentiels pour les affaires.

Cette situation soulève d'importantes questions sur la gestion des sources, et en particulier la gestion des domaines de premier niveau, l'attribution des adresses IP et les réglementations qui établissent à qui il appartient de définir les règles associées.

Etant donné que l'Asie-Pacifique est maintenant la région qui possède la plus grande part d'utilisateurs Internet et que les pays en développement sont sous-représentés dans les mécanismes actuels de gouvernance, il est urgent de faire en sorte que les cadres de gouvernance reflètent les nouvelles réalités du marché. J'espère donc que ce sujet très complexe suscitera des débats constructifs.

Quant aux réseaux de prochaine génération, la technologie de commutation par paquets des réseaux NGN existe désormais et commence déjà à remplacer les réseaux traditionnels à commutation de circuits qui ont servi de base à la téléphonie depuis son invention, qui remonte à bien plus d'un siècle.
A l'UIT, nous sommes à la pointe du passage aux réseaux NGN avec notre Initiative mondiale de normalisation des réseaux NGN, l'un des projets de normalisation les plus vastes jamais entrepris.


Malgré tous les avantages qu'ils offrent, les réseaux NGN comportent toutefois leurs propres difficultés, par exemple dans le domaine de la réglementation. En effet, il subsiste une incertitude sur la question de savoir si les mécanismes existants suffisent pour assurer une migration sans heurts.

Nous avons tous hâte de disposer d'une connectivité transparente aux services large bande sur n'importe quel réseau et n'importe quel dispositif et ce, dans le monde entier, mais nous devons absolument garantir l'interopérabilité avec les réseaux en place.

S'agissant maintenant des nouvelles questions en rapport avec les politiques et la réglementation des télécommunications, je voudrais souligner combien il est important de trouver des solutions mondiales à des problèmes qui, de plus en plus, sont des problèmes mondiaux.

Les problèmes posés par exemple par l'établissement de la confiance et de la sécurité dans l'utilisation des TIC, la protection des enfants en ligne, la gestion des droits numériques et la confidentialité des données, ne peuvent simplement être traités sans coordination et de façon fragmentée.

Une collaboration internationale est également nécessaire pour résoudre les nouvelles questions relatives à la gestion des fréquences et des satellites, dues aux nouveaux types de réseaux et de dispositifs et à l'augmentation rapide de la demande de largeur de bande.

Au niveau mondial, nous devons aussi continuer à étudier comment les TIC peuvent nous aider à faire face au changement climatique, par exemple en les déployant dans des systèmes d'alerte avancée, en les utilisant pour surveiller des variables climatiques et en tirant parti des possibilités qu'elles offrent pour aider à réduire les émissions dans d'autres secteurs.

Le quatrième thème de discussion de cette semaine est le Règlement des télécommunications internationales, le RTI.

Le RTI actuel est entré en vigueur il y a près de vingt ans mais, depuis, le secteur auquel il se rapporte a changé au point d'être méconnaissable. En 1990, les pouvoirs publics de nombreux pays avaient encore essentiellement pour rôle celui de fournisseur de services téléphoniques analogiques; aujourd'hui, ils doivent garantir des politiques et une réglementation équitables pour tout un ensemble de services multimédias convergents, acheminés sur de nombreux types différents de réseaux et de dispositifs.

Nous devons donc saisir l'occasion qui nous est donnée par ce Forum pour étudier les nouvelles questions concernant les réseaux et services de télécommunication internationaux en lien avec le RTI.

Mesdames et Messieurs,

Pour conclure, permettez-moi de remercier encore une fois chacun de vous pour votre présence ici cette semaine, c'est une occasion exceptionnelle de contribuer à façonner l'avenir.

Comme vous le savez, je suis optimiste. Et je souhaite rappeler la citation suivante que le premier ministre britannique, Winston Churchill, a prononcée pendant la guerre:

"An optimist sees the opportunity in every difficulty."
[Traduction: L'optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté.]

Nous traversons actuellement une période particulièrement difficile de l'histoire mondiale, sans doute la plus difficile depuis la seconde guerre mondiale. Mais, dans ces temps difficiles, les opportunités sont nombreuses et je suis convaincu qu'ensemble, nous pouvons les découvrir et rendre le monde meilleur.

Merci.