Go Top
Go Top

Engagée à connecter le monde

Salle de presse • Communiqué de presse

Partager cette page
Facebook Twitter LinkedIn e-Mail

Des experts de l'UIT s'intéressent à l'utilisation dynamique du spectre

Discussions sur la gestion du spectre, axées sur les bonnes pratiques pour l'utilisation des espaces blancs par les systèmes de radiocommunication cognitifs (CRS)

Genève, le 24 janvier 2014 – D'éminents professionnels du secteur, des régulateurs, opérateurs, équipementiers et membres d'instituts de recherche se sont réunis à Genève dans le cadre d'un Atelier de l'UIT sur les espaces blancs et les systèmes de radiocommunication cognitifs (CRS).

On entend par "espaces blancs" les fréquences radioélectriques susceptibles d'être utilisées à des emplacements et à des moments donnés sans causer de brouillage préjudiciable aux services de radiocommunication existants ni demander à être protégées contre ces brouillages. On entend par système CRS un système de radiocommunication capable d'obtenir des informations sur son environnement et d'adapter en conséquence de manière dynamique ses paramètres d'exploitation afin de fonctionner sans causer de brouillage préjudiciable.

L'UIT a pour caractéristique de servir de cadre à des débats réunissant toutes les parties prenantes sur les aspects techniques, opérationnels, économiques et réglementaires de la gestion du spectre.

Les discussions au cours de cet atelier étaient centrées sur la réglementation et les bonnes pratiques internationales et nationales pour l'utilisation des espaces blancs par les systèmes de radiocommunication cognitifs. La Conférence mondiale des radiocommunications de l'UIT, réunie en 2012, avait conclu que le cadre réglementaire actuellement en place sur le plan international pouvait s'adapter sans changement aux systèmes de radiocommunication cognitifs. La mise au point de systèmes tels que ceux qui utilisent les espaces blancs pour la télévision relève donc au premier chef de la compétence du régulateur dans chaque pays. Les régulateurs eux-mêmes seront tributaires des bonnes pratiques en cours d'examen par les Commissions d'études 1, 5 et 6 de l'UIT-R. L'UIT est totalement favorable à l'utilisation du spectre dans le cadre d'accords de partage avec les services existants, afin de promouvoir une utilisation plus rationnelle de cette ressource, tout en assurant la protection d'autres services, ce qui offre une garantie à long terme pour les investissements dans les systèmes de radiocommunication.

La Commission d'études 1 de l'UIT-R (qui s'occupe de la gestion du spectre) devrait publier, au milieu de l'année 2014, un rapport sur les bonnes pratiques en la matière pour les systèmes de radiocommunication cognitifs. Les participants à cet atelier ont insisté sur le fait que ces bonnes pratiques devaient traiter de la coordination des bases de données de géolocalisation dans les zones frontalières, de la coexistence entre utilisations assujetties à licence et utilisations non assujetties à licence dans les mêmes parties de spectre, de l'homologation des équipements et de la surveillance des marchés, et enfin des moyens de surveiller et de résoudre les cas de brouillage préjudiciable que peuvent causer les systèmes non assujettis à licence aux systèmes assujettis à licence.

Comme l'a déclaré Hamadoun I. Touré, Secrétaire général de l'UIT, "La gestion du spectre à l'échelle mondiale, de manière impartiale, est l'une des missions clés de l'UIT. Les Etats Membres de l'Union nous ont confié ce mandat, qui va prendre encore plus d'importance alors que nous nous préparons à faire face à une croissance exponentielle du volume de données et du nombre d'appareils connectés. L'UIT continuera à collaborer avec tous ses membres et toutes ses parties prenantes pour assurer une gestion équitable et efficace de cette précieuse ressource, commune à toute l'humanité".

Plusieurs ateliers sur ce thème seront organisés par l'UIT au cours des mois à venir pour encourager la collaboration et la discussion.

Ainsi que l'a dit François Rancy, Directeur du Bureau des radiocommunications de l'UIT, "Cet atelier et les discussions futures à l'UIT sur ce sujet contribueront à mieux faire comprendre ce que l'on attend des systèmes cognitifs, par exemple ceux qui utilisent les fréquences inexploitées du service de radiodiffusion télévisuelle et aideront l'UIT à étudier et faire connaître les bonnes pratiques en la matière. Ils faciliteront aussi le développement durable des systèmes de radiocommunication cognitifs, en harmonie avec d'autres systèmes utilisant les mêmes parties de spectre".

"L'UIT continue à jouer le rôle qui est le sien en facilitant le dialogue entre les professionnels du secteur et les administrations de ses Etats Membres, en vue de créer un environnement qui stimule l'accès aux télécommunications à large bande grâce à une utilisation plus efficace du spectre", a déclaré M. Sergey Pastukh, Président de la Commission d'études 1 de l'UIT-R.

Les débats et la retransmission sur le web de cet atelier, ainsi que d'autres références intéressantes, peuvent être consultés sur: www.itu.int/go/ITU-R/RWP1B-SMWSCRS-14.

Pour obtenir de plus amples renseignements, mettez-vous en rapport avec:

Sanjay Acharya
Chef, relations avec les médias et information du public, UIT
tel +41 22 730 5046
tel +41 79 249 4861
tel sanjay.acharya@itu.int
Grace Petrin
Responsable des communications, Bureau des radiocommunications de l'UIT
tel +41 22 730 5810
tel +41 79 559 1428
tel  brpromo@itu.int 
 

A propos de l'UIT

 

Suivez-nous
Droits d'auteur © UIT 2014 Tous droits réservés Commentaires  Contactez-nous  Accessibilité