Go Top
Go Top

Engagée à connecter le monde

Salle de presse • Communiqué de presse

Partager cette page
Facebook Twitter LinkedIn e-Mail

La technologie – élément clé d'un environnement durable

Le message de l'UIT à la Conférence mondiale sur les changements climatiques

Genève, le 13 juillet 2011 - Avant la tenue de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP-17) qui aura lieu à Durban (République sudafricaine), les participants au Colloque organisé par l'UIT au Ghana sur les TIC et le changement climatique ont une nouvelle fois appelé les leaders mondiaux à reconnaître que les technologies de l'information et de la communication (TIC) pouvaient jouer un rôle dans l'atténuation des effets du changement climatique et l'adaptation à ces changements.

L'un des documents issus de ce colloque demande à l'UIT, en tant qu'institution spécialisée des Nations Unies pour les TIC, de prendre la tête d'une coalition exhortant les délégués à la Conférence COP-17 à tenir compte des immenses potentialités offertes par les TIC pour diminuer les émissions dans toutes les branches d'activité. Ce document appelle à adopter une méthode de fabrication et de recyclage "en boucle fermée", qui entraînera une diminution du volume de matières premières à extraire et à traiter. Il appelle en outre à reconnaître l'utilité des TIC dans la surveillance de la déforestation, des modes de culture et d'autres phénomènes liés à l'environnement.

L'existence d'une référence spécifique aux TIC dans le texte de négociation de la COP-17, ainsi que l'adoption d'une méthode convenue de mesure de l'empreinte carbone des équipements TIC et son intégration dans les programmes nationaux d'adaptation/d'atténuation encourageraient le secteur des TIC à investir dans les pays en développement et contribueraient à réduire la fracture numérique, tout en aidant à lutter contre le changement climatique – dans un scénario profitable à toutes les parties. D'ores et déjà, l'UIT s'emploie activement à mettre au point une méthode pouvant servir de critère fiable et exact pour évaluer l'empreinte carbone de divers équipements TIC.

Le Dr Hamadoun Touré, Secrétaire général de l'UIT, a souligné que l'Union était résolue à fournir les compétences techniques nécessaires pour l'atténuation des effets des changements climatiques et l'adaptation à ces effets. "Il est désormais manifeste, pour la plupart des observateurs, que les TIC ont un rôle fondamental à jouer à cet égard. La prise en compte de ce fait au niveau international donnera aux pays de solides raisons de déployer, face aux changements climatiques, des stratégies intégrant une forte composante TIC", a-t-il déclaré.

S'exprimant à l'ouverture du colloque organisé au Ghana, Malcolm Johnson, Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications de l'UIT, a dit: "Aujourd'hui, on ne peut imaginer un monde sans les TIC. Elles font partie intégrante de la quasi-totalité de la vie sociale et économique. Pourtant, alors que la généralisation de leur usage a modifié spectaculairement les modes de vie et a dopé la croissance économique, la popularité même de ces technologies fait qu'elles contribuent, de plus en plus, à l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre. En revanche, les TIC sont sans doute le meilleur moyen de réduire ces émissions dans les secteurs extrêmement polluants de la production d'énergie, de l'élimination des déchets, de la construction et des transports. Tel est le message que nous devons faire passer à la COP-17".

Au cours de ce colloque, l'UIT a annoncé le lancement au Ghana d'un projet en deux volets relatif aux TIC et aux changements climatiques. Dans le cadre du premier de ces volets, placé sous la direction du Ministère des communications, avec l'appui de Research in Motion (RIM), on se demandera comment utiliser les TIC pour aider le Ghana à s'adapter aux effets de ces changements. Dans le cadre du second volet, placé sous la direction de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) du Ghana, avec l'appui de Vodafone Ghana, on se demandera comment le secteur des télécommunications au Ghana peut réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Ce projet sera l'occasion d'expérimenter, pour la première fois, la méthode de l'UIT relative à l'Evaluation de l'impact environnemental pour le secteur des TIC.

La rencontre organisée au Ghana était la sixième de la série de Colloques UIT entamée en 2008 sur les TIC, l'environnement et les changements climatiques, après ceux de Kyoto, Londres, Quito, Séoul et Le Caire. Ce colloque était le premier à aborder la question du développement durable au sens large, en recensant diverses recommandations formulées par les professionnels des TIC et susceptibles d'être présentées à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (CNUDD 2012 ou Rio+20). Ce colloque, qui a été ouvert par John Dramani Mahama, Vice-Président de la République du Ghana, a été suivi par plus de 350 délégués du monde entier, ainsi que par une quarantaine de participants à distance.

Pour avoir plus d'informations sur les activités de l'UIT dans le domaine des changements climatiques, cliquer sur: www.itu.int/climate.

Pour de plus amples informations, veuillez vous adresser à:

Toby Johnson
Responsable des communications, UIT
tel +41 22 730 5877
mobile +41 79 249 4868
email toby.johnson@itu.int 
Sarah Parkes
Chef, relations avec les médias et information du public, UIT
tel +41 22 730 6135
mobile +41 79 599 1439
email pressinfo@itu.int 

 

A propos de l'UIT...

 

Suivez-nous
Droits d'auteur © UIT 2014 Tous droits réservés Commentaires  Contactez-nous  Accessibilité