Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

Dubaï, Emirats arabes unis Conférence Middle East Spectrum 2011
Nouvelles tendances, nouveaux défis
 
image
Photographe: Shutterstock

L’Autorité de réglementation des télécommunications des Emirats arabes unis a organisé les 29 et 30 mars 2011 à Dubaï la Conférence Middle East Spectrum. Cette manifestation, qui en est à sa deuxième année, a accueilli 110 délégués venus de 27 pays — experts internationaux en gestion du spectre, hauts responsables gouvernementaux, représentants des autorités de réglementation et des opérateurs de télécommunications, ainsi que des entreprises du secteur privé venues de toute la région.

Le Secrétaire général de l’UIT, Hamadoun I. Touré, a été au nombre des personnalités à s’adresser à la Conférence lors de la cérémonie d’ouverture, déclarant que: «Cette Conférence arrive à un moment particulièrement opportun, les questions relatives au spectre constituant une priorité élevée pour nous tous. En ma qualité de Secrétaire général de l’UIT, organisation au sein de laquelle les questions relatives au spectre sont étudiées, débattues et gérées au niveau mondial, j’applaudis sans réserve la tenue de telles conférences et de tels forums».

Le spectre des fréquences radioélectriques permet d’assurer tous les services de communication hertziens — radiodiffusion, radiodiffusion mobile, hyperfréquences, services par satellite, services de sécurité publique. Les applications du spectre des fréquences radioélectriques sont de plus en plus nombreuses, à mesure que se multiplient les nouvelles technologies et applications. L’un des principaux défis que les régulateurs du monde entier ont à relever consiste à trouver le spectre pour la prochaine génération de services de radiodiffusion et de services hertziens.

La Conférence s’est penchée sur les moyens de gérer l’utilisation accrue de données et de trouver le spectre qui convient le mieux aux nouvelles technologies. Au nombre des thèmes traités figuraient les suivants:

  • Les nouvelles approches de la vérification de l’utilisation du spectre

  • Le défi que représente le réaménagement du spectre pour les systèmes GSM

  • Trouver le spectre requis pour les réseaux 4G

  • S’attaquer à la question de la pénurie de capacité pour la transmission des données mobiles

  • L’exploitation du dividende numérique

  • Le spectre réservé au secteur public au XXIe siècle

  • Les systèmes de radiocommunication cognitifs: l’avenir est-il déjà là??

«La Conférence Middle East Spectrum s’intéresse aux tendances et défis futurs de la gestion du spectre, tout en examinant les méthodes et les solutions novatrices garantissant une utilisation efficace du spectre», a déclaré Mohammad Al Ghanim, Directeur général de l’Autorité de réglementation des télécommunications des Emirats arabes unis.

«Nous constatons déjà une évolution positive dans la gestion du spectre, la commercialisation du spectre étant désormais une réalité. Nous constatons également une meilleure reconnaissance, dans l’ensemble du secteur, des possibilités qu’apportent les «espaces libres» et le «dividende numérique», résultant du passage de la radiodiffusion analogique à la radiodiffusion numérique», a relevé M. Touré.

«La Conférence s’intéresse aux défis les plus marquants auxquels le secteur doit actuellement faire face en ce qui concerne la gestion du spectre des fréquences radioélectriques », a précisé Tariq Al Awadhi, Directeur exécutif des Affaires internationales et des questions relatives au spectre auprès de l’Autorité de réglementation des télécommunications des Emirats arabes unis.

Aucun débat consacré au spectre ne serait complet sans mention de la conclusion imminente du processus engagé par l’UIT pour définir les technologies des interfaces radioélectriques requises pour la prochaine génération de systèmes de communications mobiles — autrement dit, les IMT évoluées.

Soulignant les développements les plus récents, M. Touré a expliqué que les IMT évoluées représentaient la prochaine étape des technologies mobiles, dans le droit fil des IMT-2000 — mieux connu sous le nom de 3G. «Des services améliorés plus performants que les premiers systèmes 3G sont déployés dans un certain nombre de pays; ces nouveaux services, commercialisés sous le nom de 4G, sont les précurseurs des IMT évoluées», a déclaré M. Touré.

Les Etats Membres de l’UIT ont décidé en 2010 que seules deux technologies répondent à l’ensemble des critères et sont ainsi reconnues comme IMT évoluées à part entière. Il s’agit des technologies «LTE-Advanced» et «WirelessMAN-Advanced». Ces technologies IMT évoluées vont faire l’objet d’une nouvelle Recommandation UIT–R, que l’on attend début 2012. Les technologies IMT évoluées devraient être disponibles dans certains pays avant fin 2012.

Les IMT évoluées représentent de réelles améliorations par rapport aux IMT-2000, notamment les suivantes:

  • meilleure efficacité d’utilisation du spectre — permettant de prendre en charge un plus grand nombre d’utilisateurs à des débits de données supérieurs dans chaque canal de radiodiffusion;

  • une architecture entièrement fondée sur la transmission de paquets — d’où une réduction des coûts et une prise en charge de toutes les transmissions hertziennes de données large bande;

  • gestion et contrôle améliorés du spectre des fréquences radioélectriques — pour une meilleure qualité de service;

  • nouvelles capacités pour la couche physique de l’interface radioélectrique — dont des canaux large bande, des antennes intelligentes MIMO [entrées multiples, sorties multiples] et des options de déploiement souple.

«Tout cela est terriblement technique, et peut donner l’impression qu’une question pourtant vitale et fascinante est d’un ennui mortel, alors que ce que nous faisons ici à Dubaï et ce que l’UIT fait à Genève est réellement en train de construire l’avenir», a fait valoir M. Touré.

Parallèlement aux discussions entre experts et aux discours prononcés par les personnalités présentes, la Conférence Middle East Spectrum a proposé des formations en matière de politique relative au spectre et en matière de repérage et de résolution des questions juridiques que posent la gestion, la tarification et la mise aux enchères du spectre.

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées