Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский
                     

L’UIT en un clin d’oeil
Mesures convenues pour mesurer le flux de trafic Internet international
 

Bientôt, les pays en développement devraient être en mesure de négocier de meilleurs taux pour la connectivité Internet, et ce en application d’un accord conclu lors d’une réunion de la Commission d’études 3 de l’UIT–T, qui s’est tenue à Genève du 28 mars au 1er avril 2011, à l’issue d’un atelier de l’UIT–T sur la mesure des flux de trafic IP.

L’accord complète la Recommandation UIT–T D.50, qui recommande la manière dont les fournisseurs de connexions internationales à l’Internet devraient négocier des accords commerciaux bilatéraux permettant une connexion internationale directe à l’Internet. Ces arrangements devraient tenir compte de facteurs tels que le flux de trafic, le nombre de routes, la couverture géographique et le coût des transmissions internationales.

Le nouvel accord est spécifiquement axé sur la manière dont on peut mesurer les flux de trafic IP en différents points, y compris aux points d’interconnexion du protocole BGP (Protocole de passerelle frontière). L’accord reconnaît que l’acheminement du trafic peut être mesuré via le protocole BGP sans qu’il y ait à modifier ce protocole, et qu’il existe divers moyens de mesurer les flux de trafic. La possibilité de procéder aux mesures sans modifier le protocole BGP est contestée depuis longtemps.

Le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), dans le contexte de l’Agenda de Tunis de 2005, a chargé l’UIT d’examiner cette question qui revêt une importance particulière. La conclusion de l’accord représente un pas important en application de ce mandat, formalisé dans la Résolution 101 adoptée par la Conférence de plénipotentiaires de l’UIT tenue à Guadalajara (Mexique) en octobre 2010. La Résolution 101 fait écho à l’Agenda de Tunis en ceci qu’elle demande à l’UIT «… de poursuivre d’urgence l’étude de la connectivité Internet internationale». L’Agenda de Tunis, lui, recommande de «réduire les coûts Internet internationaux facturés par les fournisseurs d’infrastructure dorsale en facilitant notamment la mise en place et le développement de structures dorsales des TIC et de points d’échanges Internet régionaux afin de réduire les coûts d’interconnexion et d’élargir l’accès au réseau». La Résolution 101 invite l’UIT–T, et notamment la Commission d’études 3, responsable de la Recommandation UIT–T D.50, de compléter aussi rapidement que possible les études en cours depuis l’Assemblée mondiale de normalisation des télécommunications de 2000.

En juin 2004, un amendement à la Recommandation UIT–T D.50 formulait des considérations d’ordre général à partir desquelles les parties pourraient négocier l’interconnexion Internet dans un souci d’harmonisation. Cet accord prend appui sur cet amendement.

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées