Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

Editorial
Mettre le potentiel des TIC au service de la santé des femmes et des enfants
Dr Hamadoun Touré
Photographe: ITU/V.Martin
Hamadoun I. Touré,
Secrétaire général de l’UIT

Recommandations formulées par la Commission des Nations Unies

Je suis heureux de vous informer que la Commission des Nations Unies «Information et responsabilisation en matière de santé de la femme et de l’enfant» a approuvé une série de recommandations destinées à améliorer le suivi et la prestation des services de santé dans les pays en développement. La Commission reconnaît que les technologies de l’information et de la communication (TIC) faciliteront la collecte, l’échange et l’analyse de données relatives à la santé.

Même dans les pays les plus pauvres, les habitants sont de plus en plus connectés au mobile, ce qui permet aux TIC d’offrir un moyen efficace de réduire les disparités en matière de développement dans le domaine de la santé. Des plates-formes telles que l’Internet et les réseaux sociaux peuvent servir à faciliter l’analyse des données et fournir des renseignements précis et actualisés en matière de santé.

Les onze recommandations de la Commission prévoient essentiellement des approches spécifiques qui aideront les pays:

  • à élaborer de meilleures méthodes de collecte de données importantes en matière de santé, afin de mieux faire comprendre les besoins dans ce domaine et de savoir où affecter au mieux les ressources;

  • à mettre sur pied un système coordonné de suivi des dépenses de santé consacrées aux femmes et aux enfants;

  • à établir un mécanisme de retour d’information qui favorise une amélioration continue de la prestation des services de santé offerts aux femmes et aux enfants.

La Commission a formulé ses recommandations lors de la clôture de sa seconde réunion, tenue à Dar-es-Salaam (Tanzanie) le 1 et 2 mai 2011, à laquelle j’ai participé en tant que Co-Vice-Président, conjointement avec Margaret Chan, Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette réunion, très fructueuse, a été présidée par le Président de la Tanzanie, Jakaya Kikwete, et a rassemblé, entre autres hautes personnalités, de hauts fonctionnaires représentant le Premier Ministre canadien, Stephen Harper, qui est le Co-président de la Commission, aux côtés de M. Kikwete.

«Tous les partenaires sont mutuellement responsables des promesses qu’ils font et des politiques et programmes de santé qu’ils conçoivent et mettent en oeuvre», a déclaré M. Kikwete. «Le suivi des ressources et des résultats des dépenses de santé publique est primordial pour assurer la transparence et la crédibilité, et garantir que les fonds dont on a cruellement besoin sont utilisés pour sauver les vies de femmes et d’enfants».

Comme l’a affirmé le Dr Chan: «Ce qui peut être mesuré peut être fait. L’amélioration de la santé des femmes et des enfants passe par des informations rapides, fiables et accessibles dans le domaine de la santé. L’une de nos principales priorités doit être d’aider les pays à renforcer les capacités nécessaires pour recueillir ces informations vitales».

L’UIT s’emploie actuellement, en collaboration avec l’OMS, à mettre au point un kit modulaire en matière de cybersanté pour aider les pays à élaborer et mettre en oeuvre des programmes adaptables et durables visant à intégrer les TIC dans les stratégies de santé nationales.

Le rapport final de la Commission va maintenant être soumis au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Il sera également présenté lors des prochaines réunions internationales, y compris à l’Assemblée mondiale de la santé, qui se tiendra à Genève en mai 2011, au Sommet du G8 à Deauville (France) et aux réunions des Nations Unies à New York en septembre. Les travaux de la Commission constituent un élément clé de la Stratégie mondiale des Nations Unies pour la santé de la femme et de l’enfant, qui vise à sauver la vie de 16 millions de femmes et d’enfants d’ici à 2015, pour contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées