Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

Cercle féminin des Nations Unies — Genève
Aide à l'enfance défavorisée
 
image
Photographe: AFP/Imaginechina
Sergei Ordzhonikidze (au centre), Directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève, à l'inauguration du Bazar international organisé chaque année par le Cercle féminin des Nations Unies à Genève pour financer des projets en faveur des enfants défavorisés à travers le monde

Le Cercle féminin des Nations Unies (CFNU) de Genève fête ses quarante ans cette année. Inspirées par le CFNU de New York, quelques femmes enthousiastes s'étaient rassemblées en 1970 pour créer à Genève une association de bénévoles, le CFNU de Genève. Comptant au départ une soixantaine de femmes, le CFNU n'a cessé de s'agrandir, et en compte désormais plus de 500.

Regroupées au sein du Cercle, des femmes originaires de plus de 100 pays différents y partagent des activités, des loisirs et s'instruisent. Elles récoltent également des fonds qui permettent de financer des projets dans le monde entier. Depuis sa création, il y a voici 40 ans, le CFNU Genève a pu en effet financer quelque 1600 projets dans plus de 100 pays différents, pour un montant dépassant 6,7 millions CHF.

Amitié et compréhension internationales

Le CFNU Genève est un terrain fertile pour l'amitié et la compréhension internationales. Les femmes y donnent de leur temps et de leur personne. Avec au menu des activités mensuelles au nombre desquelles figurent un groupe de lecture, un ciné club, des visites culturelles dans toute la Suisse, des cafés organisés par diverses missions permanentes des Etats Membres de l'ONU, les membres du cercle ont de quoi s'occuper en s'amusant.

Aider les enfants du monde

Mais le Cercle ne se contente pas de s'amuser, puisque son principal objectif est de permettre aux femmes du monde entier d'aider les enfants du monde entier!

Ces femmes, toutes nationalités et tous milieux culturels confondus, récoltent en effet des fonds pour financer d'importants projets axés sur les enfants vulnérables et les enfants dans le besoin dans les pays en développement. Les fonds recueillis à l'occasion des actions menées sont intégralement consacrés au financement de projets à petite échelle.

Ce sont les femmes, connaissant de près les besoins des enfants dans divers points du monde, qui soumettent les idées de projet. Elles décèlent les besoins les plus pressants et veillent à la bonne mise en oeuvre des projets qu'elles aident financièrement. Les bénéficiaires de cette aide envoient souvent des lettres très émouvantes.

Promouvoir l'éducation

L'aide du Cercle privilégie le secteur de l'éducation — la tradition le veut. Le Cercle peut, par exemple, financer l'achat de livres, d'uniformes, de matériel didactique ou l'équipement de salles de classe. Les projets portent également sur la formation professionnelle des enfants et des jeunes femmes, dans le but de leur donner un métier. D'autres modalités d'aide peuvent porter sur l'acquisition, par les enseignants et les élèves, de compétences leur permettant de cultiver fruits et légumes qui seront ensuite utilisés pour préparer les repas dans la cuisine de l'école. Le Cercle est tout particulièrement attentif aux besoins des groupes les plus vulnérables, fournissant par exemple des appareils auditifs aux enfant sourds ou finançant la création et l'équipement d'aires de jeu pour les enfants malades ou défavorisés.

Investir dans la technologie de l'information

Le CFNU Genève reconnaît l'importance croissante, au quotidien, de la technologie de l'information et finance l'achat du matériel requis dans diverses régions du monde, le plus souvent pour des établissements scolaires ou des organisations non gouvernementales. Ceux qui bénéficient directement de l'aide du Cercle dans le domaine de la technologie, ce sont les enfants. Ainsi, au cours des deux années écoulées, environ 10% de l'aide apportée aux projets a porté sur la technologie de l'information.

Le Cercle se voit adresser des demandes d'achat non seulement d'ordinateurs de bureau ou d'ordinateurs portables, d'imprimantes et de bureaux pour ordinateurs, mais aussi de lecteurs de DVD, de projecteurs à cristaux liquides (ACL), d'écrans, de téléviseurs, d'amplificateurs, de microphones, de claviers et de logiciels spécialisés (pour le Braille, par exemple). Il finance également des ateliers de formation initiale au traitement de textes et aux applications Internet.

Le Cercle porte une attention particulière aux projets destinés à aider les enfants des bidonvilles, les enfants des rues, les orphelins et les enfants vivant en zone rurale. Le Cercle leur donne pour la première fois accès à une formation en technologie de l'information, atténuant ainsi les inégalités entre ceux qui ont un ordinateur et Internet chez eux et ceux qui en sont exclus. La possibilité de visionner des films à contenu culturel et pédagogique leur permet de s'instruire et d'élargir leur vision du monde, mais apporte aussi des bienfaits à des villages entiers situés dans des zones reculées où se trouvent les écoles auxquelles le Cercle apporte son aide.

Bazar annuel et autres manifestations

Pour financer tous ces projets, les membres du Cercle organisent diverses activités. Sans doute le mieux connu est-il le Bazar annuel du CFNU, l'une des manifestations les plus colorées de Genève, qui se tient tous les ans au mois de novembre au Palais des Nations. On y vend de l'artisanat et de la cuisine du monde entier à une foule très mélangée de locaux et d'expatriés. C'est une manifestation véritablement multiculturelle où tous sont ravis de se retrouver dans la bonne humeur et de célébrer leurs différences. Tous sont également unis dans une cause noble: récolter des fonds pour les enfants du monde.

La marche des enfants est l'une des autres manifestations organisées par le Cercle. Il s'agit de faire prendre conscience aux enfants qu'il y a dans le monde des endroits moins privilégiés que Genève mais aussi qu'en travaillant ensemble on peut changer le monde. Le programme du Cercle prévoit également des expositions et des soirées culturelles.

Un accueil chaleureux

Que ce soit du fait de son travail ou d'une relation familiale, peut devenir membre du Cercle toute femme ayant un lien officiel avec l'ONU ou avec une organisation spécialisée, une mission permanente auprès des Nations Unies ou toute organisation intergouvernementale dont le siège est à Genève. Le Cercle réserve un accueil chaleureux aux nouveaux membres, notamment aux femmes installées depuis peu à Genève.

 


Cercle féminin des Nations Unies — Genève

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées