Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

L'UIT en un clin d'oeil
Le Secrétaire général de l'UIT Co-vice-président de la Commission de l'Organisation mondiale de la santé sur la santé des femmes et des enfants
 
image
Photographe: ITU/V. Martin
Margaret Chan, Directeur général de l'OMS et le Secrétaire général de l'UIT, Hamadoun I. Touré

L'UIT va participer aux travaux d'une nouvelle Commission de haut niveau des Nations Unies chargée d'observer les améliorations concrètes de la santé des femmes et des enfants. La Commission sur l'information et la transparence pour la santé des femmes et des enfants vérifiera si les dons arrivent à temps et si les ressources sont affectées de manière raisonnable et transparente.

Hamadoun I. Touré, Secrétaire général de l'UIT, et Margaret Chan, Directeur général de l'OMS, seront tous deux Vice-Présidents de cette Commission. M. Touré apportera ses compétences dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC) au service des progrès et de l'amélioration des soins de santé pour les jeunes enfants et leurs mères. «En tant que Covice- président de cette importante Commission, je compte sur la mise en commun de nos connaissances et sur une collaboration active avec les organismes partenaires et les membres des secteurs public et privé — dont l'association fait la spécificité de l'UIT. Ensemble, nous pouvons tirer parti de tous les atouts de la technologie pour faire progresser durablement et concrètement la santé maternelle et infantile dans le monde», a déclaré M. Touré.

L'Organisation mondiale de la santé dirigera cette Commission, qui sera coprésidée par Jakaya Kikwete, Président de la Tanzanie, et par Stephen Harper, Premier Ministre du Canada. Cette Commission, qui tiendra sa première réunion en janvier 2011, aura pour objectif, entre autres, de créer un mécanisme favorisant la transparence, qui aidera les pays à contrôler l'affectation des ressources et qui fournira les données nécessaires pour établir quels programmes sont les plus efficaces pour empêcher des femmes et des enfants de mourir de maladies évitables.

Les membres de cette Commission sont notamment des experts de pays développés et de pays en développement provenant des milieux universitaires, de la société civile et du secteur privé.

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées