Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

Les décisions phares de Guadalajara
Déploiement de réseaux de prochaine génération dans les pays en développement
 
image
Photographe: AFP
 

Résolution 137 (Rév. Guadalajara, 2010)

Les révisions apportées à cette résolution reflètent principalement les résultats de la Conférence mondiale de développement des télécommunications (CMDT-10) tenue à Hyderabad (Inde), en mai-juin 2010, de l'Assemblée mondiale de normalisation des télécommunications (AMNT-08) organisée à Johannesburg, République sudafricaine en 2008 et des travaux des groupes spécialisés de la Commission d'études 13 de l'UIT–T sur les réseaux futurs. Il est aussi fait référence aux grandes orientations C2 (infrastructure de l'information et de la communication) et C6 (créer un environnement propice) du SMSI, ainsi qu'aux pays en développement, notion qui inclut aussi les pays les moins avancés, les petits Etats insulaires en développement, les pays en développement sans littoral et les pays dont l'économie est en transition.

Les Directeurs des trois Bureaux de l'UIT sont chargés de poursuivre et d'intensifier les efforts engagés dans les études sur le déploiement des réseaux NGN et de réseaux futurs et les activités de normalisation en la matière, en particulier celles conçues pour les zones rurales et pour réduire la fracture numérique. En outre, il leur est demandé de coordonner les études et les programmes menés dans le cadre de l'initiative «Normes mondiales pour les réseaux de prochaine génération (NGN-GSI)» de l'UIT–T et des initiatives de planification de réseaux au niveau mondial (GNPi) de l'UIT–D; il leur est aussi demandé de coordonner les travaux actuellement menés par des commissions d'études et dans le cadre des programmes pertinents définis dans le Plan d'action d'Hyderabad de la CMDT-10. Il leur faudra rechercher des solutions pour accélérer le déploiement de réseaux NGN financièrement abordables dans les zones rurales, en mettant à profit l'expérience acquise par des pays en développement qui ont réussi le passage à ces réseaux.

Le Sécretaire-general et le Directeur du BDT sont chargés de souligner l'importance et les avantages du développement et du déploiement des réseaux NGN auprès d'autres institutions spécialisées des Nations Unies et auprès d'institutions financières. Les Etats Membres et Membres de Secteur sont invités instamment à prendre des mesures concrètes pour soutenir les travaux de l'UIT et à élaborer leurs propres initiatives en vue de mettre en oeuvre cette résolution. Il leur est demandé de renforcer la coopération entre pays développés et pays en développement, ainsi qu'entre les pays en développement eux-mêmes, afin d'améliorer les moyens disponibles aux niveaux national, régional et international pour mettre en oeuvre les réseaux NGN afin d'être en mesure de gérer les réseaux futurs, en particulier dans les zones rurales.

Réduire l'écart qui existe en matière de normalisation entre pays en développement et pays développés

Résolution 123 (Rév. Guadalajara, 2010)

La méconnaissance des activités de normalisation de l'UIT, les difficultés d'accès à l'information, le manque de formation, ou le manque de ressources financières pour se rendre sur le lieu des réunions remettent en cause la capacité de certains pays à participer aux travaux de normalisation entrepris par l'UIT et sont autant de facteurs qui contribuent à créer des disparités entre les pays développés et les pays en développement en ce qui concerne la connaissance et la gestion des normes.

Afin de contribuer à remédier à ces difficultés, cette résolution révisée prie le Secrétaire général et les Directeurs des trois Bureaux de l'UIT de collaborer étroitement pour accélérer la prise de mesures visant à réduire l'écart en matière de normalisation. Ils devraient maintenir un mécanisme de coordination étroite au niveau régional, par l'intermédiaire des activités des bureaux régionaux de l'UIT. Ils devraient aussi définir des moyens pour favoriser la participation de représentants des pays en développement aux réunions des trois Secteurs de l'UIT ainsi que la diffusion d'informations sur la normalisation.

Les Etats Membres et les Membres des Secteurs de l'UIT sont invités à alimenter par des contributions financières et en nature le fonds destiné à réduire l'écart en matière de normalisation et à prendre des mesures concrètes pour soutenir l'action de l'UIT dans ce domaine.

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2019
Deni de responsabilité - Protection des données privées