Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

Allocution du Ministre des communications et des transports du Mexique
Juan Francisco Molinar Horcasitas
Juan Francisco Molinar Horcasitas
Photographe: ITU/V. Martin
Juan Francisco Molinar Horcasitas
Ministre des communications et des transports du Mexique

Juan Francisco Molinar Horcasitas, Ministre des communications et des transports du Mexique, a accueilli hommes et femmes du monde entier venus assister à la 18e Conférence de plénipotentiaires de l'UIT (tenue du 4 au 22 octobre 2010), les invitant à s'associer à la joie des Mexicains à l'occasion de la commémoration du bicentenaire de l'indépendance du Mexique et du centenaire de la révolution mexicaine. «Saisissons cette occasion pour promouvoir les télécommunications dans le monde entier», a-t-il dit, rappelant qu'au Mexique, le gouvernement du Président Calderón avait lancé de grands projets afin d'amorcer un profond changement dans le secteur des télécommunications qui, pendant des années, avait connu une relative stagnation.

De la télégraphie au village global

La taille du Mexique, sa diversité culturelle et son relief accidenté ont fait qu'il a fallu d'importants investissements dans les infrastructures de communication. Dès le milieu du XIXe siècle, l'apparition de la télégraphie a révélé tout le potentiel des télécommunications comme facteur d'intégration nationale. C'est pour cette raison que des personnages clés de l'histoire mexicaine, comme le président Benito Juárez, ont fait de la télégraphie un bien stratégique de la nation, confié à l'entreprise Líneas Telegráficas del Supremo Gobierno.

La télégraphie a permis de communiquer de façon efficace avec les voisins du Mexique en Amérique centrale et en Amérique du Nord. Plus récemment, les câbles sous-marins ont permis au Mexique de se rapprocher de pays certes éloignés géographiquement, mais tout aussi importants et chers aux yeux du Mexique. «Les communications se sont intensifiées à tel point que le monde est maintenant un village global», a dit le ministre Horcasitas. «Aujourd'hui, le Mexique fait un accueil chaleureux à tous ses voisins vivant dans ce village», a-t-il ajouté.

Liens historiques avec l'UIT

La participation du Mexique à l'UIT est placée sous le signe de la recherche de l'unité, en particulier l'unité interaméricaine, dans le respect de la souveraineté des Etats et de l'autodétermination des peuples. Le Mexique est membre du Conseil de l'UIT depuis 1953 et a occupé à trois reprises la présidence du Conseil et, à ce titre, a eu la possibilité de contribuer aux changements qu'a connus l'UIT ces dernières années. De nombreuses personnalités mexicaines ont joué un rôle qui mérite d'être salué. Le Ministre a cité des noms d'ingénieurs comme Lázaro Barajas et Carlos Núñez Arellano, qui ont incarné les valeurs les plus nobles du travail et du dévouement dans la recherche du bien commun et sont un exemple indiscutable de la qualité des ingénieurs mexicains.

Large bande et spectre

Soulignant que les questions essentielles que la Conférence devra examiner devront l'être dans un souci de compréhension et de respect multinationaux, le Ministre a déclaré: «Le déploiement des réseaux large bande apparaît comme l'un des moyens les plus modernes et efficaces de fournir des services de base, comme la santé et l'éducation, qui sont particulièrement importants dans les pays les moins avancés et les pays défavorisés. Mettons également tout en oeuvre pour utiliser plus efficacement le spectre et, ainsi, accroître la pénétration et la qualité des services de communication et renforcer la liberté d'expression et le respect des droits culturels. Trouvons des méthodes plus efficaces pour coordonner les réseaux à satellite et contribuer à gérer plus efficacement et plus rationnellement les communications d'urgence au niveau mondial».

Les TIC adaptées au monde moderne

Le Ministre a reconnu que les télécommunications et les technologies de l'information et de la communication (TIC), à condition d'être utilisées de manière efficace, constituent les instruments de politique internationale apportant le plus d'avantages au niveau social, notant que «c'est grâce à elles que le monde contemporain crée et diffuse la culture, l'éducation, la santé et le bien-être».

Etudier le passé pour envisager l'avenir

Le ministre Horcasitas a rappelé que, à l'occasion de la Conférence de plénipotentiaires tenue à Atlantic City en 1947, lors du débat consacré au choix des membres du Comité international d'enregistrement des fréquences, le Mexique avait demandé aux délégués d'inscrire leur conduite dans une perspective mondiale, avec pour seule limitation leur appartenance à des pays différents. Il s'est dit confiant qu'à cette Conférence de Guadalajara, «la diplomatie, le respect, le professionnalisme, la connaissance, le désir de mieux comprendre, la recherche de solutions communes et la collaboration seront les valeurs que tous les délégués des Etats Membres et les fonctionnaires de l'UIT auront une fois encore à l'esprit pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés».

Dialogue constructif entre nations

C'est avec un profond sentiment de solidarité, d'amitié et de fraternité internationales que le Ministre a souhaité à tous les participants la plus chaleureuse bienvenue au Mexique, leur souhaitant trois semaines de dialogue constructif entre nations.

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2019
Deni de responsabilité - Protection des données privées