Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

عربي  |  中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

Classement par pays
Mesurer la société de l’information
 
 
image
Photographe: Getty Images/Michael Blann

D’après l’édition la plus récente du rapport de l’UIT Mesurer la société de l’information 2010, sortie le 23 février, les prix des services des technologies de l’information et de la communication (TIC) continuent de baisser dans le monde entier. «Le rapport confirme qu’en dépit de la crise économique récente, l’utilisation des services TIC continue à augmenter dans le monde», a déclaré Sami Al Basheer Al Morshid, Directeur du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT (BDT). Le rapport précise également qu’à la fin de 2009, on estimait à 4,6 milliards le nombre d’abonnés au mobile cellulaire, soit un taux de 67% des habitants de la planète. Dans les pays en développement, la pénétration du mobile cellulaire a dépassé le cap des 50% des habitants pour atteindre, selon une estimation, 57% des habitants en 2009 — soit plus du double qu’en 2005.

Le rapport Mesurer la société de l’information 2010 utilise l’Indice de développement des TIC (IDI) pour établir un classement de 159 pays (voir le Tableau 1, page 28). L’indice est établi sur la base de onze indicateurs, dont l’accès aux TIC, l’utilisation de ces technologies et les compétences dans ce domaine. Les résultats les plus récents montrent qu’entre 2007 et 2008, tous les pays ont progressé dans le classement, certains d’entre eux affichant des résultats particulièrement bons, dont le Cap-Vert, la Macédoine, le Nigéria, les Émirats arabes unis et le Viet Nam.

On constate une croissance forte aussi bien dans les pays en développement que dans les pays développés. En revanche, les valeurs IDI sont généralement bien plus élevées dans le monde développé. C’est la Suède qui, encore une fois, arrive en tête de classement, et huit des dix premiers pays se trouvent en Europe (voir la Figure 1), qui est la première région du monde en ce qui concerne l’infrastructure des TIC et l’utilisation des services TIC. Le taux de pénétration du mobile dépasse 100% dans la plupart des pays européens, et près de deux habitants sur trois utilisent l’Internet.

Large bande et Internet

Au niveau mondial, le nombre de personnes utilisant l’Internet a continué de progresser, bien qu’il existe un gros écart entre pays développés et pays en développement. Le rapport estime qu’en 2009, 26% de la population mondiale utilisaient l’Internet.

Figure 1 — Indice de développement des TIC: les dix premiers pays
image
Source: UIT

Si l’on veut accroître le nombre des usagers en ligne, c’est la disponibilité limitée de l’accès au large bande fixe qui constitue un important problème. Le rapport indique que le taux de pénétration du large bande était de 23% de la population des pays développés en 2009, contre seulement 4% dans les pays en développement, ou tout juste 2% si l’on exclut la Chine, pays qui a dépassé les États-Unis comme plus grand marché du large bande fixe dans le monde en 2008.

Dans le secteur du large bande mobile, on observe par contre une tendance prometteuse. Le nombre des abonnés au large bande mobile a dépassé celui du large bande fixe en 2008. À la fin de 2009, on estimait à 640 millions le nombre d’abonnés au large bande mobile contre 490 millions d’abonnés au large bande fixe. L’accès à l’Internet mobile va renforcer plus encore le nombre d’internautes, en particulier dans le monde en développement.

Panier des prix

Comme dans le rapport précédent, Mesurer la société de l’information 2010 compte un «Panier des prix TIC» qui mesure le prix de la connectivité. Les prix varient énormément — et peuvent avoir un fort impact sur l’utilisation effective des TIC.

Le Panier des prix TIC le plus récent s’appuie sur les tarifs des lignes téléphoniques fixes, des téléphones cellulaires mobiles et des services Internet à large bande fixe dans 161 pays. D’après le rapport, en 2009, les pays où les prix des services TIC étaient les plus faibles étaient Macao (Chine), Hongkong (Chine), Norvège, Danemark, Singapour, Autriche, Luxembourg, Émirats arabes unis, Koweït et Islande.

Le marché des téléphones mobiles a connu une forte réduction des prix ces dernières années. En moyenne, la téléphonie mobile, représentant 5,7% du revenu national brut (RNB) par habitant, revient légèrement moins cher qu’une ligne fixe, qui représente 5,9% du RNB. Les deux sont pourtant largement éclipsés par le coût du large bande, qui représente, lui, 122% du RNB, bien que les prix du large bande aient chuté de 42%, par rapport à une baisse de 20% pour la téléphonie fixe et de 25% pour le mobile.

Malgré ces chutes des prix, le panier des prix TIC confirme que, d’une manière générale, les habitants des pays développés n’ont pas besoin de consacrer plus de 10% de leur revenu mensuel aux services TIC, ceux des 40 premiers pays dans le classement IDI y consacrant environ 2%. En revanche, les habitants des pays en développement doivent payer beaucoup plus cher. Dans les dix derniers pays du classement, les services TIC peuvent représenter plus de la moitié du revenu mensuel moyen par habitant.

Table 1 — Indice de développement des TIC (IDI), 2008 et 2007
image
Source: UIT

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées