Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

عربي  |  中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

En souvenir de Pekka Tarjanne
Secrétaire général de l’UIT de 1989 à 1999
Pekka Tarjanne
Photographe: ITU/A. de Ferron
Son sourire généreux et son esprit pénétrant vont beaucoup nous manquer.

Message de condoléances

«C'est avec beaucoup de peine que j'ai appris la triste nouvelle du décès prématuré de Pekka Tarjanne, ancien Secrétaire général de l'UIT. M. Tarjanne croyait passionnément que les TIC ont le pouvoir de changer le monde et était convaincu que le Droit de communiquer avait sa place au rang de droit fondamental de l'être humain. Il était, non seulement un promoteur inlassable du développement des TIC et de la coopération internationale, mais aussi un scientifique qui s'intéressait de très près aux travaux de l'UIT en matière de normalisation et de gestion des fréquences radioélectriques. Il a présidé aux destinées de l'UIT à une époque d'expansion sans précédent et a su guider d'une main ferme et sûre l'organisation au cours d'une période marquée par de profonds changements et bouleversements.

Il était pour moi un ami personnel proche, dont les fonctionnaires, les délégués et les collègues de l'ensemble du secteur garderont le meilleur souvenir. Son sourire généreux et son esprit pénétrant vont beaucoup nous manquer.»

Dr Hamadoun I. Touré, Secrétaire général de l'UIT

Pekka Johannes Tarjanne, ancien Secrétaire général de l’UIT, est décédé en Finlande le 24 février 2010, à l’âge de 72 ans.

M. Tarjanne a été élu Secrétaire général de l’UIT à la 13e Conférence de plénipotentiaires, réunie à Nice (France) en 1989. Il a pris ses fonctions le 1er novembre 1989, a été réélu à la Conférence de plénipotentiaires de Kyoto en 1994 et est resté en poste jusqu’au 31 janvier 1999.

M. Tarjanne, né le 19 septembre 1937 à Stockholm (Suède), est devenu à 24 ans le plus jeune docteur en technologie de toute la Finlande. Après son doctorat, il s’est consacré à la recherche et à l’enseignement au Danemark et aux Etats-Unis. A son retour en Finlande en 1965, il est devenu professeur de physique théorique à l’Université d’Oulu, puis à l’Université d’Helsinki.

M. Tarjanne a été élu au Parlement et a siégé à la Commission de la Constitution et des aff aires étrangères, ainsi qu’à la Commission des transports et des communications du Conseil nordique. De 1972 à 1975, il a été Ministre des transports et des communications, ainsi que Ministre de la coopération entre pays nordiques. Il a présidé le Parti libéral finlandais de 1968 à 1978.

De 1977 à son élection, M. Tarjanne a été Directeur général des postes et télécommunications finlandaises, et il a présidé, à ce poste, à la restructuration du secteur des télécommunications, à la déréglementation des services d’équipements terminaux et de télécommunication et à la transformation des postes et télécommunications en entreprise commerciale.

Le droit de communiquer

M. Tarjanne a rendu l’UIT plus attentive aux besoins des pays en développement et a encouragé les eff orts visant à promouvoir la généralisation de l’accès aux nouvelles technologies de l’information. Il était convaincu que l’accès à l’information devait être reconnu comme un droit fondamental de l’être humain et disait «Je considère ce principe de manière analogue à la façon dont je conçois un autre thème très important à mes yeux: le droit de communiquer, qui est un droit que nous, habitants des pays riches, prenons souvent pour un fait acquis».

M. Tarjanne était convaincu que le droit de communiquer avait sa place au rang de droit fondamental de l'être humain

La «nouvelle UIT»

L’une des réalisations de M. Tarjanne en tant que Secrétaire général a été la restructuration de l’UIT. La Conférence de plénipotentiaires de Nice avait créé une Commission de haut niveau sur la réforme institutionnelle. M. Tarjanne a ensuite dirigé les travaux visant à adapter la structure de l’Union aux demandes dont elle faisait l’objet. En 1992, une Conférence de plénipotentiaires additionnelle a créé la «nouvelle UIT» en réorganisant l’Union en trois Secteurs: le Secteur de la normalisation des télécommunications, le Secteur des radiocommunications et le Secteur du développement des télécommunications.

A propos de cette réforme, M. Tarjanne disait ce qui suit. «Au cours de sa longue histoire, l’UIT a fait preuve d’une capacité d’adaptation étonnante — adaptation non seulement au progrès technologique, mais aussi à l’évolution des conditions économiques, sociales et politiques. J’aime à penser que cette souplesse vient de ce que l’UIT est, pour reprendre les termes utilisés par la Commission de haut niveau, une partie ‘unique et irremplaçable’ de la communauté internationale».

M. Tarjanne a compris qu’il fallait renforcer les droits et les obligations du secteur privé dans les travaux de l’UIT si l’on voulait que l’organisation continue à être réactive et à répondre avec pertinence aux besoins de l’industrie des télécommunications. Après la Conférence de Kyoto, il a continué à jouer un rôle essentiel en soutenant les travaux des groupes du Conseil pour poursuivre les réformes engagées. Ces eff orts ont été couronnés de succès lorsque la Conférence de plénipotentiaires réunie à Minneapolis en 1998 a accordé des droits et obligations plus étendus aux membres du secteur privé.

En outre, ses activités en faveur du développement des expositions ITU Telecom ont contribué à réunir des entreprises et des gouvernements du monde entier qui ont mis en commun leurs idées et ont noué des partenariats, contribuant ainsi au développement de la planète.

Le mandat de M. Tarjanne: beaucoup de nouveautés

Au cours du mandat de Secrétaire général de M. Tarjanne:

  • Le premier plan stratégique de l’Union a été adopté par la Conférence de plénipotentiaires de Kyoto, dont l’objectif ambitieux était de «faire de l'Union le point de convergence international pour toutes les questions relatives aux télécommunications».

  • Le premier Forum mondial des politiques de télécommunication (FMPT) s’est tenu en 1996, sur le thème des systèmes mobiles mondiaux de communications personnelles par satellite, annonçant ainsi l’avènement d’une nouvelle ère placée sous le signe des appareils portables.

  • L’UIT a été l’un des pionniers de l’élaboration du premier traité mondial sur le rôle des technologies de communications dans les crises humanitaires, à savoir la Convention de Tampere sur la mise à disposition de ressources de télécommunications pour l'atténuation des eff ets des catastrophes et pour les opérations de secours en cas de catastrophe, adoptée en 1998 à Tampere (Finlande).

  • La Conférence de plénipotentiaires de 1998 réunie à Minneapolis a décidé de la tenue du premier Sommet mondial sur la société de l’information.

Bourgeoisie d’honneur

En 1998, le Conseil d’Etat de la ville de Genève a accordé à M. Tarjanne et à son épouse Aino la bourgeoisie d’honneur, en reconnaissance de leur «contribution très importante à la renommée de Genève sur le plan international».

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées