Nouvelles de l'UIT

Pour en savoir plus sur l'évolution des télécommunications

中文  |  English  |  Español  |  Русский  |  download pdf
                     

Recourir aux TIC pour réduire le fardeau qui pèse sur l'environnement
 
image
Photographe: Fujitsu
Michinori Kutami
Directeur général, Unité de la stratégie environnementale du groupe Fujitsu Limited

La lutte contre le réchauffement de la planète constitue une urgence pour nous tous. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) recommande que, au plan mondial, nous visions à réduire de moitié les niveaux actuels d’émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050, mais c’est là un objectif difficile à atteindre avec les approches classiques. Des innovations s’imposent dans divers domaines. Il nous faut des technologies de pointe, de nouveaux systèmes sociaux, un nouveau système de marchés. Il nous faut aussi modifier nos modes de vie et notre façon de consommer les ressources et l’énergie. Le groupe Fujitsu estime que les technologies de l’information et des communications (TIC) peuvent beaucoup faire pour promouvoir ces évolutions.

Politique verte de Fujitsu

Le groupe Fujitsu, prestataire de produits et de services TIC dans le monde entier, est convaincu qu’il est de la plus haute importance d’exploiter les atouts stratégiques de ces technologies pour le bienfait de la société tout entière. Les TIC ont en effet la capacité d’améliorer l’efficacité et de réduire l’utilisation de biens matériels, réduisant ainsi la demande d’énergie et le fardeau qui pèse sur l’environnement. Les TIC seront donc un facteur décisif s’agissant, par exemple, de réduire le volume de papier circulant dans les bureaux et le transport de personnes et de marchandises, et de faciliter la transition entre systèmes mécaniques et logiciels. Des solutions telles que les vidéoconférences, l’enseignement électronique ou les systèmes de points de vente intégrés peuvent toutes aider à réduire la charge sur l’environnement.

Tout en oeuvrant à réduire l’impact environnemental de nos propres usines et bureaux, Fujitsu se doit d’aider à réduire l’impact sur la société tout entière. A cette fin, en décembre 2007, le groupe Fujitsu a lancé son projet Politique verte novatrice (voir Figure 1). Il s’agit de réduire l’empreinte carbone de nos clients grâce aux TIC vertes.

Le projet comporte deux volets: «des TIC» et «grâce aux TIC». Le premier volet consiste à réduire l’impact environnemental du matériel électronique lui-même, alors que le second vise à introduire divers types de solutions écologiques en utilisant les TIC dans le cadre des activités de nos clients. Nous avons mobilisé l’ensemble des technologies et du savoir-faire du groupe Fujitsu pour mettre au point des TIC vertes; au nombre des solutions que nous proposons figurent des logiciels et des services, ainsi que du matériel, tel que les réseaux, les appareils électroniques, les semi-conducteurs et les centres de données. Au Japon, le groupe Fujitsu vise, dans le cadre de son projet Politique verte novatrice, à économiser 7 millions de tonnes des gaz à effet de serre émis par nos clients pour la période de quatre ans allant de 2007 à 2010.

Visualiser la réduction des émissions

Il est important pour nos clients de pouvoir visualiser la manière dont les TIC peuvent aider de manière très concrète. Au groupe Fujitsu, nous procédons à une évaluation des émissions de CO2 avant et après l’introduction d’une solution TIC, de manière à calculer et à démontrer l’efficacité de la solution retenue. Les effets sur l’environnement sont classés en sept catégories: consommation de ressources matérielles, transport de personnes et de marchandises, superficie des bureaux et des entrepôts, matériel TIC et réseaux de communication de données. Nous les convertissons en chiffres d’émission de CO2 et nous comparons ces chiffres avant et après la mise en place d’une solution TIC.

Les secteurs pertinents du groupe Fujitsu retiennent les solutions estimées à même de réduire de 15% ou plus les émissions de CO2. Ces solutions homologuées sont ensuite affichées sur le site web de Fujitsu en tant que solutions favorables à l’environnement. Pour faciliter l’évaluation des solutions proposées, Fujitsu calcule les émissions de CO2 par mètre carré ou mètre cube pour le matériel, ou pour chaque élément de matériel s’agissant de composants ou de produits.

Figure 1 — Projet «Politique verte novatrice» du groupe Fujtsu   
image
Source: © Fujitsu Limited 2008.

Exemples de solutions TIC

Un exemple de solution favorable à l’environnement est celle de l’enseignement électronique. L’enseignement traditionnel, en face-à-face, s’accompagne de multiples charges sur l’environnement, y compris les émissions de CO2 du fait que les gens doivent se déplacer pour se rendre dans un établissement de formation et la distribution de documents sur support papier. Toutes ces charges disparaissent avec le recours à l’enseignement électronique. Nous avons calculé que pour un programme de formation destiné à 5 000 employés, par exemple, on pourrait réaliser une réduction de 93% des émissions de CO2.

Le tachographe mis au point par Fujitsu en est un second exemple. Installé à bord d’un véhicule, cet appareil enregistre automatiquement les distances parcourues, la vitesse, le parcours emprunté et la durée du trajet. L’information peut être utilisée pour favoriser une conduite plus écologique. Les estimations montrent qu’avec l’introduction de tachographes numériques on peut réduire d’environ 19% les émissions de CO2.

Figure 2 — Exemple de réduction des émissions de CO2 obtenue grâce aux TIC   
image
Source: © Fujitsu Limited 2008.

Autre exemple: le système d’information interne IPKNOWLEGE mis sur le marché par Fujitsu en 2000 et installé dans quelque 300 autorités locales au Japon. Ce système intègre de nombreux sous-systèmes, dont la gestion des documents, la comptabilité, l’administration générale, les règlements électroniques, la paie des salariés. A titre d’exemple, la Figure 2 montre les résultats obtenus dans un bureau. Avant d’introduire IPKNOWLEDGE, c’était un système classique client-serveur qui était utilisé. Les documents étaient créés à la main et tous les formulaires étaient traités sur papier, ce qui prenait beaucoup de place pour le classement. Le nouveau système s’appuie sur l’Internet. Le flux de travail est désormais intégralement électronique et a donc réduit l’espace requis pour classer les documents. Une comparaison de l’impact total sur l’environnement avant et après l’introduction du système montre que, globalement, on a atteint une réduction de 45% de l’impact environnemental.

Protéger la planète

Fujitsu a désormais mis au point 160 solutions homologuées au moyen desquelles les TIC peuvent réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’entreprise va continuer de poursuivre son objectif de base visant à réduire l’empreinte carbone de ses bureaux et usines, tout en estimant que son rôle le plus important consiste à aider à réduire la charge sur l’environnement dans un grand nombre de domaines grâce au recours aux solutions TIC vertes. Etape par étape, nous souhaitons réduire l’impact environnemental de la société tout entière, en mobilisant le potentiel et les possibilités qu’offrent les TIC. Une coopération s’impose pour atteindre cet objectif, au-delà des frontières de pays, de régions, d’industries et d’entreprises. Nous sommes absolument convaincus qu’il est de notre devoir de transmettre à la génération suivante une planète qui n’aura pas perdu sa beauté.

 


The orginal version of this article appeared in “New Breeze” (No 4 Vol 21, October 2009), the journal of the ITU Association of Japan

 

  Page précédente Version imprimable Début de page Envoyer ce lien à un ami Page suivante © Droits d'auteur pour les Nouvelles de l'UIT 2014
Deni de responsabilité - Protection des données privées